Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 12:41

En décembre 2014, l'interdiction du principal parti de gauche en Corée du Sud - le Parti progressiste unifié (PPU) - dans des conditions contraires aux principes démocratiques, a soulevé une tempête de protestations. Dans ce contexte, des personnalités françaises et d'autres pays ont constitué, à Paris, le 22 janvier 2015, un Comité d'initiative contre la répression politique en Corée du Sud, devenu, le 1er avril 2015, le Comité international pour les libertés démocratiques en Corée du Sud (CILD). Des membres de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) ont immédiatement rejoint la nouvelle organisation internationale. L'AAFC appelle toutes celles et tous ceux qui sont attachés aux droits de l'homme et aux libertés publiques à rejoindre le CILD.

Rencontre à Paris, le 21 mai 2016, avec Jin Yongha, secrétaire général de l'Association des travailleurs, et Mme Yang Goeun, co-présidente de l'Alliance coréenne pour la réunification indépendante et la démocratie, qui ont témoigné sur la répression contre les militants politiques et syndicaux en Corée du Sud

Rencontre à Paris, le 21 mai 2016, avec Jin Yongha, secrétaire général de l'Association des travailleurs, et Mme Yang Goeun, co-présidente de l'Alliance coréenne pour la réunification indépendante et la démocratie, qui ont témoigné sur la répression contre les militants politiques et syndicaux en Corée du Sud

En un peu plus d'un an d'existence, le CILD, présidé par le Professeur Jean Salem, a déjà un solide bilan : présent dans toutes les manifestations en France pour les libertés démocratiques en Corée du Sud, y compris dans le soutien aux familles des victimes des naufrages du Sewol, le CILD a aussi organisé des activités qui lui sont propres : manifestation à Paris pour la libération des prisonniers politiques et contre la loi "antiterroriste", rencontres-témoignages avec des militants victimes de la répression, pétition pour exiger la libération de Park Rae-gun, militant historique des droits de l'homme poursuivi pour avoir soutenu les victimes du naufrage du Sewol...

Face à la chape de plomb qui s'abat sur les libertés publiques en Corée du Sud, l'AAFC appelle à contacter le CILD en écrivant à solidaritefrancecoree@yahoo.fr, et en signant la pétition contre l'interdiction du PPU - dont les signataires sont associés à l'ensemble des activités du CILD.

Partager cet article

Repost 1
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique sud-coréenne Relations internationales de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)