Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 16:39

Du 22 octobre au 18 novembre 2008, la Filmothèque du Quartier Latin organise une vaste rétrospective du cinéma sud-coréen des années 1960 à nos jours. L'AAFC reproduit ci-après le programme officiel de cette manifestation exceptionnelle, au cours de laquelle 60 films donneront lieu à 120 projections.

Pour tous renseignements : Filmothèque du Quartier Latin - 9 rue Champollion 75005 PARIS 
01 43 26 84 65  V.O. sous-titrées
M° Cluny La Sorbonne, Odéon    RER Luxembourg, Saint Michel


Mercredi 22/10 :

14H10 :  MY SASSY GIRL* (2001, 2h03) de Kwak Jae-yong avec Jeon Ji-Hyun, Cha Tae-Hyun. La vie de Gyeon-Woo, banal étudiant à l’avenir incertain, va complètement basculer suite à sa rencontre inattendue sur le quai du métro avec une fille ivre à laquelle il prête assistance. Revoyant ensuite cette jeune femme énergique au franc-parler déroutant, il ne peut s’empêcher de s’attacher à elle…

16H40 : « Hommage à IM Kwon-taek » : CHRONIQUE DU ROI YON-SAN* (1987, 1h45) avec Yu In-chon, Kim Jin-ah. Film en costumes à grand spectacle haut en couleurs. Douze ans de règne du roi Yonsan (1494-1506), qui veut venger l’assassinat de sa mère et qui est détesté par la cour à cause de ses épurations.


19H : CONTACT* (1997, 1h44) de Jang Yoon-hyun avec Jeon Do-youn, Han Suk-Kyu. Un présentateur radio et une télé-opératrice, souffrent tous deux de la solitude. Alors que le premier est obsédé par son ex et souhaite la reconquérir, la seconde est, elle, très attirée par le petit ami de sa copine…

21H15 :  LA FEMME EST L’AVENIR DE L’HOMME (2004, 1h28) de Hong Sang-soo avec Kim Tae-woo, Yoo Ji-tae, Sung Hyun-ah. A Séoul, un professeur d'art plastique retrouve son camarade d’université, un cinéaste sans le sou. Ils décident de partir sur les traces d’une jeune fille dont ils étaient tous les deux amoureux quelques années auparavant. Une sérénade à trois désenchantée mais captivante.

Jeudi 23/10 :
14H10 :  LE MUSEE A COTE DU ZOO*  (1998, 1h48) de Lee Jeong-hyang avec Lee Sung-jae, Sim Eun-aha. Rentrant à la maison à la suite d’une permission durant son service militaire,  un homme constate que sa fiancée l’a quitté et que son appartement est désormais occupé par une jeune vidéaste. Obligés de cohabiter, ils vont écrire ensemble un scénario et tenter de gagner un concours tout en établissant un étrange concubinage…

16H40 :  LA VALLEE DE PIA* (1955, 1h50) de Lee Kang-cheon avec Lee Yee-choun, No Kyung-hee. Les différents conflits idéologiques et personnels à l’intérieur d’un groupe de guérilleros du Nord, pendant la guerre de Corée.

19H : « Hommage à IM Kwon-taek » : LA MERE PORTEUSE* (1986, 1h35) avec Kang Su-yeon, Lee Gu-soon.
Drame en costumes sur un couple fortuné qui ne peut avoir d’enfant. Ils engagent une jeune fille comme « mère porteuse », mais l’amour naît dans le nouveau couple, ce qui conduira à la tragédie. Prix d’interprétation à Venise pour l’actrice principale.

21H15 :  TURNING GATE (2002, 1h55) de Hong Sang-soo avec Kim Sang-kyung, Chu Sang-mi. Un acteur de théâtre sort avec une danseuse sans éprouver de sentiment pour elle. Mais plus tard, dans le train, il rencontre une femme mariée dont il tombe amoureux.

Vendredi 24/10 :
13H45 :  LE COMBAT DE KIM* (1992, 1h55) de Kim Yong-bin avec Yu In-chon, Lee Hae-suk. Un jeune Coréen qui vit au Japon, se venge d’une bande de yakusas et s’enferme dans une auberge avec des otages pour faire connaître aux médias l’exploitation des Coréens au Japon.

