Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 21:43

Son Excellence M. Ri Su-yong, ministre des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), conduit la délégation nord-coréenne dans le cadre de la 21e conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui se tient à Paris, du 30 novembre au 11 décembre 2015. La visite en France d'un membre du gouvernement de la RPD de Corée est exceptionnelle : ordinairement, les délégations nord-coréennes en France sont dirigées au niveau d'un vice-ministre. Elle témoigne de l'intérêt de la Corée du Nord pour cet événement international, qui a réuni les représentants de 195 pays. A cette occasion, Ri Su-yong, qui a également eu des entretiens bilatéraux à Paris (la presse algérienne a fait état d'un entretien au Bourget de Ri Su-yong avec son homologue algérien Ramtane Lamamra, ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale), a réaffirmé l'engagement résolu de son pays dans la lutte contre le changement climatique.

Ri Su-yong

Ri Su-yong

Dans les années 1990, la pénurie de pétrole en RPD de Corée, après la fin des livraisons de pétrole soviétiques à des conditions préférentielles, avait conduit à une importante déforestation menée par les habitants afin d'assurer leur approvisionnement énergétique. Ces décisions individuelles avaient eu des conséquences très lourdes, empêchant la couverture forestière de limiter l'impact des inondations qui avaient ravagé le pays, en le plongeant dans une sévère pénurie alimentaire. Depuis, le reboisement est l'une des priorités nationales, menée en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Dans ce contexte, il n'est pas surprenant que S.E. M. Ri Su-yong, ministre des Affaires étrangères de la RPD de Corée, ait déclaré, lors de la conférence sur le climat (COP21) de Paris, que son pays avait déclaré la "guerre à la déforestation", en ayant programmé un programme de reboisement au cours de la prochaine décennie, afin d'accompagner "l'effort national pour atténuer les changements climatiques en réduisant les émissions de gaz à effet de serre".

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un visite une pépinière de l'Armée populaire de Corée

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un visite une pépinière de l'Armée populaire de Corée

Dans son discours aux délégués à la conférence de Paris, Ri Su-yong a précisé que la RPD de Corée visait à une réduction de 37,4 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux années 1990. Il a souligné que la RPD de Corée s'acquitterait pleinement de ses responsabilités en tant qu'Etat partie à la CCNUCC.

Principale source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)