Rapport d'activité et d'orientation 2007-2008

 Assemblée générale de l'AAFC du samedi 16 février 2008

Rapport d'activité et d'orientation

présenté par André Aubry
président de l'Association d'amitié franco-coréenne



Lors de notre dernière assemblée générale statutaire tenue à Ivry le 16 décembre 2004, nous avions célébré le 35ème anniversaire de notre association fondée en décembre 1969 par des personnalités de diverses sensibilités souhaitant apporter une contribution à la solution du dramatique problème de la division de la nation coréenne et à ses incidences sur la paix dans le monde.

Ces personnalités, par-delà leurs différences, partageaient en commun les idéaux de l’indépendance et du droit des peuples à la souveraineté, et ils militaient pour construire un monde de progrès, de sécurité et de paix.

Dans cet esprit, sensibilisées par la tragédie de la nation coréenne arbitrairement divisée dans le cadre d’un affrontement entre les grandes puissances, ces personnalités, au-delà d’un devoir de solidarité avec le peuple coréen, étaient également conscientes du danger que portait en germe pour toute l’humanité la confrontation engendrée par cette partition persistante de la Corée.

A ces motivations humanistes et pacifistes s’ajoutaient le constat que notre pays, contrairement à ses traditions, s’alignait sur la politique d’hégémonie des Etats-Unis en Corée et pratiquait en conséquence une politique d’ostracisme à l’égard de la RPD de Corée, au lieu de favoriser la réunification et la paix en Corée.

En faisant le bilan de ces 35 années d’existence et de combat de l’AAFC, notre assemblée générale avait apprécié qu’au-delà des adaptations nécessitées par les évolutions du "problème coréen", elle était restée fidèle aux objectifs fixés à sa fondation, à savoir :

- développer l’amitié et la connaissance réciproque entre les peuples coréen et français, facteur de compréhension mutuelle, de coopération, de solidarité et de paix dans le monde ;

- oeuvrer pour faire soutenir le légitime combat de la nation coréenne en faveur de la réunification indépendante et pacifique de sa patrie, facteur de justice, de sécurité internationale et de paix ;

- agir pour faire cesser la discrimination de la France à l’égard de la RPDC et pour qu’elle joue un rôle positif en faveur de la réunification de la nation coréenne et de la paix dans la péninsule.

Ces objectifs, qui ont été au centre de la vie de l’AAFC et sont toujours d’actualité, confirment la pertinence des orientations préconisées par ses fondateurs à qui nous avions rendu un hommage mérité. Ce rappel de notre histoire nous conduit aujourd’hui avec émotion à saluer la mémoire de notre Président d’honneur,
Jean Suret-Canale, décédé l’an dernier, après avoir pendant plus de 30 ans, et jusqu’aux derniers moments de sa vie, animé avec compétence et dévouement notre association.

Avec la disparition de Jean Suret-Canale, ceux qui ont eu le privilège et l’honneur d’œuvrer avec lui en faveur de la cause de la réunification et de la paix en Corée ont perdu un ami et un camarade de combat dont la personnalité exceptionnelle a indiscutablement marqué leur vie et celle de notre AAFC.

Le plus grand hommage que nous pouvons lui rendre aujourd’hui, c’est de rester fidèle à son engagement et de poursuivre son œuvre pour le développement et le renforcement de l’amitié franco-coréenne, et pour que se manifeste la solidarité de notre peuple avec la noble cause de la réunification indépendante de la nation coréenne.

La situation en Corée

En ce début d’année 2008, l’AAFC ne peut que se féliciter des évolutions positives du "problème coréen" au cours des trois dernières années.

Elles se caractérisent par les formidables avancées résultant du combat patriotique des forces unies de la nation coréenne du Nord, du Sud et de la Diaspora, encouragées et soutenues par la solidarité des forces progressistes de divers pays, dont notre AAFC.