15H50 :  SI J’AVAIS UNE FEMME*  (2001, 1h44) de Park Heung-sik avec Sul Kuyng-goo, Jeon Do-yeon. Un employé de banque célibataire est obsédé par l’idée de se marier. Grâce aux caméras de surveillance, il enregistre des vidéos destinées à sa future femme. Lorsqu’il retrouve une ancienne camarade de promotion, il croit avoir trouvé l’âme sœur. Mais, une enseignante qu’il croise régulièrement près de la banque, va contrarier ses plans…

17H50 :  « Spécial KIM Ki-duk » : ADRESSE INCONNUE  (2001, 1h57) interdit – de 16 ans avec Yang Dong-kun, Ban Min-young. Dans une petite ville proche de la frontière avec la Corée du Nord, la vie de trois adolescents au destin bouleversé par la guerre : Chang-guk le métis, dont la mère écrit sans cesse au père américain dans l’espoir de le rejoindre, Ji-Hun, fils d’un vétéran, et Eun-ok, une lycéenne orpheline de père depuis le conflit.

20H10 :  « Spécial KIM Ki-duk » : L’ILE  (2000, 1h30) interdit –16 ans avec Suh Jung, Kim Yoo-seok. Responsable d’îlots de pêche dans un site idyllique, une jeune fille aussi belle que libre s’éprend fiévreusement d’un désespéré en fuite qui vient d’assassiner sa femme. Une fable cruelle à l'humour dévastateur.

22H : « Spécial KIM Ki-duk » : THE COAST GUARD  (2002, 1h32) Interdit – 12 ans avec Jang Dong-gun, Park Ji-ah. Dans une base côtière destinée à empêcher l’infiltration d’espions nord-coréens, un militaire zélé abat une nuit par erreur un pêcheur qui faisait l’amour avec sa femme. Le soldat coupable et la femme de la victime sombrent peu à peu, chacun de son côté, dans la folie… Une critique acerbe des aliénations d’une société.

Samedi 25/10 :
13H45 :  LA VALLEE DE PIA* (voir jeudi 23)

15H50 :  CONTACT* (voir mercredi 22)

17H50 :  « Spécial KIM Ki-duk » : LOCATAIRES  (2004, 1h30) avec Lee Seung-yeon, Jae Hee. Un jeune homme squatte des maisons en l’absence de leurs propriétaires avec un soin particulier, se faisant un devoir de ne rien voler et d’entretenir, voire de réparer les équipements ménagers. Il rencontre lors d’une de ses «visites» une femme maltraitée par son mari. Un lien se crée d’emblée entre les deux solitaires. Un hymne à l’amour fou teinté de fantastique. Lion d’argent et Meilleur réalisateur au festival de Venise 2004.

19H45 :  MY SASSY GIRL* (voir mercredi 22)

22H :  « Spécial KIM Ki-duk » : SAMARIA  (2004, 1h45) interdit - 12 ans avec Lee Uhl, Kwak Ji-min. La fille d’un policier a pour meilleure amie une prostituée, qu’elle aide à gérer ses clients, veillant notamment à l’empêcher de s’attacher à eux. Elle fait aussi le guet pendant les passes, jusqu’au jour où sa vigilance est prise en défaut... Un conte moral intensément poétique. Ours d’argent du meilleur réalisateur au festival de Berlin 2004.

Dimanche 26/10 : « Hommage à IM Kwon-taek » :

14H10 :  LE CHANT DE LA FIDELE CHOUN-HYANG (2000, 2h05) avec Lee Hyo-jeong, Cho Seung-wu. Au XVIIIe siècle, le fils d’un gouverneur et la fille d’une ancienne courtisane tombent amoureux. Mais le garçon doit partir pour poursuivre ses études et au même moment, un nouveau gouverneur choisit la fille pour en faire sa courtisane. Malgré les tortures et les humiliations, la jeune femme fera tout pour rester fidèle à ses sentiments.

