Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:04

Le 4 mai 2011, le Parlement sud-coréen a ratifié l'accord de libre-échange avec l'Union européenne, ce qui permettra son entrée en vigueur le 1er juillet prochain. Si les médias publics et les médias conservateurs sud-coréens ont applaudi la ratification de cet accord adopté avec les seules voix du parti majoritaire (Grand parti national, conservateur), celui-ci fait peser des menaces sur l'emploi, en Corée du Sud dans le secteur de l'agriculture et en Europe dans l'industrie.

 

accord_libre_echange_UE_Coree.jpg

 

Le 4 mai 2011, le Gukhoe - Parlement sud-coréen - a ratifié l'accord de libre-échange avec l'Union européenne. L'opposition du Parti démocrate (centriste) avait quitté l'hémicycle au moment du vote : le texte a donc été adopté avec les seules voix des députés de la majorité (163 pour, 1 contre et 5 absentions, sur 299 députés). Le texte entrera en vigueur le 1er juillet 2011.

 

La Corée du Sud a signé d'autres accords de libre-échange, avec le Chili, Singapour, l'Inde et l'Association européenne de libre-échange (AELE). L'accord de libre-échange signé avec les Etats-Unis en 2007 reste à ratifier par les Parlements des deux pays.

 

Les économistes néolibéraux de la majorité conservatrice, au pouvoir à Séoul, avancent des promesses chiffrées d'essor des échanges commerciaux, de croissance et d'emploi, par nature impossibles à vérifier. Il n'est en revanche guère douteux que la dérèglementation et l'exposition à la concurrence internationale entraîneront des destructions d'emplois, tant en Corée du Sud (dans les secteurs de l'agriculture et de la pêche) qu'en Europe (dans l'industrie, comme le secteur automobile). Pour sa part, la centrale syndicale sud-coréenne KCTU s'était tout particulièrement inquiétée des conséquences de la dérégulation des services publics, comme dans le secteur de l'eau, s'opposant à l'accord de libre-échange dont les négociations avaient commencé sous la précédente présidence démocrate de Roh Moo-hyun.

 

Sources :

- AAFC ;

- "ALE Corée-UE : l'Assemblée nationale a ratifié le texte de l'accord ce mercredi", Yonhap, 4 mai 2011 (dont photo). 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)