Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 23:05

En avril 2010, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) avait gelé les avoirs sud-coréens dans les Monts Kumgang, où Hyundai Asan avait organisé des circuits touristiques intercoréens jusqu'en juillet 2008. Le 31 mai 2011, le praesidium de l'Assemblée populaire suprême de la RPD de Corée a promulgué le décret n° 1673 sur la loi relative à la zone spéciale pour le tourisme international des Monts Kumgang, modifiant ainsi le statut de cette zone économique spéciale où pourront opérer des entreprises non seulement sud-coréennes, mais aussi d'autres pays. L'AAFC présente ci-après les principales dispositions de cette loi, qui s'inscrit dans une dynamique plus large d'incitation aux investissements étrangers en RPD de Corée.

 

Korea_kumgang-san_seorak_san_locmap.png

Conformément à l'article 6 de la loi, la gestion sera assurée par un conseil d'administration qui élaborera un plan de développement, sous la direction de l'Agence centrale d'orientation de la ZSTI des Monts Kumgang. Le conseil d'administration est également en charge de l'information touristique ainsi que de la protection des biens et des personnes. L'article 13 prévoit la création d'une organisation consultative conjointe, formée de représentants du conseil d'administration, des investisseurs et des entreprises qui devront avoir reçu une licence pour s'installer dans la ZSTI (article 26). L'article 14 prévoit une exemption de visa pour l'entrée dans la ZSTI. L'article 15 prévoit des contrôles et des inspections de douane.

 

L'article 21 prévoit différents services : logements, restaurants, boutiques, casinos, terrains de golf, boîtes de nuit, centres médicaux, centres de loisirs... Des expositions, des séminaires et des manifestations sportives et artistiques pourront également être organisés (article 22).

 

 L'article 23 envisage la création d'un aéroport international, d'un port et de facilités d'accès par route et par chemin de fer.

 

La main-d'oeuvre sera coréenne (du Nord, du Sud ou d'outre-mer), conformément à l'article 33 de la loi.

 

Les devises étrangères convertibles seront utilisées (articles 34 et 35). Les entreprises bénéficieront d'une fiscalité préférentielle, notamment pour la construction d'infrastructures, selon des principes définis aux articles 36 et suivants, mais dont les modalités ne sont pas détaillées dans la loi.

 

La zone spéciale pour le tourisme international (ZSTI, acronyme anglais : SZIT), dont le large périmètre est défini à l'article 2 de la loi (y compris la ville de Kosong et la zone maritime), recevra des investissements étrangers et coréens (tant du Nord que du Sud de la péninsule et des Coréens d'outre-mer, article 4).

Source : KCNA.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)