16H40 :  LA MERE PORTEUSE* (voir jeudi 23)

18H30 :  IVRE DE FEMMES ET DE PEINTURE (2002, 1h57) d’Im Kwon-taek avec Choi Min-sik, Ahn Sung-gi, You Ho-jeong. Biographie d’"Ohwon" Jang Seung-up, artiste peintre du XIXe siècle connu non seulement pour son art qu'il maîtrise à la perfection mais également pour son mode de vie libertin, son excentricité et son amour immodéré de l'alcool. Une œuvre inspirée qui mêle avec une truculence romanesque et dans une esthétique somptueuse, le rêve et la réalité, l’art et la vie.

21H : CHRONIQUE DU ROI YON-SAN* (voir mercredi 22)

Lundi 27/10 :
14H10 :  SI J’AVAIS UNE FEMME* (voir vendredi 24)

16H40 :  LA BOITE A LETTRES* (2000, 1h31) de Lee Hyun-seung avec Lee Jeong-jae, Jeon Ji-hyun. Un homme et une femme habitent dans la même maison mais à des époques différentes. Un jour, ils découvrent qu’ils peuvent communiquer ensemble en plaçant leurs lettres dans une boîte magique. Commence alors une étrange histoire d’amour…

19H :  LE COMBAT DE KIM* (voir vendredi 24)

21H15 :  MEMORIES OF MURDER (2003, 2h12) de Bong Joon-ho avec Song Kang-ho, Kim Sang-kyung. En 1986, la région de Kyungki vit dans la psychose d’un tueur en série qui viole et étrangle ses victimes les soirs de pluie. Un policier de Séoul est dépêché sur place pour assister son collègue local. Malgré leurs différences, ils vont collaborer mais le meurtrier demeure insaisissable.

Mardi 28/10 :
14H10 :  CADEAU* (2001, 1h53) de Oh Ki-hwan avec Lee Young-ae, Lee Jeong-jae. Après bien des déboires professionnels, un comédien inconnu décroche enfin le rôle de sa vie et l’offre comme un ultime cadeau à sa femme gravement malade…

16H40 :  LE PRINTEMPS DANS MON PAYS NATAL* (1998, 1h53) de Lee Kwang-mo avec Ahn Sung-gi, Song Ok-sook. Pendant la guerre de Corée, pour rembourser une dette, une femme est obligée de se donner à un officier américain. Mais son fils les surprend et décide de venger sa mère...

19H : LE MUSEE A COTE DU ZOO* (voir jeudi 23)

21H15 : THE HOST  (2006, 1h59) de Bong Joon-ho avec Song Kang-Ho, Bae Doo-na. A Séoul, une fillette dont une famille tient un petit snack, est enlevée par un monstre surgi des profondeurs de la rivière. Ils partent alors à sa recherche… Un réjouissant mélange d’épouvante, de comédie, d'action, de drame et de satire sociale.

Mercredi 29/10 :
14H10 :  « Hommage à SIN Sang-ok » : SAMYONG LE MUET* (1964, 1h26) avec Kim Jin-gyu, Choe Eun-hee. Un serviteur muet se rapproche de plus en plus de la femme maltraitée de son maître. Si l’amour n’est pas possible, il montre néanmoins toute sa générosité en sacrifiant sa vie pour essayer de la sauver.

16H30 :  LA SAISON DES PLUIES* (1979, 2h03) de Yoo Yun-mok avec Lee Dae-keun, Hwang Jeong-sun. Puissant drame dans un village pendant la guerre de Corée. Deux familles apparentées entrent en conflit parce que l’une d’elles défend un fils passé chez les communistes. Un rite chamanique fera finalement revenir la paix entre les deux familles.

19H :  « Hommage à SIN Sang-ok » : LE RIZ* (1963, 2h03) avec Sin Yong-gyun, Choe Eun-hee. Drame épique avec des éléments de propagande en faveur du régime de l’époque et de son « mouvement pour un nouveau village ». Un homme revient dans son village et y organise la construction d’un canal et d’une galerie dans la montagne pour développer la culture du riz.

