Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 14:24

Alors que le Conseil de sécurité de l’ONU et les grandes puissances occidentales (dont la France) poussent de grands cris d’orfraie après l'annonce du lancement d’un satellite par la République populaire et démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), accusé d’être un test de missile balistique déguisé, et dont la RPDC a déclaré le 8 décembre 2012 le possible report pour des raisons techniques, les Etats-Unis d’Amérique viennent de procéder eux-mêmes à un test atomique souterrain. Une fois de plus, on ne peut que constater avec regret que la superpuissance mondiale, historiquement le seul utilisateur de l’arme atomique contre des populations civiles, s’arroge le droit de faire la morale aux pays du Sud, tout en cultivant elle-même un climat de tensions et d’hostilité.

Mercredi 5 décembre 2012, dans l’indifférence médiatique générale, les Etats-Unis ont procédé à un test souterrain  dans l’Etat du Nevada. Il s'agissait d'un test sous-critique, sans explosion nucléaire. Ce test, dont l'utilité est d'autant plus discutable que les capacités nucléaires américaines sont connues de tous depuis les bombardements américains contre des populations civiles japonaises d’août 1945, ravive encore un peu plus les tensions avec les pays considérés comme faisant partie de « l’axe du mal » par les néoconservateurs américains, doctrine qui a malheureusement survécu aux changements d’administration depuis le mandat de G. W. Bush. En effet, s’ingérant une fois de plus dans les affaires d’Etats souverains, les Etats-Unis voient d’un très mauvais œil les programmes nucléaires iranien et nord-coréen qui remettent en question leur hégémonie militaire mondiale et leur capacité d’intervention militaire globale.

Faut-il le rappeler, l’Asie du Nord-Est est un centre stratégique majeur pour le département de la Défense américain, puisqu’à l’heure actuelle les troupes américaines sont stationnées dans trois des pays de la zone : le Japon, malgré les nombreuses protestations des gouvernements successifs et plusieurs scandales de mœurs impliquant des soldats américains, mais aussi la Corée du Sud (présence d’ailleurs croissante puisque l’installation d’une base américaine sur l’île sanctuaire de Jeju est à l’ordre du jour) et Taïwan. Cette occupation de territoires asiatiques est au cœur du repositionnement stratégique mondial des Américains sous l’administration Obama (s’effacer relativement du Moyen-Orient pour investir toujours plus l’Asie Orientale) qui vise principalement à contrer la très relative montée en puissance de la Chine, dont le budget militaire a certes augmenté de 18 % cette année mais n'atteint que le tiers de celui des Etats-Unis.

Suivant le principe « faites ce que je dis, pas ce que je fais », les Etats-Unis jugent opportun d’entretenir la psychose contre un ennemi nord-coréen improbable (ne serait-ce que par le déséquilibre des forces en présence, mais aussi par la nature même du régime de Pyongyang, beaucoup plus fondamentalement souverainiste et indépendant que menaçant et expansionniste), relayée au niveau culturel par des films comme le récent Red Dawn, alors qu’ils mènent dans le même temps des essais nucléaires lourds de conséquences pour les ennemis désignés comme tels par les Etats-Unis puisque la capacité de frappe américaine est mondiale. Par ailleurs, l’AAFC a systématiquement dénoncé la tenue et la participation des forces navales américaines à des exercices militaires sud-coréens, vécus comme une menace pour la RPDC.

Il est plus que temps de rappeler à l’Occident que les pays du Sud sont des pays indépendants qui ont le droit légitime de mener les politiques qu’ils veulent, et que les Etats-Unis et leurs alliés ne sont en rien légitimes pour critiquer le mode de développement choisi par des Etats souverains, même s’ils contrecarrent d’une façon ou d’une autre leurs plans d’hégémonie mondiale.

 

Principales sources : AAFC, Le Figaro.

 

 

Nombre d'essais nucléaires effectués dans le monde entre 1945 et 2009

Israël et l'Afrique du Sud auraient effectué un essai en commun en 1979. (source : Wikipedia)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Etats-Unis-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)