Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 20:52

Si le dialogue intergouvernemental entre la République de Corée (Corée du Sud) et la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) est au point mort, les autres canaux d'échanges intercoréens sont maintenus - comme l'ont encore montré récemment la conclusion d'un accord salarial pour la zone économique spéciale (ZES) de Kaesong, au Nord de la péninsule, et la visite en RPDC, à caractère humanitaire, de Mme Lee Hee-ho, veuve de l'ancien président sud-coréen Kim Dae-jung (1998-2003). Le Président Kim Dae-jung avait initié la première rencontre au sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, à Pyongyang, en juin 2000, dans le cadre de la politique du "rayon de soleil" d'ouverture au Nord - abandonnée par les administrations conservatrices revenues au pouvoir à Séoul en 2008.  

Mme Lee Hee-ho

Mme Lee Hee-ho

Lors de sa visite en RPD de Corée du 5 au 8 août 2015, à la tête d'une délégation composée, outre elle-même, de 18 personnes, Mme Lee Hee-ho, âgée de 93 ans, a visité un hôpital pour enfants, une maternité et un orphelinat à Pyongyang, confirmant le caractère d'abord (sinon exclusivement) humanitaire de son troisième déplacement en RPDC - après ceux de juin 2000, avec son mari le Président Kim Dae-jung, et de décembre 2011, à l'occasion des funérailles du dirigeant Kim Jong-il.

Lors de son départ à l'aéroport de Séoul, Mme Lee Hee-ho a exprimé son "espoir" que "ce voyage ouvre une fenêtre pour davantage de dialogue, d'échanges et de coopération" entre les deux Corée. Ce déplacement intervenait peu avant la célébration du 70e anniversaire de la libération de la Corée, le 15 août 1945, qui a malheureusement donné lieu à des célébrations séparées au Nord et au Sud de la péninsule.

L'acquis le plus significatif de la politique sud-coréenne du "rayon de soleil" d'ouverture au Nord (1998-2008) reste le développement de la ZES de Kaesong, au Nord, où 124 PME sud-coréennes emploient 53 000 ouvriers nord-coréens, pour un volume d'échanges intercoréens ayant atteint 2,3 milliards de dollars en 2014.

Le 17 août, après six mois de blocage, un accord a été conclu entre la Commission (sud-coréenne) de gestion du district industriel de Kaesong (Kaesong Industrial District Management Committee, acronyme anglais : KIDMC) et le Bureau central (nord-coréen) d'orientation du développement spécial de la zone (Central Special Development Guidance Bureau, CSDGB) : le salaire minimum des ouvriers nord-coréens de la ZES a été porté à 73,873 dollars américains, avec effet rétroactif à partir de mars 2015, soit une hausse de 5 %. Par ailleurs, la protection sociale des travailleurs a été renforcée, entraînant une hausse du coût de la main d'oeuvre comprise entre 8 % et 10 % selon l'Association des entreprises du complexe industriel de Kaesong (Corporate Association of Kaesong Industrial Complex, CAGIC). Le coût global de la main d'oeuvre nord-coréenne à Kaesong - compris entre 120 et 200 dollars par mois - reste toutefois l'un des plus bas d'Asie, comparable à celui du Cambodge. Les prochaines négociations salariales pour la ZES de Kaesong sont prévues en mars 2016.

Par ailleurs, la partie nord-coréenne a déclaré qu'elle travaillerait à pouvoir fournir une main d'oeuvre suffisante pour répondre aux demandes des entreprises sud-coréennes. L'accord salarial du 17 août 2015 prévoit la poursuite des discussions en ce qui concerne les communications, les douanes et le transport.

Sources :

Usine textile dans la zone économique spéciale de Kaesong

Usine textile dans la zone économique spéciale de Kaesong

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)