21H30 :  L’ILE (voir vendredi 24)

Jeudi 30/10 :
14H10 :  « Hommage à SIN Sang-ok » : JUSQU’AU BOUT DE MA VIE* (1960, 1h48) avec Choe Eun-hee, Kim Jin-gyu. A la fin de la guerre de Corée, le drame d’une famille dont le mari est blessé et dont la femme doit prendre en charge la survie de ses enfants. Néo-réalisme à la coréenne.

16H40 :  CADEAU* (voir mardi 28)

19H :  THE COAST GUARD (voir vendredi 24)

21H15 :  LOCATAIRES (voir samedi 25)

Vendredi 31/10 :
13H45 :  LA BOITE A LETTRES* (voir lundi 27)

15H30 :  NOEL EN AOUT* (1998, 1h37) de Hur Jin-ho avec Han Suk-Kyu, Shim Eun-ha.
Un célibataire, gérant d’un petit magasin de photos, apprend qu'il est atteint d’une maladie incurable. Il accepte son sort avec résignation et fatalisme. Un jour, il rencontre une contractuelle au doux sourire qui va entrer dans sa vie et y prendre une place de plus en plus importante...

« Spécial Trilogie de HONG Sang-soo »

17H30 :  LE JOUR OU LE COCHON EST TOMBE DANS LE PUITS  (2003, 1h55) avec Kim Ui-Seong, Park Jin-Sung. Un écrivain sans grand talent, aime une femme mariée, alors qu’une ouvreuse de cinéma, amoureuse de lui, subvient à ses besoins. Dans un autre couple, l’homme soupçonne sa femme, dont le travail ne lui plaît pas, de le tromper... Le titre est une expression populaire coréenne qui désigne un jour où tout va de travers. A travers les aspirations et les itinéraires de quatre personnages, le malaise existentiel d'une génération de trentenaires.

19H40 :  LE POUVOIR DE LA PROVINCE DE KANG-WON  (1998, 1h48) avec Peak Jong-hak, Oh Youn-hong. Après un chagrin d’amour consécutif à sa rupture avec son jeune professeur d’université, une jeune fille part en vacances à Kang-won. De son côté, le professeur se rend lui aussi au même endroit. Bien qu’ils effectuent le même voyage, les deux amants vont vivre des expériences différentes…

21H40 :  LA VIERGE MISE A NU PAR SES PRETENDANTS  (2003, 2h06) avec Lee Eun-joo, Jung Bo-suk.
Courtisée par deux soupirants, une jeune femme de 24 ans refuse de leur sacrifier sa virginité. Un tryptique amoureux d’une grande justesse qui met en lumière les relations entre les sexes dans la société coréenne.

Samedi 1er/11 :
13H45 :  « Hommage à SIN Sang-ok » : SAMYONG LE MUET* (voir mercredi 29)

15H30 :  « Hommage à SIN Sang-ok » : LE RIZ* (voir mercredi 29)

17H50 :  « Spécial HONG Sang-soo » : LA FEMME EST L’AVENIR DE L’HOMME (voir mer 22)

19H30 :  CHIL-SU ET MAN-SU* (1988, 1h48) de Park Kwang-su avec Ahn Sung-gi, Park Joung-hun. Portrait réaliste et fable métaphorique sur la marginalité de deux ouvriers à Séoul. Premier film du cinéaste révélé au Forum de Berlin, il marque l’émergence d’une nouvelle vague dans le cinéma coréen.

21H40 :  MEMORIES OF MURDER (voir lundi 27)

Dimanche 02/11 :
14H10 :  PRINTEMPS, ETE, AUTOMNE, HIVER… ET PRINTEMPS  (2003, 1h43) de Kim Ki-duk avec Kim Ki-duk, Oh Young-su. Les cinq âges (dont les saisons du titre sont la métaphore) de la vie d’un moine, qui connaît tour à tour la perte de l’innocence, la passion et la jalousie destructrices, et enfin la rédemption et l’expérience. A la manière d'un conte bouddhiste, une réflexion sur la condition humaine d’une grande beauté formelle.

