Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2023 3 15 /02 /février /2023 21:39

Pendant la guerre du Vietnam, la République de Corée (Corée du Sud) a envoyé 320 000 soldats combattre aux côtés des Sud-Vietnamiens, soit le plus important contingent étranger (ex aequo avec la Chine) après celui des Etats-Unis. Si des atrocités ont été commises, dont a notamment rendu compte l'ancien combattant Hwang Sok-yong dans L'ombre des armes (édité en France par Zulma en 1992), il a fallu attendre 2023 pour que, pour la première fois, un tribunal sud-coréen décide d'indemniser une victime - comme l'a indiqué Shin Hyon-hee, dans une dépêche de l'agence Reuters du 7 février 2023 - traduite ci-après de l'anglais et reproduite avec leur autorisation par Les nouveaux carnets du Viêt Nam.

Soldats sud-coréens au Vietnam appartenant à la 9e division d'infanterie (photo Phillip Kemp)

Soldats sud-coréens au Vietnam appartenant à la 9e division d'infanterie (photo Phillip Kemp)

La justice sud-coréenne ordonne une première indemnisation pour une victime de la guerre du Vietnam

Un tribunal sud-coréen a ordonné mardi au gouvernement d'indemniser une victime d'atrocités pendant la guerre du Vietnam dans les années 1970, quand environ 300 000 soldats sud-coréens combattaient aux côtés des forces américaines. [entre 1965 et 1973, note des Carnets]

Cette décision a marqué une première reconnaissance juridique de la responsabilité de la Corée du Sud pour les atrocités commises pendant la guerre et pourrait potentiellement ouvrir la voie à d'autres demandes de réparation de la part de victimes

Le tribunal du district central de Séoul a ordonné au gouvernement de fournir environ 30 millions de wons (23 800 dollars) en compensation ainsi que des fonds supplémentaires à cause du retard à Nguyen Thi Thanh, une survivante des meurtres de civils commis par les troupes sud-coréennes.

Nguyen Thi Thanh, 63 ans, a déposé une plainte contre le gouvernement sud-coréen en 2020 pour obtenir environ 30 millions de won en compensation, affirmant qu'elle a perdu des membres de sa famille et qu’elle-même a été blessée lorsque des marines sud-coréens ont tué environ 70 civils dans village de la province de Quang Nam en 1968.

A l'époque, les militaires ont forcé la famille de la plaignante à sortir de chez elle, "sous la menace de fusils à balles réelles et, avant de leur tirer dessus", selon l'agence de presse Yonhap.

En conséquence, il est reconnu que la famille de la requérante est décédée sur les lieux et qu’elle et d'autres personnes ont subi de graves blessures.

Un responsable du tribunal a confirmé la décision, mais a déclaré que le verdict complet n'était pas immédiatement disponible pour publication.

Nguyen Thi Thanh, lors d'un appel vidéo depuis le Vietnam organisé par ses avocats après la décision, a salué la décision et a déclaré que ce serait "un réconfort pour les âmes victimes du drame".

Le ministère de la Défense de Séoul n'a pas immédiatement commenté. Le ministère a déclaré que les deux pays avaient eu des consultations étroites sur les questions en suspens pour l'avancement "orienté vers l'avenir" des relations diplomatiques, qui ont été officiellement établies en 1992.

"La Corée et le Vietnam, au cours des 30 dernières années, ont atteint un développement sans précédent de leurs relations sur la base du principe "laissons les événements malheureux du passé et allons vers l'avenir" ", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères de Hanoï n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire

(1 dollar = 1 261,74 won)

Reportage de Hyonhee Shin; Reportage supplémentaire de Khanh Vu à Hanoi; Montage par Raju Gopalakrishnan.

Source : 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche

D'où venez-vous?