Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 23:21

Du 10 au 12 février 2012, Son Excellence (S.E.) Yun Yong-il, délégué général de la République populaire démocratique de Corée en France, ambassadeur auprès de l'Unesco, a visité la Côte-d'Or à l'invitation du comité régional Bourgogne de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC). La délégation nord-coréenne, qui était également composée de M. Ri Soe-dol, conseiller auprès de la délégation générale de la RPD de Corée en France, a pu découvrir les réalités économiques, sociales et culturelles de la Bourgogne. Le 11 février 2012, un dîner a été offert à Dijon par le bureau du comité régional Bourgogne de l'AAFC en l'honneur de S.E. Yun Yong-il.

 

Du 10 au 12 février 2012, l'AAFC-Bourgogne a organisé, pour la première fois, la visite en Côte-d'Or d'une représentation de la délégation générale de la RPD de Corée auprès de la République française. Pendant deux jours, S.E. Yun Yong-il, ambassadeur auprès de l'Unesco, et M. Ri Soe-dol, conseiller auprès de la délégation générale de la RPD de Corée en France, ont pu découvrir la diversité économique, sociale et culturelle de la Bourgogne.

Le 11 février 2012, une réception a eu lieu à Dijon en l'honneur de la délégation, à l'occasion de la fête nationale de l'Etoile brillante, célébrée le 16 février en RPD de Corée, et qui marque cette année le 70ème anniversaire de la naissance du Président Kim Jong-il, récemment disparu. La réception, tenue en présence d'adhérents et de sympathisants de l'AAFC en Bourgogne, a été suivie d'un dîner.

 

Diner 1

 

Diner 2Président du comité régional Bourgogne de l'AAFC, Benoît Quennedey a témoigné de la solidarité de l'AAFC-Bourgogne avec le peuple coréen pour la paix et la prospérité dans la péninsule, garants d'une réunification désirée par tous les Coréens. Il a rappelé l'engagement constant de l'AAFC-Bourgogne, depuis sa fondation en 2008, dans les actions concrètes de solidarité avec le peuple coréen, en particulier, l'aide aux victimes d'inondations, en relayant notamment dans la presse locale, en 2007, l'appel à dons d'ONG comme le Secours populaire français, avant même la fondation du comité régional Bourgogne ; les collectes réalisées pour l'école secondaire n° 1 de Moranbong, à Pyongyang, avec laquelle est jumelée l'AAFC, à l'occasion de chacune des visites des délégations de l'AAFC au Nord de la péninsule ; ou encore, l'envoi de documentation technique en RPD de Corée et la sélection de semences d'espèces végétales.

 

S.E. Yun Yong-il a remercié le comité Bourgogne de l'AAFC pour l'organisation de sa première visite dans la région, et a apprécié la solidarité de l'Association d'amitié franco-coréenne avec le peuple coréen de la RPD de Corée dans les circonstances difficiles ayant suivi la disparition du dirigeant Kim Jong-il. Il a tenu à souligner la stabilité et la continuité de la direction de la RPD de Corée, le peuple redoublant d'efforts dans l'édification d'un pays puissant et prospère. Il a exprimé sa conviction que la visite de la délégation qu'il conduit permettrait de resserrer les échanges entre la France et la République populaire démocratique de Corée.

 

Un toast a été levé en faveur de l'amitié franco-coréenne, avant de poursuivre les discussions dans une atmosphère conviviale, autour d'un dîner bourguignon.

 Diner_3.JPG

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)