16H30 :  « Hommage à SIN Sang-ok » : L’INVITE DE LA CHAMBRE D’HOTE ET MA MERE* (1961, 1h43) avec Kim Jin-kyu, Choi Eun-hee. Chef-d’œuvre du mélodrame centré sur le personnage d’une jeune veuve (interprété par la femme du réalisateur) qui n’arrive pas à surmonter les lois de la morale confucianiste et à avouer son amour à l’homme qui habite chez elle.

18H45 :  « Spécial HONG Sang-soo » : TURNING GATE (voir jeudi 23)

21H : « Hommage à SIN Sang-ok » : JUSQU’AU BOUT DE MA VIE* (voir jeudi 30)

Lundi 03/11 :
14H10 :  LE PRINTEMPS DANS MON PAYS NATAL* (voir mardi 28)

16H40 : L’ETERNEL EMPIRE*  (1994, 2h04) de Park Joung-won avec An Sung-gi, Jo Jae-hyun. En l’an 1800, la tension politique au sein de la dynastie Joseon est à son point culminant. Les lettrés et hauts dignitaires du mouvement confucéen Noron s’opposent au souverain Jong-jo et des complots se trament…

19H10  :  NOEL EN AOUT* (voir vendredi 31)

21H15 : ADRESSE INCONNUE (voir vendredi 24)

Mardi 4/11 :
14H10 :  LA SAISON DES PLUIES* (voir mercredi 29)

16H40 :  CHIL-SU ET MAN-SU* (voir samedi 1er)

19H : « Hommage à SIN Sang-ok » : L’INVITE DE LA CHAMBRE D’HOTE ET MA MERE* (voir dimanche 2)

21H15 :  SAMARIA (voir samedi 25)

Mercredi 5/11 :
14H10 :  L’ETERNEL EMPIRE*  (voir lundi 3)

16H40 :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE CHEMIN QUI MENE A CHUNGSONG* (1990, 1h50) avec Chung Kwang, LEE Hyong-gi. Un vieil homme qui a passé presque toute sa vie derrière les barreaux, est arrêté pour le vol d’une chèvre. Sa vie quotidienne dans les prisons est évoquée pendant le transfert vers la prison de Chaongsong, où il n’arrivera jamais.

19H : «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE ROUET, L’HISTOIRE CRUELLE DES FEMMES* (1983, 1h40) avec Won Mi-gyong, Sin Il-young, Choe Song-ho. Film en costumes sur la condition des femmes dans la Corée traditionnelle. Une femme doit épouser l’âme d’un défunt. Elle essaye en vain de fuir cet horrible destin.

21H15 :  LE VIEUX JARDIN (2007, 1h52) d’Im Sang-soo avec Ji Jin-hee, Yum Jung-ah. 1980. Un activiste politique trouve refuge dans la montagne chez une jeune institutrice. Bien qu’ils aient une histoire d’amour passionnée, il fait le choix de retourner à ses activités politiques. Dix-sept ans plus tard, il sort de prison, redécouvre son pays et se souvient de son amour. Une méditation sur l’entremêlement de l’Histoire et des destins individuels, d’après le célèbre roman de Hwang Sok-yong (paru en France aux éditions Zulma).

Jeudi 6/11 :
13H45 :  LA TERRE*  (1974, 2h10) de Kim Soo-yong avec Kim Ji-mi, Lee Soon-jae. Histoire d’amour et de trahison dans la famille de M. Choi, riche aristocrate et propriétaire terrien, vue à travers 5 générations, dans la tourmente de la société coréenne de la fin du 19e siècle. Adaptation du très célèbre roman de Pak Kyong-ni.

16H10 :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE MURIER* (1985, 1h54) avec Lee Mi-suk, Lee Dae-keun. Dans les années 20, la vie d’un village est perturbée par la présence d’une femme aux mœurs très libres. Une oeuvre souvent très drôle pourvue d’un arrière-plan politique.

