Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 00:01

Librairie de référence pour les manhwas coréens, la librairie parisienne Apo(k)lyps propose un événement exceptionnel le mercredi 3 février 2010, de 18h à 20h : la dédicace par Oh Yeong-jin du récit de son séjour en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), dans le cadre d'une coopération Nord-Sud. Bande dessinée en deux volumes, "Le Visiteur du Sud" est le témoignage subtil et émouvant d'un Sud-Coréen qui a vécu au Nord de son pays.


dedicace_visiteur_du_sud_oh_yeong_jin.jpg


En 2002, Oh Yeong-jin est parti travailler dix huit-mois en Corée du Nord, dans le cadre d'un projet de coopération intercoréen sur le site de la centrale électrique construite par l'Organisation de développement énergétique coréenne (KEDO). Pour garder le souvenir des impressions qu'il a vécues, lui, le visiteur du Sud, dans le Nord de son pays divisé depuis plus de soixante ans, il a choisi la bande dessinée comme mode d'expression : publié en 2009 en deux tomes, chez flblb pour l'édition française, son journal mêle de courtes scènes de récit réel, décrites sur un mode picaresque, et des encarts plus didactiques, faisant le point sur autant de possibles sujets d'études spécialisées, comme la question nucléaire, la science ou l'agriculture. Cette technique de récit combine les qualités du témoignage à vif et des éléments de réponses aux questions que beaucoup, Occidentaux comme Sud-Coréens, peuvent se poser sur la République populaire démocratique de Corée.


De l'émotion, du rire et des larmes : c'est toute la gamme des sentiments humains que nous fait partager Oh Yeong-jin, à mille lieux des clichés véhiculés par Guy Delisle dans Pyongyang. Son récit est subtil, nuancé, émouvant : c'est le drame de la séparation entre les deux parties d'un même peuple, divisé contre sa volonté, que l'on ressent en lisant Le Visiteur du Sud. Oh Yeong-jin n'est pas un universitaire ou un historien : il est un simple Sud-Coréen qui observe et cherche à comprendre, sans préjugés. Si le pari est impossible - le débat sans fin entre l'auteur et d'autres Sud-Coréens présents sur le même site quant au niveau technique atteint par la Corée du Nord, dans d'inutiles comparaisons historiques avec le Sud, montre la difficulté de se départir des grilles de lecture sudistes ou occidentales sur la Corée du Nord - M. Oh s'efforce, avec succès, à l'objectivité. On pleure avec lui de cette image - entraperçue - du deuil de deux frères. On relève aussi sa volonté de ne pas distribuer les bons et les mauvais points sur une situation diplomatique plus complexe qu'on ne veut généralement le reconnaître en Occident : sur les armes nucléaires nord-coréennes, il est par exemple remarquable (tome 2, p. 35) que l'auteur indique simplement, dans un de ses encarts didactiques : "21 novembre 2002. La CIA monte un dossier officiel démontrant que la Corée du Nord possède l'arme nucléaire et exploite du plutonium."

L'Association d'amitié franco-coréenne appelle toutes celles et tous ceux qui veulent mieux comprendre la péninsule coréenne, notamment par le témoignage de M. Oh, à découvrir ou redécouvrir Le Visiteur du Sud, lors de la dédicace exceptionnelle en France de Oh Yeong-jin à la librairie Apo(k)lyps (120, rue Legendre - 75017 Paris) le mercredi 3 février 2010, de 18h à 20h.


"J'ai voulu dans ce livre dépasser les idéologies et les systèmes politiques pour montrer des hommes. Je suis parti pour la Corée du Nord avec un sentiment mêlé de curiosité et d'appréhension. En une année et six mois, j'ai eu le temps de découvrir un visage de la Corée que nous, au Sud, nous avons oublié. Au moment même où le mot 'camarade' devenait familier, et où j'avais intégré toutes les dates des jours fériés du Nord, j'ai dû retourner chez moi. Et à l'instant où je mettais les pieds sur la terre froide de Séoul, au beau milieu de la pollution, je me suis souvenu que l'endroit le plus accueillant est toujours celui où se trouvent des gens que j'aime et qui m'aiment."
Oh Yeong-jin.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)