Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 11:32

 

USS George WashingtonAprès l'échange de tirs d'artillerie du 23 novembre 2010 entre les deux Corée, lequel a fait quatre morts sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong et un nombre indéterminé de victimes en Corée du Nord, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont organisé d'imposantes manœuvres navales entre le 28 novembre et le 1erdécembre en mer de l'Ouest (mer Jaune) pour, disaient-ils, « dissuader » la Corée du Nord. Alors que la Chine et la Russie appelaient à une reprise du dialogue dans la péninsule coréenne, ces exercices militaires américano-sud-coréens exacerbaient les tensions. Le 30 novembre, l'agence de presse australienne AAP révélait que des « représentants » venus d'Australie, du  Royaume-Uni et de France se trouvaient à bord du porte-avions USS George Washington pour assister aux manœuvres américano-sud-coréennes en mer Jaune. En l'absence d'autres informations, le député Jean-Jacques Candelier (Gauche démocrate et républicaine, Nord), secrétaire de la Commission de la défense nationale et des forces armées de l'Assemblée nationale, a posé une question à la ministre des Affaires étrangères et européennes afin de connaître la nature exacte de la mission de ces observateurs français.

 

Texte de la question du député Jean-Jacques Candelier (N°97168) publiée au JO le 28 décembre 2010

 

M. Jean-Jacques Candelier interroge Mme la ministre d'État, ministre des affaires étrangères et européennes, sur la qualité des observateurs français ayant assisté aux manoeuvres effectuées du 28 novembre au 1er décembre 2010 en mer Jaune par les États-unis et la Corée du sud. Le 23 novembre 2010, la Corée du nord et la Corée du sud ont échangé des tirs d'artillerie autour de la « ligne de limite nord » fixée unilatéralement en mer Jaune par les États-unis en 1953, et contestée par la Corée du nord. Par la suite, la Chine et la Russie ont appelé à une réunion d'urgence des six pays participant aux pourparlers sur la dénucléarisation de la péninsule. La Corée du nord a accepté le principe d'une telle réunion, à la différence de la Corée du sud, des États-unis et du Japon qui ont organisé des manoeuvres militaires conjointes. Des représentants de la France auraient assisté aux manoeuvres navales américano-sud-coréennes. Il souhaiterait connaître leur nombre et leur qualité, ainsi que le résultat de leur mission. Par ailleurs, il lui demande quelle est la position du Gouvernement quant aux initiatives de la Chine et de la Russie destinées à apaiser les tensions dans la péninsule coréenne.

 

Source : Assemblée nationale

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations France-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)