Lors de sa dernière assemblée générale, notre association avait apprécié que la situation en Corée connaissait une aggravation sérieuse de la politique d’hostilité des Etats-Unis à l’égard de la RPDC depuis l’élection de Bush, se traduisant par des provocations bellicistes et par les tentatives insensées de son administration, sous le prétexte de "problème nucléaire", pour essayer d’entraîner la communauté internationale dans une aventure militaire visant à éliminer la Corée socialiste.

Parallèlement à leurs pressions politiques et militaires pour imposer leur diktat à la Corée socialiste, les Etats-Unis multipliaient leurs manœuvres, de concert avec les forces ultra-conservatrices sud-coréennes, pour faire capoter le processus de réunification initié par l’historique
Déclaration Nord-Sud du 15 juin 2000.

Fort heureusement, dans cette situation lourde de menaces pour l’existence même du peuple coréen et pour la paix dans le monde, la ferme politique de souveraineté et d’autodéfense de la RPDC, et ses efforts pour accélérer le processus de réconciliation, de coopération et de réunification avec le Sud, ont mis en échec la stratégie de guerre de l’administration Bush et sa prétention à faire échec au processus de réunification en cours.

Au fil des ans, la réprobation par de nombreux pays de l’agression des Etats-Unis contre l’Irak, leur enlisement dans cette guerre dramatique et la fermeté de la RPDC pour défendre sa souveraineté ont sensiblement modifié la situation en Corée.

L’AAFC a ainsi constaté avec satisfaction, en fin d’année 2007, que la politique d’autodéfense et de propositions équitable de la RPDC pour une solution pacifique du "problème nucléaire", ainsi que ses efforts incessants pour consolider les relations Nord-Sud, conjugués avec le renforcement continu du mouvement de réunification pan-national du peuple coréen et avec la pression des forces progressistes mondiales, avaient porté leurs fruits.

Deux résultats remarquables en ont porté témoignage :

- l’accord réalisé à Pékin le 13 février 2007 par les pays participant aux "pourparlers à six" (les deux Corée, les Etats-Unis, la Chine, la Russie et la Japon), en vue de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne et à l’instauration d’une paix durable en Corée et dans la région ;

- l’adoption, par le Nord et le Sud, lors du second sommet intercoréen du 4 octobre 2007 de la
Déclaration pour le développement de leurs relations, la coprospérité et la paix, confirmant et renforçant le processus de réunification par les efforts de la nation coréenne elle-même.

Certes, l’AAFC reste lucide en mesurant qu’il reste encore beaucoup de problèmes à surmonter pour parvenir à la solution correcte du "problème coréen", comme le montre actuellement le résultat préoccupant des récentes élections présidentielles sud-coréennes ou les manœuvres persistantes des Etats-Unis pour freiner la poursuite de la mise en œuvre de l’accord de Pékin, mais la dimension et la portée des progrès déjà réalisés conforte l’appréciation de l’AAFC qu’ils rendent les processus positifs en cours irréversibles.

Cette analyse conduit l’AAFC à estimer que des conditions plus que jamais favorables existent en ce début d’année pour que la nation coréenne, par son action unie et déterminée, avec le soutien solidaire des peuples, parvienne à obtenir des changements décisifs pour sa cause en 2008.

Bilan résumé des activités de l'AAFC depuis sa dernière assemblée générale

Les activités d’information, d’explication et de sensibilisation de l’AAFC pour faire connaître l’histoire de la nation coréenne, la tragédie de sa division nationale, ses causes et ses conséquences, ainsi que pour rétablir la vérité sur la situation en Corée, sur les réalités de la RPDC et sa politique, face aux falsifications, aux dénaturations et aux calomnies, ont été permanentes en fonction des moyens dont dispose l’association.

Ces activités se sont notamment traduites par des réunions d’information, aussi régulières que possible, dans des salles de la ville de Bagneux (siège de l’AAFC) pour la région parisienne, et par des initiatives en province, en particulier dans la région Normandie en 2005, en Languedoc-Roussillon en 2006 et dans le Nord en 2007. Ces dernières initiatives en province ont été l’occasion de réunions publiques, de rencontres avec  des responsables politiques, des élus locaux, départementaux et régionaux, ainsi qu’avec des représentants des médias.

