Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 22:29

Organisées chaque année depuis 1959, les Olympiades internationales de mathématiques sont un championnat international de mathématiques organisé entre les élèves d'aujourd'hui plus de 100 pays à la fin de leurs études secondaires. Les performances brillantes des élèves coréens, tant du Sud que du Nord de la péninsule, témoignent de la qualité du système éducatif. Ces résultats sont également prometteurs pour la recherche scientifique en Corée.

 

math147094.jpgCompétition internationale de mathématiques organisée entre lycéens venant aujourd'hui de plus d'une centaine de pays, les Olympiades internationales de mathématiques reflètent l'excellence du système éducatif dans cette discipline.

 

Chaque pays envoie une équipe comprenant six candidats au maximum. Les participants doivent avoir moins de 20 ans et ne pas avoir commencé leurs études supérieures. Bien que l'épreuve soit individuelle, il existe un classement (non officiel) par équipes. Pendant deux jours, les participants doivent, au cours de deux séances de 4 heures et demie, résoudre deux séries de trois problèmes issus de la géométrie plane, de l'arithmétique, des inégalités ou de la combinatoire.

 

Dans une compétition dominée par la Chine (huit fois première des dix dernières éditions, sauf en 2007 et en 2003, où la première place est revenue respectivement à la Russie, souvent 2ème, et à la Bulgarie, les Etats-Unis s'étant classés aussi régulièrement parmi les six premiers), les élèves des deux Corée ont obtenu de très bons résultats, en progression sur le moyen et le long termes. Participant régulier depuis 1988, la République de Corée (du Sud), qui a accueilli la compétition en 2000 à Taejon, a accédé pour la première fois à un rang dans les 10 premiers en 1995, avant de se classer 3ème en 2006 et 2007, puis de terminer 4ème en 2008, 2009 et 2010. Les résultats de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) sont également très élevés : après deux participations en 1990 et 1992, la Corée du Nord concourt à nouveau régulièrement depuis 2007, terminant 8ème en 2007, 7ème en 2008 et 5ème en 2009. Par comparaison, les résultats des élèves français ont oscillé entre la 19ème et la 48ème place depuis 2000.

 

Les résultats des Olympiades internationales de mathématiques sont également riches d'espérance pour la recherche scientifique en Corée, alors que la Corée du Nord puis la Corée du Sud ont l'une puis l'autre commencé à se lancer dans la conquête spatiale.

 

Sources : wikipédia, résultats par pays sur le site officiel de la compétition 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

teo clément 15/07/2010 19:26



Bonjour,


Pourquoi la RPDC n'a t-elle pas participé cette année? Les résultats précédents sont très encourageants! 



Association d'amitié franco-coréenne 22/07/2010 09:12



La RPDC a bien participé cette année, mais à un exercice les élèves coréens ont donné des réponses très proches, car ils avaient été entraînés à un exercice similaire pour lequel ils ont
logiquement reproduit la réponse qu'ils avaient apprise pendant leur entraînement. Ils n'ont donc pas été classés, malgré une décision de jury pour le moins contestable quand on sait que
ce type de situation n'est pas exceptionnel dans des examens et concours. 



Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)