Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 07:28

La Corée du Sud a décroché la seconde qualification de son histoire pour les 8èmes de finale d’une coupe du monde. Pour ce faire, les protégés de Huh Jung-moo ont du tenir tête à une sélection nigériane entreprenante et décidée à se battre jusqu’à la dernière seconde. C’est au terme d’un match nul riche en buts que les Coréens se sont assurés le droit de se frotter à l’Uruguay samedi prochain pour une place en quarts de finale. L'article qui suit est reproduit du site footcoreen.com.

 

Le Moses Mabhida Stadium de Durban a été le théâtre d’une bataille des plus âpres pour la deuxième place qualificative du groupe B. Tour à tour conquérantes puis dominées, les deux formations se sont fait face sans parvenir à se départager. Au final, ce match nul permet à la Corée du Sud de devancer son concurrent Grec d’un tout petit point alors que les Africains se voient relégués à la dernière place du classement.

 

 1ère mi-temps : les super eagles et les guerriers taeguk se neutralisent

 

Le Nigéria a tenté de prendre le match à son compte dès le début de la rencontre. Très présente physiquement, la formation de Lars Lagerbäck a posé beaucoup de problèmes à l’entre-jeu sud-coréen. Mis à mal du point de vue athlétique, les joueurs au maillot frappé du tigre n’étaient pas en mesure d’inquiéter la défense des super eagles au début de la partie. Les deux tentatives non cadrées de l’ailier droit Lee Chung-yong dans les dix premières minutes illustrent le manque de solution de la sélection coréenne.

 

Très mal entrée dans le match, absente dans les duels au milieu de terrain, la bande de Park Ji-sung a été réveillée brutalement par l’ouverture du score du Nigéria. Profitant d’une remise en jeu adroitement négociée dans la moitié de terrain des Asiatiques, Chidi Odiah a débordé énergiquement le long du couloir gauche de la défense sud-coréenne. Impuissant et pris de vitesse, le récupérateur Kim Jung-woo n’a pas pu faire barrage au latéral du CSKA Moscou qui a pu ajuster un centre bien dosé en direction du deuxième poteau. L’ailier Kalu Uche a alors pris le meilleurs sur Cha Du-ri avant d’ouvrir la marque pour les siens (12’).

 

lee_jung_soo-2.jpg

Pris à la gorge, les Sud-Coréens ont immédiatement poussé pour recoller au tableau d’affichage. Ce n’était toutefois pas la frappe trop molle de l’attaquant de l’A.S Monaco Park Chu-young (24’) qui allait permettre aux péninsulaires de recoller au tableau d’affichage, mais le réalisme du défenseur central Lee Jung-soo. Idéalement démarqué au deuxième poteau, Lee n’a eu qu’à pousser la balle au fond des filets sur un coup franc millimétré de Ki Sung-yong (38’).

 

Assomés par l’égalisation subite des Coréens, les Nigérians ont reculé en fin de première période. Lars Lagerbäck pouvait alors craindre le pire pour ses joueurs. D’autant plus que quelques instants avant le retour au score des guerriers taeguk, Kalu Uche était passé tout près de s’offrir un doublé en voyant sa frappe s’écraser sur le montant du but de Jung Sung-ryung (36’).

 

Toutefois les hommes de coach Huh n’ont pas tiré profit de leur regain de forme pour prendre le large, Yeom Ki-hun manquant de donner l’avantage aux diables rouges sur un coup franc bien capté par Enyeama (43’).

 

 Une deuxième mi-temps limite côté sud-coréen...

 

La deuxième période a débuté comme la première, les Nigérians ont pris rapidement l’ascendant sur une Corée du sud frileuse et maladroite. Kim Jung-woo incapable d’intercepter les ballons au milieu, a été obligé de faire faute et, offrant un coup franc dangereux au Nigéria proprement repoussé par Jung (45’).

 

park_chu_young-10.jpgLa réponse coréenne est arrivée juste derrière, Lee Young-pyo s’est évadé sur son côté gauche et a provoqué, enchaînant un crochet gauche et frappe à raz de terre. Le gardien Enyeama a toutefois capté le ballon sans problème (46’). Les Sud-Coréens poussaient malicieusement sur les quelques ballons qu’ils avaient à se mettre sous la dent. Ils ont fini par obtenir à juste cause un coupe franc très bien placé à vingt mètres du but. Park Chu-young s’est occupé de frapper celui-ci et a inscrit le but de 2-1, donnant ainsi l’avantage aux guerriers taeguk (48’). Park a décoché une très belle frappe bien enroulé qui a contourné le mur avant d’atterrir dans le petit filet d’Enyeama, impuissant, qui a du regarder le ballon mourir au fond de ses cages.

 

Les Sud-Coréens ont continuer de pousser, le Nigeria montrant quelque faiblesses. Le moment de tuer le match était arrivé. Un nouveau coup franc s’est présenté à distance équivalente du but nigérian. Park Chu-young a frôlé le cadre d’une frappe pure. Le Monégasque est passé tout près du doublé.

