Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 21:50

La République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a un stand, cette année, au salon du timbre de Paris, du 14 au 22 juin 2008. L'AAFC invite tous les philatélistes à découvrir la diversité des timbres nord-coréens au Parc Floral de Paris, à l'occasion de la plus grande manifestation philatélique internationale en France.

"Planète timbre" (le salon du timbre et de l'écrit) est la plus grande manifestation philatélique internationale en France, organisée par la Poste : pour l'édition 2008, du 14 au 22 juin, plus de 100.000 visiteurs sont attendus pour découvrir les stands de près d'une centaine de professionnels venus de tous les pays du monde, sur une surface d'exposition, de vente et d'animationde 22.000 m2.

Tout en présentant l'histoire et les techniques d'impression du timbre-poste, avec des animations assurées par l’Imprimerie de Périgueux ou encore un atelier d’initiation à la reliure, le salon du timbre abrite à la fois des espaces d'exposition et de vente, sur les thèmes les plus variés : "Les grandes découvertes", "Les dieux du stade", "Planète verte"...

Julien Lepers animera un spécial "Questions pour un champion"... philatélique, tandis que l'opération "MONTIMBRAMOI" permettra à chacun d'imprimer des timbres à son image.

Cette année, l'AAFC invite plus particulièrement toutes et tous, philatélistes comme simples curieux, à découvrir le stand de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) : les exposants coréens vous y présenteront les émissions philatéliques de la RPDC, qui rendent compte tant de l'histoire de la Corée que d'une faune et d'une flore remarquables à plus d'un titre.

Illustration : Jeux olympiques de 1980, bloc de timbres "Les vainqueurs". Graveur : Kim Tong-han.

Renseignements pratiques : "Planète timbre 2008", au Parc Floral de Paris, hall de la Pinède (
esplanade du château de Vincennes, 12ème arrondissement, métro château de Vincennes), du 14 au 22 juin 2008, de 10 h à 18h (nocturne le vendredi 20 juin jusqu'à 20 heures). Entrée 1 euro (gratuit pour les enfants de moins de 7 ans et les groupes).
La RPDC occupe le stand 97 (entrée porte V ou Z). Attention : contrairement à ce qui avait été annoncé initialement, le stand de la RPDC restera ouvert jusqu'à la clôture du salon.
Plus d'informations sur le site du salon.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 18:29

Le 1er mai 2008, la municipalité de Séoul a annoncé l'ouverture, en 2011, d'un centre de services pour les résidents étrangers dans la capitale sud-coréenne. Une initiative qui doit répondre aux demandes non satisfaites, notamment dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

En janvier 2008, le Centre Mondial de Séoul ("Seoul Global Center") a été inauguré au Centre de Presse de Séoul pour aider les résidents et les visiteurs étrangers, dont le nombre a quadruplé en dix ans, à résoudre leurs problèmes administratifs ou commerciaux. Par ailleurs, un numéro d'appel (1339) pour les urgences médicales est opérationnel depuis le 1er mai 2008, en anglais, en japonais et en chinois.

Toutefois, après la dernière rencontre organisée le 30 avril 2008 avec les résidents étrangers, la ville de Séoul a annoncé la création en 2011 d'un centre de services pour les étrangers.

Cette annonce vise à répondre aux demandes non satisfaites, notamment les demandes d'informations dans le domaine de la santé et de la protection sociale, ainsi qu'en ce qui concerne les écoles étrangères : par exemple, le lycée français de Séoul accueille près de 350 élèves, de la petite section de maternelle à la terminale, mais ses capacités ne répondent pas à toutes les demandes.


Le centre de services pour étrangers qui doit voir le jour en 2011 abriterait à Jongno, dans un bâtiment de 14 étages, les actuels services du Centre Mondial de Séoul, ainsi que des salles de réunion, des espaces d'exposition, un théâtre, une bibliothèque, une infirmerie de jour et un centre médical, des restaurants, des banques et des salles de gymnastique. (source : The Korea Times)

Partager cet article
Repost0
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 18:52

Les stéréotypes véhiculés dans les émissions, les articles et les livres à charge commis par certains "experts" es Corée du Nord, notamment en France, n'empêchent pas une amélioration de l'image de ce pays au niveau mondial. C'est un des enseignements de l’enquête annuelle effectuée pour la BBC sur la perception de l’influence de plusieurs pays. Avec infiniment moins de relais médiatiques et de moyens, la Corée du Nord se permet même de talonner les Etats-Unis.


Les habitants de 34 pays avaient à dire comment ils perçoivent l’influence des 14 Etats suivants : Etats-Unis, Iran, Israël, Pakistan, Japon, Allemagne, Russie, Grande-Bretagne, Chine, Corée du Nord, Inde, Union européenne, France et Brésil.


L’influence de la Corée du Nord dans le monde est désormais perçue positivement par 23% des personnes (en hausse de 4 points par rapport à l’enquête précédente de 2007) et négativement par 44% (en baisse de 4 points).


En termes d’avis positifs, la Corée du Nord se situe entre l’Iran (20% d’avis positifs) et les Etats-Unis (35%). Elle fait mieux que le Pakistan (18%) et Israël (19%).


Quand on en vient aux avis négatifs, la Corée du Nord arrive juste après la Russie (34% d’avis négatifs) mais avant les Etats-Unis (47%), le Pakistan (50%), Israël (52%) et l’Iran (54%).


