Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 16:00

La délégation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) aux Jeux olympiques de Pékin comprendra 60 athlètes. Un chiffre sans précédent dans le passé olympique récent de la RPDC, qui a de sérieux espoirs de médailles d'or en judo, football féminin et haltérophilie.

C'est une forte délégation de 60 athlètes nord-coréens qui défendra les couleurs de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) aux Jeux olympiques de Pékin, du 8 au 24 août 2008. L'ensemble de la délégation nord-coréenne, composée également de représentants officiels, comprendra 140 personnes, soit un nombre sans précédent dans l'histoire des Jeux olympiques pour la RPDC. Le passage de la flamme olympique à Pyongyang, le 28 avril dernier, avait déjà constitué une première dans l'histoire sportive de la RPDC.

Selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA, la RPDC sera représentée dans des disciplines aussi diverses que le football féminin, le judo, l'haltérophilie, la lutte, le tir à l'arc, le tir, la boxe, le tennis de table, le marathon, la gymnastique, le plongeon et la natation synchronisée.

Parmi les espoirs les plus sérieux de médaille, la judoka Kye Sun-hui a été trois fois médaillée olympique, en 1996, 2000 et 2004 (ci-contre, à l'extrême-gauche, médaille d'argent aux JO de 2004, source : site officiel du Mouvement olympique). L'ancienne médaille d'or des Jeux olympiques de 1996 à Atlanta, aujourd'hui âgée de 29 ans, s'est déclarée confiante pour renouveler cet exploit, dans un entretien donné au Chosun Sinbo, journal des Nord-Coréens du Japon. Kye sun-hui a été quatre fois championne du monde de judo : en 2001 à Munich (catégorie des moins de 52 kg), en 2003 à Osaka, 2005 au Caire et 2007 à Rio de Janeiro (les trois fois dans la catégorie des moins de 57 kg).

L'équipe de football féminin a également des chances sérieuses de décrocher l'or : elle est en partie composée des joueuses qui avaient remporté le championnat du monde des moins de 20 ans (U-20) en septembre 2006, en battant la Chine 5-0.

Enfin, l'haltérophile Cha Kum-chol, né en 1987, champion du monde 2007 dans la catégorie des 56 kg tout en ayant obtenu deux médailles d'argent lors de la même compétition, est un autre prétendant à la médaille d'or.

Le marathon constitue une autre discipline où se distinguent les Nord-Coréens : le marathon international de Pyongyang avait ainsi réuni 600 participants en avril de cette année.

Au total, la RPDC a obtenu 37 médailles (dont 8 d'or, mais aucune en 2000 et 2004) aux Jeux olympiques d'hiver et d'été et elle espère décrocher au moins 10 médailles cette année à pékin, selon Yun Yong-gok, membre du comité olympique de la RPDC, dans un entretien à Chine nouvelle. Toujours selon M. Yun, une médaille d'or est l'objectif prioritaire des athlètes nord-coréens. (Sources : AFP, AAFC)

Partager cet article
Repost0
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 10:15

Pour son premier passage de l'histoire des Jeux en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), la flamme olympique a été chaleureusement accueillie. Un accueil à la hauteur du ferme soutien de Pyongyang au succès des vingt-neuvièmes Jeux olympiques de Pékin.

Contrairement à la Corée du Sud, le passage de la flamme olympique en RPD de Corée pour les Jeux de Pékin n'a été émaillé d'aucun incident : cet événement, à l'occasion de la première traversée de la Corée du Nord par la flamme olympique dans l'histoire des Jeux, avait été longuement préparé.


Le 28 avril 2008, les cérémonies ont commencé à la tour aux idées du Juche, en présence notamment de Kim Yong-nam, président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême, chef d'Etat de la RPD de Corée, de Li Binghua, vice-président du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Pékin, et de Pak Hak-son, président du comité olympique de la RPD de Corée. Le président Kim Yong-nam a remis la flamme au footballeur Pak Doo-ik.


