Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 10:09

Président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), et exerçant à ce titre les fonctions de chef de l'Etat, le président Kim Yong-nam est parti pour une visite officielle au Gabon, en Gambie et au Sénégal, Cette nouvelle tournée africaine du président Kim Yong-nam témoigne de la place privilégiée qu'occupe le continent dans la diplomatie nord-coréenne en direction du Tiers-Monde.

 

Troisième tournée africaine en trois ans 

 

Soutien des mouvements de décolonisation, membre actif du Mouvement des non-alignés, la République populaire démocratique de Corée a toujours accordé une place importante au continent africain au sein des Etats du Tiers-Monde, en nouant des coopérations tant politiques qu'économiques et culturelles.

 

KimYongnam.jpgSelon une dépêche de l'agence nord-coréenne KCNA du 27 mars 2010, le président Kim Yong-nam a effectué une nouvelle visite en Afrique, qui l'a conduit au Gabon, en Gambie et au Sénégal, après ses précédentes visites sur le continent africain en mai 2009 (Afrique du Sud et Zimbabwe) et mars 2008 (Namibie, République démocratique du Congo, Ouganda et Angola). En juillet-août 2007, une précédente tournée internationale du président Kim Yong-nam l'avait conduit, outre en Mongolie et à Singapour, dans trois Etats africains (Algérie, Egypte, Ethiopie). On relèvera que des pays différents ont été visités lors de chaque tournée, confirmant la volonté nord-coréenne de diversification de ses relations internationales.

 

La délégation nord-coréenne accompagnant le président Kim Yong-nam  lors de son déplacement de mars-avril 2010 comprenait notamment, le ministre de la Santé publique Choe Chang-sik, le vice-ministre des Affaires étrangères Kim Hyong-jun et le vice-ministre du Commerce extérieur Ri Myong-san.

 

Les relations Gabon - République populaire démocratique de Corée : une relation ancienne de coopération

 

Au Gabon, les échanges bilatéraux avec la RPD de Corée ont été fondés sur les relations personnelles entre les deux présidents Kim Il-sung et Omar Bongo Ondimba. L'ancien président gabonais avait visité la Corée du Nord en mai 1977. Tout en ayant été un des premiers pays d'accueil des investissements sud-coréens sur le continent africain, dès le milieu des années 1970, le Gabon a mené une politique d'équilibre diplomatique entre les deux Etats présents sur la péninsule coréenne, à la faveur notamment d'une révision de la diplomatie sud-coréenne : ayant initialement refusé qu'un Etat tiers établisse conjointement des relations avec la Corée du Sud et la Corée du Nord, Séoul en a finalement accepté le principe en 1973, dans un contexte où - plus particulièrement en Afrique - une majorité des Etats issus de la décolonisation avait finalement choisi de reconnaître la République populaire démocratique de Corée. Alors qu'il avait établi des relations diplomatiques avec la Corée du Sud dès le 1er octobre 1962, le Gabon a été un des premiers Etats africains à tirer les conséquences de cette révision de la doctrine diplomatique sud-coréenne, en établissant des relations diplomatiques avec la RPDC le 29 janvier 1974, puis en ouvrant peu après une représentation diplomatique permanente à Pyongyang. Le trente-cinquième anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques a donné lieu à des cérémonies officielles en 2009.

 

ali bongo 432La délégation nord-coréenne a visité le Gabon du 29 au 31 mars 2010. A son arrivée à l'aéroport de Libreville, le président Kim Yong-nam a été reçu par le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba. Le chef d'Etat nord-coréen a déclaré à la presse que la RPDC et le Gabon avaient développé de longue date, "des relations tout à fait excellentes de coopération réciproques en poursuivant le même chemin pour l'indépendance, la paix et l'amitié." Le 31 mars, la délégation coréenne a rencontré le président Ali Bongo Ondimba, en présence notamment de S. E. Ri Myong Chol, ambassadeur de la République populaire démocratique de Corée au Gabon. Un accord bilatéral de coopération culturelle et un protocole de coopération ont été signés entre le ministère des Affaires étrangères de RPDC, représenté par le vice-ministre Kim Hyong-jun,  et le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de la Francophonie du Gabon, représenté par le ministre Paul Toungui.

 

Du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2011, le Gabon est membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations-Unies, où les Etats-Unis et d'autres membres permanents sont à l'origine du renforcement des sanctions internationales prises à l'encontre de la République populaire démocratique de Corée le 12 juin 2009, en application de la résolution 1874, suite à l'essai nucléaire du 25 mai 2009.

