Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 16:44

Les funérailles du Président Kim Jong-il se sont déroulées le mercredi 28 décembre 2011 à Pyongyang, capitale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). Des centaines de milliers de Coréens ont bravé le froid et la neige pour lui rendre un dernier hommage, lors d'une cérémonie solennelle qui a commencé à 13h (heure locale) au palais mémorial Kumsusan. Le convoi était ouvert par une limousine arborant un immense portrait du dirigeant décédé, dont le corps était enveloppé d'un drapeau rouge aux armes du Parti du travail de Corée (le marteau, le pinceau et la faucille). Les drapeaux ont été mis en berne et un orchestre militaire a joué un air funéraire. En tête du cortège funéraire marchaient le général Kim Jong-un, commandant suprême de l'Armée populaire de Corée (APC), vice-président de la Commission militaire centrale du Parti du travail de Corée, suivi de Jang Song-thaek, vice-président de la Commission de la défense nationale de la RPD de Corée, et Ri Yong-ho, chef d'état-major de l'APC, et également vice-président de la Commission militaire centrale du PTC.

 funerailles_kim_jong_il_1.jpg 

funerailles_kim_jong_il_2.jpg

funerailles_kim_jong_il_cheollima_street_3.jpg

funerailles_kim_jong_il_cheollima_street_4.jpg

funerailles_kim_jong_il_cheollima_street_5.jpg

 

funerailles_kim_jong_il_6.jpgSource : KCNA.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique de la RPDC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)