Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 10:16

Du 12 au 27 novembre 2010, Guangzhou accueillera les 16èmes Jeux asiatiques. Les Coréens, tant du Nord que du Sud de la péninsule, formeront une fois encore l'une des délégations les plus nombreuses. L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) passe en revue les disciplines où sont inscrits les athlètes coréens, une histoire et une culture communes amenant les Coréens du Nord et du Sud à exceller le plus souvent dans les mêmes disciplines sportives. L'AAFC souhaite plein succès aux athlètes du Pays du matin calme.

 

La Corée est une : cette remarque s'observe tout particulièrement dans le domaine du sport, où les athlètes du Nord et du Sud de la péninsule ont connu des succès croisés. Le football (masculin) est l'un des exemples les plus connus : en 1966, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) avait défrayé l'histoire du football en devenant la première nation asiatique à accéder en phase finale d'une coupe du monde de football en battant l'Italie, avant qu'en 2002 la République de Corée (du Sud) ne parvienne aux demi finales de la compétition reine d'une des disciplines sportives les plus populaires en Asie ; en 2010, les deux équipes coréennes se sont qualifiées pour la première fois ensemble en phase finale d'une coupe du monde de football, décrochant deux des quatre billets réservés aux équipes asiatiques. Les attentes seront ainsi particulièrement fortes pour les 20 footballeurs nord-coréens et les 21 footballeurs sud-coréens inscrits aux Jeux asiatiques de Guangzhou, malgré une incertitude sur la présence, ou non, du Sud-Coréen Park Chu-young, dont le club de Monaco était peu désireux de se défaire le temps des Jeux. Pour Park Chu-young, l'enjeu d'une participation aux Jeux d'Asie dépasse d'ailleurs la seule compétition : en cas de médaille d'or, il serait dispensé du service militaire... un service militaire qui, s'il devait l'accomplir, interromprait un temps sa carrière de footballeur professionnel.

 

Le football féminin est l'une des autres disciplines dans laquelle les Coréens excellent au plus haut niveau. En septembre dernier, les Sud-Coréennes sont devenues les championnes du monde des moins de 17 ans à Trinité-et-Tobago, en battant le Japon à l'issue des tirs aux buts. Deux ans plus tôt, le titre de championnes du monde avait été décroché par les Nord-Coréennes en Nouvelle-Zélande, par une victoire de 2-1 sur les Américaines. Alors que la sélection senior nord-coréenne fait partie des sept meilleures équipes au monde, elle avait remporté la médaille d'or aux Jeux olympiques de Doha, le 13 décembre 2006, par une victoire sur le Japon aux tirs aux buts. Soixante-dix-sept joueurs de football coréens, tous sexes confondus (38 du Nord et 39 du Sud) seront parmi les favoris de leur discipline aux Jeux asiatiques de Guangzhou.

 

coree_sud_jeux_asie.jpgAu total, la République populaire démocratique de Corée alignera 199 athlètes (82 hommes et 117 femmes) aux 16èmes Jeux asiatiques, et la République de Corée 805 athlètes (471 hommes, 334 femmes), selon le site officiel des Jeux asiatiques de Guangzhou consulté le 8 novembre 2010. Avec plus de 1.000 athlètes, les Coréens constitueront 7 % des 14.000 athlètes présents à Doha - une proportion très supérieure à celle du poids démographique de la Corée en Asie, attestant du développement accordé au sport de haut niveau au Pays du matin calme. La Corée du Sud (photo KBS) s'est classée deuxième aux Jeux d'Asie depuis 1998, derrière le Japon en 1998 et 2002, mais devant le Japon et derrière la Chine en 2006. Une performance qu'elle entend rééditer cette année.

 

Yon Yong-bok, membre du comité olympique de la RPD de Corée, a souligné que les espoirs de médaille de la RPDC - 6 médailles d'or, 9 d'argent et 16 de bronze lors des précédents jeux à Doha en 2006 - étaient particulièrement élevés dans des disciplines comme le football, l'haltérophilie, la gymnastique et le tir sportif.


Les deux athlètes nord-coréennes ayant remporté une médaille d'or aux JO de Pékin :

Pak Hyon-suk en haltérophilie, catégorie des moins de 63 kg, et Hong Un-jong, en gymnastique artistique, saut de cheval.

 

Parmi les autres disciplines que le football, les deux Corée présentent toutes les deux un grand nombre d'athlètes pour le tir au pistolet (44 Sud-Coréens, 19 Nord-Coréens), le handball (32 Sud-Coréens, 16 Nord-Coréens), l'aviron (16 Sud-Coréens, 14 Nord-Coréens), le basketball (27 Sud-Coréens et 12 Nord-Coréens), le volleyball (24 Sud-Coréens, 12 Nord-Coréens), la gymnastique artistique (12 Sud-Coréens, 11 Nord-Coréens), le tennis de table (10 Nord-Coréens, 10 Sud-Coréens), la lutte (18 Sud-Coréens, 9 Nord-Coréens), l'haltérophilie (15 Sud-Coréens, 9 Nord-Coréens), le judo (14 Sud-Coréens, 8 Nord-Coréens). Les Sud-Coréens sont plus présents en athlétisme (44 athlètes, contre 4 du Nord), et dans plusieurs sports collectifs : hockey, baseball et rugby (respectivement, 32, 25 et  25 Sud-Coréens), disciplines où les Nord-Coréens ne seront pas représentés à Guangzhou. En revanche, les Nord-Coréens sont mieux représentés en natation synchronisée (10 athlètes, contre 2 du Sud).

 

Principales sources : AAFC, le site officiel des Jeux asiatiques de Guangzhou, KBS, Xinhua.

(photo : Alain Noguès, prise lors du voyage de l'AAFC en Corée en septembre 2008)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)