Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 21:42

Le 20 janvier 2011, la République de Corée (du Sud) a accepté la proposition de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) d'ouvrir des discussions militaires de haut niveau, après avoir rejeté des propositions analogues de Pyongyang au second semestre de l'année 2010. Plus tôt en début d'année 2011, les deux Corée avaient réouvert une ligne téléphonique d'urgence. Ces signes d'apaisement sont de nature à prévenir la survenue d'autres incidents tragiques comme ceux de l'île Yeonpyeong, le 23 novembre 2010.

 

070226_k01_u.jpgSelon la radiotélévision publique sud-coréenne KBS, le 20 janvier 2011 "Séoul a décidé d’accepter la proposition de Pyongyang d’organiser une réunion militaire de haut rang. [La RPDC] avait envoyé, ce matin, un message téléphonique".

 

Le gouvernement sud-coréen a indiqué qu'il formulerait des propositions à son homologue nord-coréen pour la tenue de réunions de travail préparatoires, tout en réaffirmant son objectif d'une dénucléarisation de la péninsule coréenne.

 

La réouverture d'un dialogue militaire intercoréen de haut niveau, sur l'initiative de Pyongyang, est de nature à éviter des affrontements tragiques comme ceux de l'île Yeonpyeong, le 23 novembre 2010.

 

Deux semaines plus tôt, Séoul a refusé une autre proposition de la RPDC de reprendre le dialogue intercoréen entre l'ensemble des organisations sociales et politiques du Nord et du Sud.

 

Sources : AAFC et KBS (dont photo).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)