Plusieurs dizaines de milliers d'habitants de Pyongyang ont salué avec enthousiasme le relais de la flamme sur un trajet de 20 km, passé par le Grand Théâtre de Pyongyang de l'Est, la Maison de la Culture du 25 Avril, la place Jonsung, le Stade couvert de Pyongyang, le Grand Théâtre de Pyongyang, la Place Kim Il-sung et l'Arc de Triomphe, jusqu'au stade Kim Il-sung où le dernier porteur a été la championne de marathon Jong Song-ok, accueillie par le Premier ministre Kim Yong-il.


Li Binghua a alors remis le certificat du passage de la flamme à Pak Hak-son et à Pak Pyong-jong, premier vice-président du comité populaire de la ville de Pyongyang, soulignant ainsi l'implication de la municipalité de la capitale nord-coréenne dans cet événement.


La flamme olympique a ensuite quitté la Corée pour Ho Chi Minh ville, au Vietnam. (sources : KCNA, AAFC)

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 17:17

Pour la première fois dans l'histoire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), la flamme olympique passe par Pyongyang le lundi 28 avril 2008. Un événement préparé depuis près d'un an.

Le passage de la flamme olympique par Pyongyang, le lundi 28 avril 2008, est une première dans l'histoire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord).

Pour préparer cet événement, les premières discussions entre le comité d'organisation des Jeux olympiques de Pékin et le comité national olympique nord-coréen ont commencé en juillet 2007, pour aboutir à la signature d'un contrat le 7 décembre 2007.

Lors d'une visite à l'ambassade de Chine en mars 2008, le dirigeant Kim Jong-il s'est félicité de l'organisation des Jeux olympiques par la République populaire de Chine :

"L'organisation des Jeux olympiques par la Chine reflète son pouvoir national grandissant. C'est non seulement la fierté du peuple chinois, mais aussi la gloire d'appartenir au peuple d'Asie et au monde dans son ensemble".

Après une rencontre avec l'ambassadeur chinois en RPDC M. Liu Xiaoming, M. Pak Hak-seon, président du comité olympique nord-coréen, a souligné que le relais de la flamme olympique reflète l'esprit et les principes de l'olympisme. Le 12 avril, le comité olympique de RPDC avait vivement dénoncé les incidents sur le passage de la flamme.

Le relais en RPD de Corée s'achèvera au stade Kim Il-sung, ainsi que l'a confirmé son directeur, M. Rim Nam-sik.

Cinquante-six Coréens, dont quarante-quatre hommes et douze femmes, participeront au relais de la torche olympique en Corée, parmi lesquels non seulement des athlètes, des entraîneurs et des représentants officiels, mais aussi des travailleurs et des étudiants. L'ancien footballeur Pak Doo-ik, dont le but contre l'Italie lors du championnat du monde de 1966 avait permis à une nation asiatique d'accéder pour la première fois à une phase finale de coupe du monde, et la championne de marathon Chong Song-ok participeront notamment au relais, qui a donné lieu à des travaux de rénovation et d'embellissement de la capitale. (source : Xinhua)

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 15:34

 

Le 12 avril 2008, le Comité olympique de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a vivement dénoncé les incidents qui affectent le relais de la flamme olympique, qui doit passer à Pyongyang le 28 avril prochain.

"Les tentatives de remise en cause du relais de la flamme olympique atteignent les principes de l'idée olympique de paix et d'amitié", a déclaré le 12 avril 2008 le Comité olympique de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), dans une vive mise en cause des incidents qui affectent le passage de la flamme pour les Jeux Olympiques de Pékin, selon des propos cités par l'agence nord-coréenne KCNA.

Ce rappel des principes de l'olympisme intervient deux semaines avant le passage de la flamme dans la capitale de la RPDC, Pyongyang, le 28 avril prochain.