Elles se sont également manifestées par les articles, les déclarations et communiqués de l’AAFC à la presse, en fonction de l’actualité en Corée, et par des interventions pour répondre aux articles diffamatoires et calomnieux à l’égard de notre association, tels ceux de Marie-Claire et de Charlie-Hebdo.

Au cours des années 2006 et 2007, le livre de notre Vice-Président Robert Charvin, Comment peut-on être Coréen (du Nord)?, a été adressé personnellement à plus de 400 dirigeants de formations politiques et sociales, personnalités gouvernementales et parlementaires, ainsi qu’aux journalistes des principaux médias chargés de l’Asie.

L’action de l’AAFC pour renforcer l’amitié et la solidarité avec le peuple coréen a été permanente au cours de ces 3 ans, par des rencontres amicales avec nos amis coréens résidant en France, lors de la célébration des anniversaires significatifs de leur histoire contemporaine et de leurs fêtes nationales, ainsi que par des initiatives spécifiques "au fil de l’eau" sur la Marne à bord du bateau "Le Francilien" en décembre 2005 et en mai 2006, sans oublier notre traditionnelle fête champêtre annuelle de Champlan (91), s’inscrivant dans le "mois de solidarité internationale" du 25 juin au 27 juillet.

Toutes ces manifestations ont été l’occasion d’adresser motions et déclarations exprimant les souhaits de nos adhérents, en direction des autorités américaines et sud-coréennes, et du Secrétaire général de l’ONU, sur les questions du problème nucléaire, de l’instauration d’une paix durable en Corée, de la cessation des manœuvres provocatrices américano-sud-coréennes, de la réunification, etc... visant à soutenir et encourager la lutte du peuple coréen.

Il faut enfin noter l’active participation de l’AAFC et de ses membres aux actions et manifestations internationales organisées par le Comité international de liaison pour la réunification et la paix en Corée (CILRECO, auquel est affiliée l'AAFC, qui coordonne au niveau international les actions des associations d'amitié avec la Corée), telle la Conférence mondiale de soutien à la réunification indépendante et pacifique de la Corée tenue à Pyongyang en août 2005, avec la participation d’une forte délégation de l’AAFC et dans laquelle plusieurs de nos militants ont joué un rôle essentiel.

undefinedOuverture de la Conférence mondiale de soutien à la réunification indépendante et pacifique de la Corée,
à Pyongyang le 13 août 2005 (photo : AAFC)

Rappelons à ce propos que trois de nos responsables de l’AAFC sont parmi les principaux animateurs du CILRECO dont le siège est à Paris, que nous coopérons activement avec nos homologues de l’Association Corée-France, et avons formalisé notre parrainage de l’Ecole secondaire n°1 de Moranbong à Pyongyang, et que nous avons une bonne collaboration avec nos voisins belges de l’association KIO.

L’activité de l’AAFC, devant l’attitude négative des autorités françaises sur le "problème coréen" et la persistance de leur ostracisme à l’égard de la RPDC, avait naturellement conduit notre Bureau, au cours de ces 3 années, à renforcer prioritairement son action sur l’exigence de la "reconnaissance diplomatique de la RPDC par la France", en considérant que cette question était le corollaire de la politique suiviste de nos gouvernements envers les Etats-Unis.

Pendant ces 3 ans, l’AAFC a multiplié ses interventions en direction de la Présidence de la République, du ministère des Affaires étrangères et des groupes parlementaires sans avoir beaucoup de succès, sauf dans ses contacts avec les membres de la délégation de l’Assemblée nationale s’étant rendue en RPDC en 2004.

Le rapport positif de cette délégation n’a d’ailleurs jamais été publié officiellement par l’Assemblée nationale, mais il a permis à l’AAFC de faire poser une
question écrite au gouvernement par l’un de ses membres, notre ami Georges Hage, alors doyen de l’Assemblée, obligeant ainsi  l’éphémère ministre des Affaires étrangères, M. Barnier, à apporter une réponse publique sur le refus gouvernemental de reconnaître la RPDC.

