Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 00:14

Les élections législatives du 9 avril 2008 en Corée du Sud ont donné une majorité plus courte que prévu au nouveau président (conservateur) Lee Myung-Bak, élu le 19 décembre 2007. Ce scrutin a aussi été marqué par une abstention sans précédent (54 %).

Avec 153 sièges (sur 299) selon les premières estimations à la sortie des urnes, le Grand parti national (GPN, conservateur) du nouveau président sud-coréen Lee Myung-bak, élu le 19 décembre 2007, a remporté une majorité moins importante que prévu.

Le Parti démocratique unifié (centriste) obtiendrait 81 sièges, suivi de deux coalitions formées par des dissidents du GPN : le Parti de la liberté en avant (18 sièges) et l'Alliance pro-Park Geun-hye (14 sièges). Viennent ensuite le Parti démocratique du travail (gauche socialiste, 5 sièges) et le Parti du renouveau de la Corée (3 sièges). Le Nouveau parti progressiste ne remporterait aucun siège. Enfin, 25 sièges reviendraient à des indépendants élus au scrutin majoritaire uninonimal.


Le taux d'absention record de 54% (en hausse de 11% par rapport au précédent scrutin) confirme la faible intensité politique de ce scrutin, alors que les mises en cause de la Corée du Nord par le président Lee Myung-bak font peser de sérieuses incertitudes sur le maintien du dialogue intercoréen. En ce sens, les résultats des élections du 9 avril 2008 ont valeur d'avertissement pour le nouveau pouvoir conservateur en Corée du Sud, car la très large majorité avec laquelle Lee Myung-bak avait été élu président il y a moins de quatre mois s'est déjà réduite. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique sud-coréenne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)