«  Hommage à CHOI Min-sik » :

18H10 :  IVRE DE FEMMES ET DE PEINTURE  (voir dimanche 26)

20H30 :  OLD BOY (2003, 1h59) interdit – 16 ans de Park Chan-wook avec Choi Min-sik, Yoo Ji-tae, Kang Hye-Jeong. A la fin des années 80, un père de famille sans histoire, est enlevé un jour devant chez lui puis séquestré pendant plusieurs années, sans aucune explication. Son seul lien avec l'extérieur est une télévision. Par ce biais, il apprend le meurtre de sa femme, dont il apparaît comme le principal suspect. 15 ans plus tard, il est brutalement relâché. Un homme le contacte alors pour lui proposer de découvrir qui l'a enlevé et pourquoi… Un film noir halluciné qui allie intrigue labyrinthique, mise en scène explosive, violence ironique et interprétation fulgurante. Séance suivie d’un débat en présence de CHOI Min-sik.


Vendredi 7/11 :
13H45 :  UN JOUR*  (2001, 1h52) de Han Ji-seung avec Lee Sung-jae, Ko So-young. Un couple souffre de ne pas pouvoir avoir d’enfant. Grâce aux soins médicaux, l’épouse parvient enfin à tomber enceinte. Mais la joie des futurs parents est de courte durée car le médecin leur révèle après examen que l’enfant ne pourra survivre après la naissance...

15H50 :  LA LETTRE* (1998, 1h33) de Lee Jung-kook avec Choi Jin-sil, Park Sin-yang. Après le décès de son époux auquel elle était très attachée, une femme complètement désespérée reçoit plusieurs lettres écrites par celui-ci juste avant sa mort…

17H30 :  OASIS (2002, 1h55) de Lee Chang-dong avec Seol Kyung-goo, Moon So-ri. Sortant de prison pour avoir provoqué un accident de voiture, un marginal rend visite à la famille de sa victime et rencontre leur fille, une jeune handicapée dont il tombe amoureux. Prix de la Mise en scène, Prix de la Meilleure jeune actrice et Prix de la critique - Festival de Venise 2002.

19H50 :  THE PRESIDENT’S LAST BANG (2005, 1h42) d’ Im Sang-soo avec Han Suk-kyu, Baik Yoon-sik. Séoul 1979. Un dîner privé réunit pour une soirée le Président de la République et ses trois plus proches collaborateurs : son chef de la sécurité, son secrétaire, et le directeur de la CIA coréenne, tous trois se disputant ses faveurs. Une chanteuse pop et une autre jeune femme ont été conviées pour distraire ces messieurs... Pendant ce temps, le directeur de la CIA se prépare à assassiner le Président… Le récit passionnant d’une nuit de renversements d’alliance et de chaos politique qui joue avec virtuosité des unités de temps et de lieu. Le film est présenté pour la première fois dans la version voulue par le cinéaste, comportant des extraits coupés au moment de la sortie en raison d’un procès intenté par le propre fils du président.

21H50 :  «  Hommage à CHOI Min-sik » : LADY VENGEANCE (2005, 1h55) interdit – 16 ans de Park Chan-wook avec Choi Min-sik, Lee Young-ae. Une belle jeune femme devient un personnage public lorsqu'elle est accusée de l’enlèvement et du crime d'un garçon de 5 ans, qu’elle finit par avouer. Pendant ses treize années d'enfermement, elle prépare méticuleusement sa vengeance contre son ancien professeur...

Samedi 8/11 :
13H40 :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE CHEMIN QUI MENE A CHUNGSONG* (voir mercredi 5)

15H40 :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE FILS AINE* (1985, 1h55) avec Hwang Jeong-soon, Kim Il-hae, Sin Sung-il. Le portrait bouleversant d’une famille de Séoul qui essaye de conserver les liens traditionnels. Les vieux n’arrivent pas à accepter le mode de vie citadin. L’un des chefs-d’oeuvre de son auteur.

17H45 :  THE HOST  (voir mardi 28)

20H : «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE ROUET, L’HISTOIRE CRUELLE DES FEMMES* (voir mercredi 5)

21H50 :  SYMPATHY FOR Mr VENGEANCE (2003, 2h) interdit – 16 ans de Park Chan-wook avec Song Kang-ho, Shin Ha-kyun. Un ouvrier sourd et muet, dont la soeur est en attente d'une opération chirurgicale coûteuse, perd son emploi. Sa fiancée, une activiste gauchiste, lui propose alors de kidnapper la fille de son ancien patron pour toucher une rançon. Mais le plan parfait tourne à la catastrophe… Le premier volet de la trilogie de la vengeance, qui se poursuivra avec Old Boy et Lady Vengeance. Aussi violents que stylisés, ces trois thrillers remportèrent un triomphe en Corée et furent remarqués dans le monde entier.

