Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 23:32

Le 24 mars 2012, Ro Su-hui, vice-président de la branche sud-coréenne de l'Alliance pancoréenne pour la réunification (Ponminryon), entrait en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), alors en deuil après la disparition du dirigeant nord-coréen Kim Jong-il. Après un accueil chaleureux par ses compatriotes au Nord de la péninsule, Ro Su-hui a courageusement choisi de franchir la ligne de démarcation entre les deux Etats coréens, le long de la DMZ, pour retourner au Sud, en portant haut le drapeau de la Corée unifiée. Ro Su-hui a été accompagné notamment par Choe Jin-su, président de la branche nord-coréenne de la Ponminryon, et de représentants de l'Alliance pancoréenne de la jeunesse et des étudiants ainsi que du Comité Nord pour la mise en oeuvre de la déclaration conjointe du 15 juin. Mais dès qu'il a franchi la DMZ côté Sud, c'est un tout autre comité d'accueil qui l'attendait, comme le montrent les images ci-dessous : Ro Su-hui a été molesté et arrêté, au nom de la loi de sécurité nationale sud-coréenne, qui interdit tout contact entre le Nord et le Sud n'ayant pas fait l'objet d'une autorisation gouvernementale préalable. L'Association d'amitié franco-coréenne plaide pour que Ro Su-hui soit libéré, et que la loi de sécurité nationale soit abrogée.

 

adieux_a_ro_su_hui.jpg

 

ro_su_hui_franchissant_la_DMZ.jpg

 

ro_su_hui_arrestation.jpg

 

ro_su_hui_arrestation_3.jpgSource : Rodong Sinmun.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)