Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 21:57

Partie prenante aux conventions internationales sur la protection de la faune et de la flore, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) veille à assurer la diversité des espèces : les mesures prises à Ryongun-ri, où se reproduisent les hérons et les hérons blancs, en est une illustration, comme l'explique l'article ci-dessous, traduit par l'AAFC de l'anglais, de M. Ju Song-i, chercheur de l'Union pour la protection de la nature de la RPD de Corée.

 

ryongun_ri_sanctuary_heron.jpgA Ryongun-ri, à Kaechon, dans la province du Sud Pyongan, un sanctuaire pour les oiseaux migrateurs s'étend sur une zone de 50 hectares.

 

Il est connu de longue date comme un lieu de reproduction des hérons et des hérons blancs.

 

Les affluents du fleuve Taedong coulent au Sud-Est du sanctuaire et ceux du fleuve Chongchon serpentent au Nord. Sur les collines du sanctuaire une forêt d'acacias est parsemée de pins, et à leur pied la végétation est formée de buissons et d'arbres.

 

Grâce à ces conditions naturelles favorables, les hérons blancs et les hérons viennent ici chaque printemps pour se reproduire, après avoir hiberné à Anju, Mundok et dans d'autres régions de la côte ouest.

 

Hibernant près du sanctuaire, les hérons viennent les premiers ; les hérons blancs viennent plus tard car ils hibernent au Sud de la zone centrale.

 

Les hérons blancs et les hérons commencent à couver leurs oeufs à partir de la fin mai, chaque ponte comptant trois à cinq oeufs.

 

Ces oiseaux se nourrissent de serpents d'eau, d'elaphe rufodorsata, de grenouilles, de têtards et de poissons.

 

Après l'éclosion, les nouveaux-nés restent sur place jusqu'à la mi-octobre puis partent hiberner.

 

Dans la mesure où un nombre croissant d'oiseaux migrateurs se rassemblent chaque année dans le sanctuaire, la protection du site est une question majeure pour le gouvernement.

 

Les forêts d'acacias et de pins sont protégées et de nouveaux acacias sont plantés.

 

Afin de ne pas perturber la reproduction, il est strictement interdit d'entrer dans le sanctuaire en période de ponte, d'emporter les oeufs et de couper des arbres.

 

Une décision gouvernementale d'avril 2003 a désigné le sanctuaire comme un lieu de reproduction pour les hérons blancs et les hérons.

 

Source : The Pyongyang Times, édition du 27 août 2011 (Juche 100), p. 8 (reproduit sur le site Naenara). Traduit de l'anglais par l'AAFC.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)