Dimanche 9/11 :
14H10 :  LE ROI ET LE CLOWN (2008, 2h) de Lee Jun-ik avec Kam Woo-seong, Jeong Jin-yeong. Au XVIe siècle, un comédien menacé de prison, gagne sa liberté en faisant rire le roi. Une relation étonnante va alors s’instaurer entre le souverain et le saltimbanque. Une belle chronique d'époque, mise en scène dans un séduisant déploiement de costumes et de décors, mais aussi une réflexion sur les rapports entre le pouvoir et le théâtre. L’un des plus grands succès du box-office coréen.

16H40 :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LES EUNUQUES* (1985, 1h50) avec Ahn Song-gi, Lee Mi-suk. Film en costumes du XVIe siècle. Les eunuques sont les gardiens des concubines de la cour. Remarquable film à grand spectacle où la sexualité joue évidemment un rôle central.

18H45 :  UNE FEMME COREENNE (2003, 1h47) interdit –12 ans d’Im Sang-soo avec Moon So-ri, Hwang Jung-min. Une ancienne danseuse est mariée à un avocat de renom qui la trompe. Après la mort tragique de leur enfant unique, elle sort de sa torpeur de femme au foyer et décide de prendre son destin en mains. Le récit énergique et saisissant de l’émancipation d’une femme, témoignant des difficiles mutations d’une société nouvellement démocratique. Lotus d'or au Festival du film
asiatique de Deauville en 2004.

21H :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE MURIER*  (voir jeudi 6)

Lundi 10/11 :
14H10 :  LA LETTRE*  (voir vendredi 7)
16H30 :  UN JOUR*  (voir vendredi 7)
18H45 :  LA TERRE*  (voir jeudi 6)
21H15 :  PRINTEMPS, ETE, AUTOMNE, HIVER… ET PRINTEMPS  (voir dimanche 2)

Mardi 11/11 :
14H10 :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LE FILS AINE*  (voir samedi 8)

16H40 :  «  Hommage à LEE Doo-yong » : LES EUNUQUES*  (voir dimanche 9)

18H45 :  « Hommage à IM Kwon-taek » : LE CHANT DE LA FIDELE CHUNHYANG (voir dim 26)

21H15 :  LE BROUILLARD* (1967, 1h16) de Kim Soo-yong avec Sin Sung-il, Yoon Jung-hee. Le drame psychologique d’un homme qui fuit la ville pour son village natal où il essaye en vain de retrouver l’innocence que la vie en ville a détruite en lui.

Mercredi 12/11 :
14H10 :  LES INSURGES* (1999, 1h40) de Park Kwang-soo avec Sim Eun-ha, Lee Jung-jae. Lors de l’insurrection dans l’île de Cheju en 1901, un jeune homme ne rêvant que de vivre heureux avec sa belle, devient commandant en chef des forces rebelles. Il sera touché de plein fouet par le vent violent de l’histoire…

16H40 :  « Hommage à IM Kwon-taek » : LE TICKET* (1986, 1h48) avec Kim Ji-mi, Jeon Se-young. Produit et interprété par la grande actrice Kim Ji-mi, un portrait sans complaisance de la vie des hôtesses de bar dans une ville portuaire.

19H : « Hommage à BAE Chang-ho » : BONJOUR, DIEU*  (1988, 1h47) avec Ahn Sung-gi, Kim Bo-yeun. Road movie drôle et tendre sur deux hommes et une femme qui traversent la Corée, à la recherche d’un bonheur impossible dans la grande ville.

21H15 :  LE JOUR OU LE COCHON EST TOMBE DANS LE PUITS  (voir vendredi 31)

Jeudi 13/11 :
14H10 :  « Hommage à IM Kwon-taek » : LA FILLE DU FEU* (1983, 1h54) avec Park Gun-hyung, Pang Hui. Une femme chamane apprend son art à son fils. Un témoignage sur les conflits entre les différentes religions dans la Corée d’aujourd’hui.