 

Rencontre en Gambie avec le président Yahya Jammeh

kim_yong_nam_gambie.jpg

 

Le président Kim Yong-nam a poursuivi sa tournée africaine par une visite de trois jours en Gambie, du 1er au 3 avril. La délégation nord-coréenne a été accueillie, lors de son arrivée à l'aéroport de Banjul le 1er avril, par la vice-présidente Aja Isatou Njie Saidy.

 

Le 2 avril, la délégation a rencontré le président Yahya Jammeh à la Maison d'Etat. Les deux parties ont signé un accord général de coopération qui a mis en place une commission conjointe de coopération technique.

 

Au cours d'un dîner offert en l'honneur du président Kim Yong-nam, auquel ont également participé Mme Elizabeth Lenne, présidente de l'Assemblée nationale de Gambie et S.E. Ri Kyong-son, ambassadeur de la RPD de Corée en Gambie, la vice-présidente Aja Isatou Njie-Saidy a déclaré que le gouvernement de la Gambie était déterminé à renforcer les liens cordiaux de coopération bilatérale, basé sur un désir commun de bâtir un futur plus brillant pour les peuples gabonais et coréen et l'humanité en général. La vice-présidente a ajouté que les deux Etats croyaient dans les principes d' "auto-détermination, autosuffisance, solidarité, égalité, justice, partenariat et le maintien de la paix et de la sécurité internationales pour le bien commun de toute l'humanité."

 

Elle a souligné les réalisations de la Corée pour obtenir une croissance industrielle et structurelle, et pour devenir un puissant membre industrialisé de la communauté des nations. Elle a aussi plaidé en faveur des coopérations Sud-Sud pour un développement et une croissance soutenables. Le président Kim Yong-Nam a ajouté que, en dépit de la grande distance séparant la Gambie et la RPD de Corée, les Nord-Coréens étaient conscients des succès de l'administration Jammeh en matière de développement. 

 

La République de Gambie et la République populaire démocratique de Corée ont établi des relations diplomatiques en 1973.

 

Au Sénégal, Kim Yong-nam a assisté à l'inauguration du Monument de la Renaissance africaine

 

Le Sénégal a été la dernière étape de la tournée africaine du printemps 2010 du président Kim Yong-nam, arrivé le 3 avril, à l'occasion de l'inauguration du Monument de la Renaissance africaine. Cet ensemble monumental d'une hauteur totale de 50 mètres a été réalisé par les ouvriers nord-coréens du Groupe Mansudae de projets pour l'outre-mer de la République populaire démocratique de Corée. La RPD de Corée a reçu des terres au Sénégal en paiement.

 

monument_renaissance_africaine-copie-1.jpg

 

Aux côtés de dix-neuf autres chefs d'Etat invités, tous africains, le président Kim Yong-nam a assisté le 3 avril à l'inauguration officielle du monument (photo CNN), marquant le cinquantième anniversaire de l'indépendance de plusieurs Etats africains. Dans un message au président sénégalais Abdoulaye Wade qui présidait la cérémonie, le président Kim Yong-nam a "exprimé sa confiance que les relations amicales et de coopération entre les deux pays se renforceraient encore dans les futur dans différents domaines", selon l'agence KCNA citée par CNN.  

 

La République du Sénégal et la République populaire démocratique de Corée ont établi des relations diplomatiques en 1972.
 

Sources :

- AAFC

- Afrique en ligne, "Gabon : Kim Yong Nam reçu par le président Ali Bongo Ondimba", 3 avril 2010

- Agence de presse africaine (APA), "North Korea presidium heads three day visit to The Gambia", 3 avril 2010

- AllAfrica.com, "Gabon-Corée du Nord : visite de Kim Yong Nam au Gabon", 30 mars 2010

- Armstrong, Charles K., Juche and North Korea's global aspirations, Woodrow Wilson International Center for Scholars, septembre 2009

- CNN, "Senegal unveils colossal statue amid criticism", 3 avril 2010

- KCNA, "Kim Yong Nam departs for African countries", 27 mars 2010

- KCNA, "Kim Yong Nam holds talks with Gabon's President", 31 mars 2010

- KCNA, "DPRK, Gabon sign cultural cooperation agreement", 31 mars 2010

- KCNA, "Kim Yong Nam arrives in Banjul", 2 avril 2010

- KCNA, "Reception given for Kim Yong Nam", 2 avril 2010

- Rhee Sang-hoon, La Corée du Sud et l'Afrique, DEA d'études africaines, Centre d'éudes d'Afrique noire, Institut d'études politiques (IEP) de Bordeaux, n° 40, 1993

- Yonhap, "Diplomatie nord-coréenne : Kim Yong-nam en visite en Afrique", 4 avril 2010

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Afrique-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)