 

Lars Lagerbäck était visiblement conscient de la situation fébrile de son équipe. Il a donc procèdé à un changement, Kanu sortant pour être remplacé par Martins à la 57ème. Il était évident que le but recherché ici était de marquer. Il est ainsi venu ajouter de la vitesse à son attaque avec ce changement. Ce sont pourtant les Sud-Coréens qui continaient de se montrer dangereux, dès la 60ème minute, Lee Young-pyo a tenté à nouveau une frappe sur son côté gauche. Le ballon n’est pas venu inquiéter Enyeama qui s’en est emparé tranquillement (60’).

 

Les attaques coréennes incessantes se sont abattues sur le but nigérian, défendu tant bien que mal. Après le quart d’heure de jeu, Kim Jung-woo a trouvé Yeom Ki-hun sur le côté gauche. Celui-ci a réussi un contrôle somptueux avant de centrer à raz de terre devant le but ; Park Chu-young a repris du bout du pied, le ballon semblait se diriger vers le coin gauche mais Enyeama, prudent, s’en est emparé sans trop de difficulté (61’). Les Coréens rataient encore l’occasion de faire le break, une malchance qui semble être héréditaire. Les Nigérians ont hérité de cette malchance quelques minutes plus tard sur une action bien menée par Kalu Uche sur le côté gauche, qui a réussi à redresser le ballon pour centrer à raz de terre, mais Yakubu a loupé complètement sa frappe. Seul devant le but l’attaquant nigérian a raté l’occasion d’égaliser (66’).

 

Après un tel coup de frayeur, les Sud-Coréens pouvaient s’en vouloir de ne pas avoir concrétisé les moults occasions générées plus tôt dans le match et sont passés tout près de la correction. Kim Nam-il a été obligé de faire faute dans la surface de réparation après avoir perdu le ballon sur un contrôle hasardeux. Celui-ci a écopé d’un carton jaune et a permis ainsi à Yakubu de ramener les deux équipes à égalité (68’). Une faute inutile qui aurait pu être évitée s’il avait dégagé directement au lieu de chercher dribbler les attaquants nigérians dans sa propre surface de réparation. Une erreur de débutant, un défenseur de son acabit, avec autant d’expérience à son actif n’aurait pas dû commettre une faute de ce type.

 

La Corée du Sud a repris les rênes et est repartie au charbon. Les assauts répétés des Coréens sur le but nigérian ont apporté des occasions intéressantes, mais qui ne seront pas converties. A l’image d’un Park Ji-sung qui a contrôlé brillamment le ballon envoyé dans la surface de réparation. Cependant le Mancunien a été pris de vitesse par le rebond et n’a pas pu frapper (70’). C’est le même Park Ji-sung qui quelques minutes s’est montré dangereux dans la surface de réparation. Esseulé sur son côté droit, il a réussi à éliminer son adversaire direct d’un croché pour frapper dans le petit filet, malheureusement en dehors du but (75’).

 

Les Sud-Coréens ont gardé un rythme élevé, un rythme qui visiblement gênait les nigérians enfermés dans leur surface de réparation. Sur une contre-attaque bien menée, Lee Young-pyo a trouvé Lee Chung-yong. Seul sur le côté gauche, l’ailier droit de Bolton a bien enveloppé son ballon, mais Enyeama a anticipé sans difficulté et a sorti ce ballon du bout des doigts. A trop prendre les buts nigérians d’assaut, les Coréens finissaient par trop se découvrir, et ainsi laisser des espaces derrière. Sur une interception non loin des buts, les Nigérians étaient tout près de marquer le troisième but. Obasi s’est présenté devant la surface de réparation coréenne et a fixé son adversaire direct pour lancer Martins dans la profondeur. L’attaquant nigérian a alors tenté de lober Jung Sung-ryong, oubliant de cadrer sa frappe. Son lob est passé à côté du but : les Coréens pouvaient remercier leur bonne étoile (79’).

 

La pression continuait de se faire ressentir, les Nigérians savaient qu’ils étaient éliminés si le score devait en rester à deux buts partout. Ils se jetaient alors âme perdue sur les cages coréennes. Sur un ballon perdu par la défense sud-coréenne, Martins a tenté sa chance à 20 m, mais sa frappe était écrasée et dévissée (81’). L’entraîneur sud-coréen a procédé à un changement, Kim Jae-sung venant alors remplacer Ki Sung-yong qui commençait à ressentir les crampes. La fin de match a été douloureuse et la défense sud-coréenne n’était pas loin de céder face à la pression des Nigérians. Les contres étaient de plus en plus dangereux et les super eagles toujours déterminés se sont battus jusqu’au bout. Une dernière occasion est venu faire trembler la défense sud-coréenne. Obinna a tenté une frappe dans les 20 m, n’ayant sans doute plus la force pour aller affronter le rideau défensif coréen bien replié devant sa surface de réparation. Sa frappe est passée largement à côté des buts (91’).

 

Les Coréens temporisaient quand le coup de sifflet final a retenti. La Corée du Sud était en huitièmes de finale ! Une qualification acquise dans la douleur, un match où la Corée du sud n’aura pas montré un visage convaincant. Trop de déchets dans le jeu, trop d’occasions manquées qui auraient pu faire de ce match une réussite totale.

 

Mais le plus important est là, les Coréens accèdent à leurs premières huitièmes de finale de leur histoire en terre étrangèrs. C’est un énorme pas en avant pour le football coréen. Maintenant il va falloir préparer le match face à l’Uruguay, qui eux ne seront pas aussi cléments que les Nigérians.

 

Source : footcoreen

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Football
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)