L’AAFC s’est immédiatement saisie de cette réponse navrante, démontrant le peu de sérieux des arguments invoqués et une méconnaissance incroyable de la situation en Corée pour relancer son action sur cette question déterminante pour favoriser la coopération entre nos deux pays dans tous les domaines.

La campagne pour les élections présidentielles 2007 a donné l’occasion à notre association de s’adresser à tous les candidats sur l’attitude de la France à l’égard du problème coréen, mais seule Mme Marie-George Buffet a répondu, en exprimant son accord avec notre position.

Aussi, dès le lendemain de l’élection, l’AAFC s’est adressée au Président Sarkozy et, pour la première fois depuis 10 ans, nous avons eu une réponse d’un Président de la République. Ce courrier prenait acte de notre demande et chargeait le ministre des Affaires étrangères de nous exprimer la position française, ce qui représentait une timide évolution dont nous avons pris acte.

Malheureusement, la réponse que nous adressait quelques semaines plus tard le sous-directeur d’Extrême-Orient au ministère des Affaires étrangères n’apportait aucun changement dans l’attitude négative du gouvernement, mais elle nous donnait l’occasion de solliciter une entrevue pour en discuter avec lui, demande toujours sans réponse aujourd’hui…

Le seul point positif concernant cet objectif de l’AAFC, ce sont les excellentes relations qu’elle entretient avec Mme Michèle André, Vice-Présidente du Sénat et Présidente du Groupe sénatorial d’études avec la RPDC et qui conjugue ses efforts avec ceux de notre association pour faire évoluer la position française.

C’est dans ce cadre que la Vice-Présidente du Sénat a accepté de donner son haut parrainage à la
soirée que l’AAFC a organisée en collaboration avec le Secours populaire français le 1er décembre 2007, en faveur d’une aide urgente aux populations sinistrées de la RPDC, suite aux graves inondations qui ont ravagé le pays en août et septembre 2007.

Tous les adhérents et amis de l’AAFC, ainsi que les personnes ayant contribué à cette action de solidarité, ont reçu son dernier bulletin rendant compte de cette initiative qui a été un grand succès, tant par le nombre de participants, leur qualité et l’implication du Sénat, que par la mobilisation de nos adhérents, l’importance des sommes recueillies et la signification de ce succès porteur pour l’avenir de l’AAFC et de son action.

Le résumé de l’activité de notre association permet objectivement de constater qu’elle a été conforme à ses buts et en phase avec les évolutions du problème qui motive son engagement de solidarité, sans pour autant sous-estimer ses insuffisances.

Les freins aux activités de l’AAFC sont en premier lieu de nature politique (les conséquences ravageuses des campagnes de désinformation, de dénaturation et de mensonges sur le problème coréen et les réalités de la RPDC, la politique d’ostracisme systématique à l’égard de la RPDC et de suivisme de la politique américaine en Corée de nos gouvernants, etc. que nos adhérents connaissent bien) mais ils résultent également de la faiblesse de nos moyens humains, matériels et financiers.

A ces handicaps, se sont ajoutés des difficultés circonstancielles, en particulier l’absence actuelle de local pour notre siège (la municipalité de Bagneux ne nous ayant pas encore attribué un nouveau bureau depuis la démolition de l’immeuble des associations de la ville) et un fonctionnement discontinu du secrétariat général.

Fort heureusement, le renforcement sensible de l’AAFC ces derniers mois, l’implication efficace de nouveaux militants dans ces activités montrent que notre association aura rapidement la capacité de surmonter ces freins grâce aux décisions de son assemblée générale.

Les propositions d'orientation et d'activités de l'AAFC

L’orientation et l’action de l’AAFC proposées pour la prochaine période visent en priorité à améliorer et à développer ses activités pour les buts qui motivent son existence, par le renforcement de ses rangs et la dynamisation de son équipe d’animateurs. Il s’agit de poursuivre, en l’adaptant aux évolutions de la situation en Corée, les efforts de l’AAFC pour sensibiliser mieux et toujours plus largement l’opinion publique de notre pays au  "problème coréen", à ses incidences pour tous les peuples, afin que s’impose parmi nos concitoyens un devoir de solidarité internationale à l’égard de la nation coréenne injustement divisée.

