Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 00:56

Réuni le 14 février 2014 à Paris, le Comité national de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) a adopté une déclaration appelant à la relance du dialogue intercoréen, suite aux orientations définies par le dirigeant Kim Jong-un de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), dans ses voeux de nouvel an du 1er janvier 2014, puis aux propositions émises par la Commission de la défense nationale de la RPD de Corée. La réunion s'est poursuivie par l'accueil de S.E. Ri Ho-yong, chargé d'affaires de la RPD de Corée, et de M. Ri Soe-dol, conseiller, à l'occasion de la Fête de l'Etoile brillante.
   

Guy-Dupre_Coree_14-fevrier-2014.pngEst-ce le signe d'un tournant dans les relations intercoréennes ? Le jour même où un accord était conclu suite à la rencontre au plus haut niveau tenue entre le Nord et le Sud depuis 2007, le Comité national (CN) de l'Association d'amitié franco-coréenne a adopté une déclaration prônant le rapprochement intercoréen, sur la proposition de Guy Dupré, vice-président délégué de l'AAFC, suite à la réunion du bureau national de l'AAFC qui s'était tenue le 31 janvier 2014 (cf. texte ci-dessous)

La réunion de la direction nationale de l'AAFC a également permis de discuter et d'adopter le calendrier de plusieurs des activités envisagées pour l'année 2014 : après l'assemblée générale devant se tenir début avril, l'AAFC envisage l'organisation d'une conférence pour la défense de la démocratie en Corée du Sud et d'autres conférences thématiques sont d'ores et déjà en préparation, en coopération avec des organisations ou des institutions partenaires. Suivant le nombre de participants, un ou plusieurs voyages de l'AAFC en RPD de Corée pourront également se tenir en août et septembre prochains (s'agissant de septembre, dans le cadre de la prochaine édition, du 17 au 24 septembre 2014, du Festival international du film de Pyongyang, FIPF), suivant les propositions qui seront prochainement adressées aux membres de l'AAFC dans un courrier joint au bulletin trimestriel qui sera diffusé d'ici la fin du mois.

Les membres du CN de l'AAFC ont ensuite été rejoints par les diplomates de la délégation générale de la RPD de Corée en France à l'occasion de l'anniversaire de la naissance du Dirigeant Kim Jong-il, le 16 février 1942, célébrée au Nord de la péninsule coréenne comme la Fête de l'Etoile brillante. Une copie du texte de la déclaration du CN de l'AAFC a été remise à la délégation coréenne.

    Declaration_Comite-national_AAFC_14-fevrier-2014.png
Au nom du Comité national de l'AAFC, Benoît Quennedey, vice-président de l'AAFC chargé des actions de coopération, a rappelé que le Dirigeant Kim Jong-il avait organisé les sommets intercoréens de 2000 et 2007, portant ainsi à un nouveau stade le développement des relations intercoréennes. Il a souligné que la RPD de Corée avait poursuivi sur la voie de la construction du socialisme, en dépit des difficultés nées des catastrophes naturelles et de la disparition de l'URSS et des démocraties populaires de l'Est de l'Europe.

S.E. Ri Ho-yong, chargé d'affaires de la RPD de Corée en France, a répondu en insistant sur la volonté du gouvernement nord-coréen, sous la conduite du Maréchal Kim Jong-un, d'élever le niveau de vie de la population. Il a remercié l'AAFC pour son soutien constant à la cause de la réunification de la péninsule coréenne, en souhaitant plein succès à l'Association d'amitié franco-coréenne dans la poursuite de ses activités de solidarité avec le peuple coréen. 

Ri-Ho-Yong délégation-générale-RPDC paris
La réunion s'est achevée par un dîner offert par l'AAFC en l'honneur de M. Ri Ho-yong et de son collègue, conseiller, M. Ri Soe-dol.

Comite-national_AAFC_14-2-2014.png

 

Déclaration du Comité national de l'Association d'amitié franco-coréenne
14 février 2014

La France doit tout faire pour favoriser la paix en Corée

Réuni le 14 février 2014, le Comité national de l’Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) a pris connaissance avec un grand intérêt de la proposition faite par la Commission de la défense nationale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) aux autorités sud-coréennes visant à réduire la tension dans la péninsule coréenne, à écarter le danger de guerre et à améliorer les rapports entre le Nord et le Sud, dans l’esprit de l’historique Déclaration conjointe du 15 juin 2000.

Le Comité national de l'AAFC se félicite de cette initiative importante répondant à ses vœux en espérant qu’elle sera favorablement accueillie par les autorités sud-coréennes et permettra l’ouverture de discussions décisives dans l’intérêt de toute la nation coréenne et des peuples du monde aspirant à la sécurité et à la paix.

En apportant son soutien à cette proposition raisonnable comportant notamment

- l’arrêt de tous les actes de provocation et de diffamation contre la partie adverse,

- la prise de mesures pratiques pour stopper tous les actes militaires hostiles,

- la mise en œuvre de mesures réciproques de désarmement nucléaire permettant d’aboutir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne,

le Comité national de l’AAFC souhaite que la France, directement concernée en sa qualité de membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, favorise un accord des deux parties sur cette proposition préconisée par la Commission de la défense nationale de la RPDC et, dans ce but, il a décidé d’intervenir auprès des divers groupes parlementaires.


 

Photos : Alain Noguès 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)