16H40 :  LES POMMES DE TERRE* (1968, 1h23) de Kim Sung-ok avec Park No-sik, Hu Jang-gang. Dans le milieu rural, l’odyssée d’une femme de plus en plus soumise au despotisme des hommes. Adaptation d’un classique de la littérature coréenne et unique film du scénariste Kim Sung-ok.

19H :  Mr MAMMA*  (1992, 1h41) de Kang Woo-suk avec Choi Jin-sil, Choi Min-soo. Un homme rentre à la maison et n’y trouve plus sa femme qui a quitté le domicile conjugal. Il est obligé d’emmener avec lui au bureau son petit garçon, ce qui n’est pas sans lui poser problème… Il s’en sort grâce à l’aide d’une collègue compatissante dont il tombe amoureux. Mais celle-ci est malheureusement déjà prise…

21H15 :  OASIS  (voir vendredi 7)

Vendredi 14/11 :
13H45 :  LE BROUILLARD*  (voir mardi 11)

15H40 :  VOYAGE D’HIVER*  (1986, 1h52) de Kwak Ji-gyun avec Kang Suk-woo, Lee Mi-sook. Histoire d’amour, de haine, d’amitié trahie et de violence, relatant le destin de trois jeunes confrontés à la mort, à la séparation, et aux soubresauts tragiques de l’existence…

17H45 :  « Hommage à IM Kwon-taek » : LE TICKET*  (voir mercredi 12)

19H40 :  LE ROI ET LE CLOWN (voir dimanche 9)

21H50 :  SYMPATHY FOR Mr VENGEANCE  (voir samedi 8)

Samedi 15/11 :
13H45 :  « Hommage à BAE Chang-ho » : BONJOUR, DIEU*  (voir mercredi 12)

«  Hommage à IM Sang-soo » :


15H45 :  LE VIEUX JARDIN (voir mercredi 5)

17H50 :  UNE FEMME COREENNE (voir dimanche 9)

20H30 :  THE PRESIDENT’S LAST BANG (version “director’s cut”)
Séance suivie d’un débat en présence de IM Sang-soo.

Dimanche 16/11 :
14H10 :  LE POUVOIR DE LA PROVINCE DE KANG-WON  (voir vendredi 31)

16H30 :  « Hommage à BAE Chang-ho » : LE REVE* (1990, 1h31) avec Shin Young-kyun, Kim Hye-jeong. Film historique qui se déroule sous la dynastie Sila. Un moine s’éprend d’une femme et abandonne la religion. Il vit avec elle une vie de plus en plus tragique. Mais toute sa vie n’a-t-elle été qu’un rêve ?

18H30 :  LA VIERGE MISE A NU PAR SES PRETENDANTS  (voir vendredi 31)

21H :  « Hommage à BAE Chang-ho » : LES GENS DU QUARTIER KO-BANG* (1982, 1h48) avec Kim Bo-youn, An Song-gi. Ce premier film du cinéaste fut la surprise du cinéma coréen au début des années 80. Différentes histoires drôles, sentimentales et dramatiques s’entremêlent dans un bidonville de Séoul.

Lundi 17/11 :
13H45 :  Mr MAMMA*  (voir jeudi 13)
15H40 :  LES INSURGES*  (voir mercredi 12)
17H30 :  VOYAGE D’HIVER*  (voir vendredi 14)
19H40 :  OLD BOY  (voir jeudi 6)
21H50 :  LADY VENGEANCE  (voir vendredi 7)

Mardi 18/11 :
14H10 :  LES POMMES DE TERRE*  (voir jeudi 13)
16H40 :  « Hommage à BAE Chang-ho » : LES GENS DU QUARTIER KO-BANG*  (voir dimanche 16)
19H :  « Hommage à BAE Chang-ho » : LE REVE* (voir dimanche 16)
21H15 :  « Hommage à IM Kwon-taek » : LA FILLE DU FEU*  (voir jeudi 13)

Autres articles sur le cinéma et la télévision :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)