La RPD de Corée a obtenu 37 médailles aux Jeux d'olympique d'hiver et d'été, dont 8 médailles d'or, 12 médailles d'argent et 17 médailles de bronze, ce qui la classe à la trente-huitième place mondiale des pays actuels, et au sixième rang des nations asiatiques (après le Japon, la Chine, la Corée du Sud, la Turquie et l'Iran). (source : The Associated Press)


Partager cet article
Repost0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 01:16

La vingt-et-unième édition du prix du marathon de Mangyongdae, qui s'est tenue à Pyongyang le 6 avril 2008, a réuni plus de 600 participants : des marathoniens venaient de neuf pays. Pak Song-chol et Phyo Un-suk (Corée) ont obtenu la première place d'une compétition organisée dans le cadre des célébrations de la Fête du Soleil en République populaire démocratique de Corée.

La Fédération internationale des associations d'athlétisme organisait, le 6 avril 2008 à Pyongyang, la vingt-et-unième édition du prix du marathon de Mangyongdae. Cette compétition se tenait dans le cadre des célébrations de la Fête du Soleil, le 15 avril, fête nationale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) marquant l'anniversaire de la naissance en 1912 du Président Kim Il-sung, fondateur de la RPDC.

Plus de 600 sportifs ont couru notamment sous l'Arc de Triomphe de Pyongyang. Des marathoniens venaient de neuf pays : la RPDC, la Namibie, l'Afrique du Sud, la Russie, le Bostwana, l'Ethiopie, la Chine, le Zimbabwe et le Kenya.


Pak Song-chol et Phyo Un-suk (RPDC) se sont classés premiers, Adugna Tolagemeda (Ethiopie) et Kim Chol-sun (RPDC) seconds, et Kim Il-nam (RPDC) et Beata Naigambo (Namibie) troisièmes.

Les résultats comptaient pour la qualification aux Jeux olympiques de Pékin : grâce à sa performance à Pyongyang, la Namibienne Beata Naigambo a pu réaliser son rêve en décrochant une participation aux Jeux olympiques. (sources : KCNA, Choson Sinbo).
 

Partager cet article
Repost0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 22:37

L'agence nord-coréenne KCNA informe que, du 15 au 17 février 2008 à Pyongyang, a eu lieu la 17ème édition du Prix Paektusan, événement international de patinage artistique qui se tient en RPDC depuis 1992. De nombreux sportifs étrangers, notamment français, ont participé à cette manifestation.

undefinedPatinoire de Pyongyang


undefinedParmi les grandes figures du patinage artistique présentes cette année à Pyongyang, on retrouvait les Russes Oxana Kazakova et Artur Dmitriev, champions olympiques aux Jeux d'hiver de 1998, et la Hongroise Julia Sebestyen, médaille d’or aux championnats d’Europe de 2004. Les Français étaient particulièrement bien représentés puisque participaient également au Prix Paektusan 2008 Surya Bonaly (qui a aussi la nationalité américaine), Stannick Jeanette, Marina Anissina et Gwendal Peizerat. Tous étaient déjà présents à Pyongyang l’an dernier pour la 16ème édition du Prix. L'organe officiel du gouvernement nord-coréen, le Minju Choson, a vanté le talent et la technique de Surya Bonaly, en notant que la sportive "a beaucoup plu au peuple coréen..."

La présence à Pyongyang de ces sportifs de haut niveau est l’occasion de rappeler que la RPD de Corée a déjà eu l'occasion de s'illustrer dans l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver et ce, dès sa première participation en 1964, à Innsbruck où Han Pil-hwa remporta une médaille d’argent à l’épreuve féminine des 3000 mètres en patinage de vitesse,
devenant la première asiatique à remporter une médaille à des JO d’hiver. Plus récemment, en 2006 à Turin, les délégations de Corée du Nord et de Corée du Sud ont défilé pour la première fois ensemble sous le même drapeau à une cérémonie d'ouverture des JO d'hiver. Et l’an dernier, la Corée du Nord a soutenu la candidature de Pyeonchang, en Corée du Sud, pour l’organisation des Jeux de 2014, finalement attribués à la ville russe de Sotchi.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?