Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 20:44

Du 11 au 13 mai 2012, Kim Yong-nam, président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), et exerçant à ce titre les fonctions de chef de l'Etat, a visité Singapour, qui est un partenaire politique et économique ancien de la RPD de Corée. Cette visite a exprimé la volonté de Pyongyang de renforcer et de diversifier ses échanges économiques extérieurs, l'accent ayant été mis sur l'économie ainsi que l'a traduit la composition de la délégation nord-coréenne, dont les numéros deux et trois protocolaires étaient Ri Kwang-gun, président de la commission pour les joint-ventures et les investissements, et An Jong-su, ministre de l'Industrie légère.

 

Les relations entre Singapour et la RPD de Corée sont anciennes et diversifiées : les deux pays sont membres du Mouvement des non-alignés (MNA) et ont développé une diplomatie réaliste, fondée notamment sur la recherche d'une indépendance vis-à-vis des grandes puissances en nouant des échanges avec le plus grand nombre de partenaires possibles. A Singapour, ces principes ont été définis dès les lendemains de l'indépendance par S. Rajaratnam, son premier chef de la diplomatie (1965-1980). L'ambassade établie par la RPD de Corée à Singapour témoigne de l'importance qu'accorde Pyongyang à ses relations avec la cité-Etat.

 

En visite à Singapour du 11 au 13 mai 2012, Kim Yong-nam, président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) revenait une nouvelle fois dans la cité-Etat, où il s'était déjà rendu les 1er et 2 août 2007.

 

A son arrivée à Singapour, la délégation nord-coréenne conduite par le Président Kim Yong-nam a été accueillie par Lim Cheng-hoe, directeur du protocole du ministère des Affaires étrangères, et Jong Song-il, ambassadeur de la RPD de Corée à Singapour (photo ci-dessous).

 

kim_yong_nam_jong_song_il_2012.jpg

 

Le 11 mai, le Président Kim Yong-nam a été reçu par le président singapourien Tony Tan Keng Yam. Le Président Kim Yong-nam a souligné la nécessité de renforcer les relations bilatérales, y compris dans le domaine multilatéral au sein du forum régional de l'Association des Nations du Sud-Est Asiatique (ASEAN) - où la question de la dénucléarisation de la péninsule coréenne a été plusieurs fois évoquée, la RPDC ayant par ailleurs signé un traité de non-agression avec l'ASEAN le 24 juillet 2008 - et du Mouvement des non-alignés, dont la RPD de Corée est un des membres les plus anciens et les plus actifs.

 

kim_yong_nam_tony_tan_keng_yam.jpg

Ayant rappelé l'ancienneté des relations entre Pyongyang et Singapour, le Président Tony Tan Keng Yam s'est félicité de la relation de confiance bâtie avec la RPD de Corée et a mis en avant le besoin de développer toujours  davantage les échanges économiques. Il a exprimé sa conviction que les deux pays coopéreraient encore plus étroitement pour la paix et la sécurité.

 

Le 11 mai, le Président Kim Yong-nam a également rencontré Michael Palmer, Président du Parlement de Singapour.

 

Le 12 mai, la délégation nord-coréenne a visité une usine agro-alimentaire, la société de produits électroniques Hi-P International Pte Ltd, ainsi qu'un îlot touristique - domaines également prioritaires pour l'économie nord-coréenne. Ayant quitté Singapour pour l'Indonésie le 13 mai, Kim Yong-nam a adressé un message de remerciement au Président Président Tony Tan Keng Yam, à l'issue d'une visite où les perspectives de coopération économique ont été placées au premier plan. Dans le cadre des mesures économiques du 1er juillet 2002, la RPD de Corée a créé un cadre incitatif aux investissements étrangers, tout en cherchant à diversifier ses échanges avec de nouveaux partenaires.

 

Les sociétés singapouriennes ont favorisé les exportations de produits de consommation en Corée du Nord comme les bières Heineken, les hamburgers ou les gaufres belges. Le développement économique rapide qu'a connu Singapour constitue aussi un objet d'études pour la Corée du Nord.

 

Les deux pays coopèrent également dans le domaine universitaire, des informaticiens nord-coréens ayant notamment été formés à Singapour. Par ailleurs, lors de la visite du ministre singapourien des Affaires étrangères George Yo en RPD de Corée en mai 2008, un accord de coopération avait été signé dans le domaine des nouvelles technologies.

 

Sources : AAFC, KCNA (dépêches des 11, 12 et 13 mai 2012 ; dont photos), Washington Post.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations internationales de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)