Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 12:27

La tension est encore montée d'un cran dans la péninsule coréenne après le sixième essai nucléaire auquel a procédé la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) le 3 septembre 2017 : alors que la RPDC a toujours défendu la possession de l'arme nucléaire dans une logique de dissuasion, ce qui rend hautement improbable qu'elle agisse en premier, le risque d'embrasement et de guerre vient bien de l'administration Trump qui a réaffirmé une nouvelle fois la possibilité d'une action militaire dont les conséquences seraient désastreuses, en Asie du Nord-Est et au-delà. L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) tient à réaffirmer son engagement pour la paix, convaincue de l'impérieuse nécessité d'un retour au dialogue pour dénouer une crise dont elle souhaite rappeler les enjeux principaux en huit points.

1. Le programme nucléaire nord-coréen a une logique pleinement rationnelle, correspond à la sauvegarde de sa souveraineté nationale par Pyongyang : il a été développé avec la ferme conviction que les exemples irakien et libyen montraient que l'on ne pouvait pas avoir confiance dans les Etats-Unis quant à un désarmement unilatéral.

2. La RPD de Corée est le seul pays au monde aussi lourdement sanctionné pour avoir développé une capacité de dissuasion nucléaire autonome : le fait que Israël ou le Pakistan, alliés des Etats-Unis, aient pu pour leur part se doter de l'arme nucléaire témoigne d'un "deux poids deux mesures" dans l'application par Washington et ses alliés du principe de non-prolifération nucléaire.

3. Les six essais nucléaires auxquels a procédé la RPDC depuis 2009 doivent être comparés au nombre d'essais américains (plus de 1 000) ; par ailleurs, les Etats-Unis sont très fortement soupçonnés de poursuivre la modernisation de leur armement nucléaire dans le cadre d'essais en laboratoire qui, eux, échappent au contrôle du dispositif issu du traité d'interdiction des essais nucléaires.

4. Les Etats-Unis sont le seul pays au monde à avoir utilisé l'arme nucléaire, lors des bombardements de Hiroshima et Nagaski en 1945, et ils ont envisagé de recourir à cette arme pendant la guerre de Corée, ce qui ne les qualifie pas pour donner des leçons en la matière aux autres pays du monde.

5. La seule issue à la crise en cours est l'engagement de véritables négociations, qui prennent en compte les exigences de sécurité de la Corée du Nord et conduisent à la signature d'un traité de paix et à la mise en place d'une régime de sécurité collective, et non des négociations léonines dans lesquelles Pyongyang commencerait par renoncer à ses programmes nucléaires et balistiques, comme le souhaite Washington.

6. La création d'un climat de confiance entre l'ensemble des parties suppose déjà que, en contrepartie du gel de ses programmes militaires par la RPDC, les Etats-Unis et leurs alliés cessent leurs exercices de guerre au large de la péninsule coréenne et l'installation du système de missiles THAAD en Corée du Sud et lèvent tout ou partie des sanctions à l'encontre de la Corée du Nord.

7. Non seulement les sanctions internationales n'ont pas empêché le développement par la RPDC de ses programmes nucléaires et balistiques, mais elles ont lourdement touché les populations ; le chantage à l'arme alimentaire ou aux livraisons de pétrole que pratiquent les Etats-Unis à l'égard de la RPDC est une attitude humainement inacceptable vis-à-vis des femmes, des hommes et des enfants qui vivent en Corée du Nord.

8. Les Etats membres des Nations unies devraient réfréner les ardeurs militaristes des faucons dans les cercles dirigeants américains, conformément aux objectifs de la Charte des Nations unies de préserver la paix et la sécurité mondiales.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC Relations Etats-Unis-Corée
commenter cet article

commentaires

Narmer 07/09/2017 00:41

Pas de négociation avec les ricains. Bien au contraire ,moderniser l'armement nucléaire et ses vecteurs
l'occident ne comprend que la FORCE ..Quand ils auront bien compris, ils viendront négocier avec aucune Velléité

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)