Parmi les personnes interrogées, celles qui portent le meilleur jugement sur l’influence de la Corée du Nord dans le monde habitent en Chine (47% d’avis positifs), en Indonésie (41%), au Nigéria (40%) et aux  Philippines (39%).


A l’inverse l’influence de la Corée du Nord est d’abord perçue négativement au Japon (90% des interrogés), aux Etats-Unis (77%), en Corée du Sud (72%) et au Canada (67%).


Il est à noter que, depuis l’enquête de 2007, le rapport entre avis négatifs et positifs s’est inversé en faveur de la Corée du Nord dans trois pays : aux Philippines (21% d’avis positifs et 41% d’avis négatifs en 2007, contre respectivement 39% et 30% aujourd’hui), en Chine (34% de positifs et 39% de négatifs en 2007, contre 47% et 32% aujourd’hui) et en Russie (20% de positifs et 37% de négatifs en 2007, contre 28% et 21% aujourd’hui).


L’image de la Corée du Nord s’améliore aussi sensiblement en Australie où la proportion d’avis positifs passe de 7% à 16%, et en Italie où elle passe de 9% à 16%.


Dans un seul des pays où l'enquête a été menée, l’Inde, le rapport s’inverse pour devenir défavorable à la Corée du Nord : l’influence de la Corée du Nord, jugée positive par 26% des Indiens en 2007 (contre 18% d’avis négatifs), recueille désormais 11% d’avis positifs et 14% d’avis négatifs. Il convient néanmoins d’observer que la part des personnes sans opinion s’accroît de 10 points et atteint maintenant 41% en Inde.


En France, par rapport à l’enquête de 2007, la proportion de gens qui portent un jugement positif sur l’influence de la Corée du Nord dans le monde reste stable à 12%. En revanche, les avis négatifs diminuent pour représenter 63% des interrogés, contre 75% un an plus tôt.

 


L’enquête 2008 a été menée du 31 octobre 2007 au 25 janvier 2008 dans 34 pays auprès de 17 457 personnes interrogées par téléphone ou à domicile par la société GlobeScan et le Program on International Policy Attitudes (PIPA) de l’université du Maryland.


Consulter les résultats de l’enquête 2008.

 

Consulter les résultats de l’enquête 2007.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 12:26

Selon les résultats d'une étude publiée le 14 avril 2008 par l'Office national des statistiques de Corée du Sud, la réunification rééquilibrerait le sex ratio de la Corée : en effet, si les hommes sont plus nombreux au Sud, les femmes sont en revanche proportionnellement plus nombreuses au Nord de la péninsule.

Le sex ratio, ou rapport de masculinité, est le rapport entre le nombre d’hommes et de femmes. De 105 garçons pour 100 filles à la naissance, il diminue ensuite du fait de la mortalité plus élevée des hommes.

Dans certains pays, comme la Chine, les politiques de sélection à la naissance accentuent toutefois durablement le déséquilibre en faveur des hommes (120 garçons pour 100 filles en Chine) et sont la cause d'un célibat plus important parmi les hommes.

La Corée du Sud est dans une situation en partie comparable à celle de la Chine : malgré une proportion plus faible d'hommes âgés du fait des soldats morts pendant la guerre de Corée, le sex ratio s'est établi à 101 hommes pour 100 femmes en 2006, selon les dernières données publiées le 14 avril 2008 par l'Office national des statistiques de Corée du Sud (acronyme anglais, NSO). Ce ratio s'est toutefois rapproché de 100, puisqu'il s'établissait à 101,8 hommes pour 100 femmes en 1980, ce qui tend à indiquer une diminution des pratiques de sélection à la naissance au détriment des filles.

Toujours selon le NSO, le rapport entre le nombre d'hommes et de femmes est inverse en Corée du Nord : en 2006, le sex ratio en Corée du Nord s'est établi à 97 hommes pour 100 femmes, en nette amélioration par rapport à 1980 (92,7 femmes pour 100 hommes).

 

Proportion d'hommes dans la population totale par pays :


       Population féminine plus importante
       Populations masculines et féminines équivalentes
       Population masculine plus importante
       Données manquantes

(source : Wikipedia, d'après le CIA World Factbook)

               

Les pertes humaines proportionnellement plus lourdes de la Corée du Nord, par rapport à la Corée du Sud, pendant la guerre de Corée, expliquent son faible sex ratio. La disparition des générations les plus âgées tend mécaniquement à un rééquilibrage.


Un autre facteur explicatif de la divergence entre le Nord et le Sud de la Corée résulte dans des pratiques différentes par rapport à la sélection des naissances : alors que la Corée du Sud a été longtemps attachée à un modèle familial patriarcal privilégiant la naissance des garçons, qui perpétueront le culte des ancêtres, la Corée du Nord a promulgué dès 1946 une loi sur l'égalité entre les hommes et les femmes.

Compte tenu de la différence de sex ratio entre le Nord et le Sud de la Corée, un des résultats les plus intéressants de l'étude du NSO est que, si l'on considère la péninsule coréenne dans son ensemble, le sex ratio s'établit à 99,7 hommes pour 100 femmes, soit un niveau très proche de l'équilibre parfait entre hommes et femmes.

En d'autres termes, la réunification de la Corée permettrait de rétablir le sex ratio entre les hommes et les femmes tant au Nord qu'au Sud de la péninsule, et de résoudre notamment la question du célibat masculin en Corée du Sud, alors qu'un diction coréen prétend que les femmes sont plus belles au Nord et les hommes plus beaux au Sud... (sources : Chosun Ilbo, AAFC)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?