Il s’agit également de démontrer le bénéfice que pourraient tirer la France et sa population d’une coopération réciproquement profitable avec la RPDC dans tous les domaines, ce qui implique sa reconnaissance diplomatique et le développement de relations équilibrées avec les deux parties de la Corée, favorisant leur rapprochement et leur réunification indépendante.

Ces objectifs ambitieux impliquent le renforcement des initiatives de solidarité de l’AAFC en faveur de la réunification indépendante et pacifique de la Corée, en particulier en direction des forces politiques et du gouvernement français, initiatives qui exigent la participation active de l’AAFC aux actions du mouvement international de solidarité et sa coordination avec les organisations européennes d’amitié et de solidarité.

Dans cette perspective, l’AAFC doit absolument améliorer et développer sa collaboration avec son association homologue de la RPDC, Corée-France, et chercher à multiplier ses échanges avec les milieux représentatifs sociaux, économiques, culturels, sportifs, universitaires, etc. du peuple coréen.

Dès cette année 2008, le bureau sortant propose de prendre un certain nombre d’initiatives favorisant ces objectifs :

- adresser une nouvelle lettre circonstanciée au Président Sarkozy au nom de cette assemblée, et relancer notre demande d’entrevue au ministre des Affaires étrangères, reprendre nos interventions systématiques auprès des forces politiques et des groupes parlementaires, envisager une conférence au Sénat ;

- programmer une série de conférences-débats à Paris et en province, avec notre exposition (à mettre à jour), le livre de Robert Charvin et divers documents de l’AAFC et du CILRECO, voire si possible une vidéo sur les réalités de la RPDC (certaines de ces initiatives pouvant être conjuguées avec des visites de l’ambassadeur de la RPDC) ;

- améliorer la diffusion et le contenu du bulletin trimestriel de l’AAFC et mise en place d’un site web dès que possible ;

- organiser systématiquement des rencontres d’amitié et de solidarité avec nos amis coréens résidant en France, lors de leurs fêtes nationales et des anniversaires significatifs de l’histoire de la nation coréenne, notamment lors du 60ème anniversaire de la fondation de la RPDC ;

- renforcer notre parrainage de l’Ecole secondaire n°1 de Moranbong à Pyongyang en lui apportant une aide concrète répondant à ses besoins, favoriser la venue en France d’étudiants coréens, faciliter le voyage d’enseignants français en RPDC et les coopérations universitaires entre nos deux pays ;

- poursuivre nos démarches en cours pour faciliter la visite en 2008 d’une délégation de taekwondoïstes français en RPDC, visant à préparer des échanges de ce sport et d’en promouvoir dans d’autres disciplines ;

- examiner la possibilité de représentation en France de spectacles culturels de RPDC et la projection de films coréens ;

- continuer les contacts avec les milieux économiques pour susciter des coopérations dans divers domaines ;

- organiser à l’été 2008 un voyage d’amitié, de connaissance et d’étude en RPDC, soit par l’AAFC seule (selon le nombre de personnes intéressées) soit en collaboration avec nos amis belges ;

- préparer une délégation de solidarité de l’AAFC pour participer aux célébrations du 60ème anniversaire de la RPDC début septembre 2008.

Ce rapport, certainement incomplet, suscitera, nous l’espérons, vos questions, vos critiques et vos propositions pour nos futures activités, que nous souhaitons toujours plus dynamiques et efficaces d’ici à notre 40ème anniversaire que nous marquerons avec fierté en 2009, dans l’intérêt de l’amitié franco-coréenne, de la réunification et la paix en Corée, et de la construction d’un monde pacifique.



Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Présentation

Recherche

Recommander

D'où venez-vous?

Aujourd'hui

Depuis le début de ce mois
Locations of visitors to this page

 

Ebuzzing - Top des blogs - International

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés