Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:49

Concours international ouvert aux jeunes interprètes de piano, de violon et de chant, portant les noms de la pianiste Marguerite Long, du violoniste Jacques Thibaud, qui l'ont créé en 1943, et depuis 2011 de la soprano Régine Crespin, le concours Long Thibaud Crespin a distingué plusieurs pianistes sud-coréens lors de son édition qui s'est tenue à l'Opéra Comique de Paris, le 6 décembre 2012. Parmi les artistes récompensés, An Jong-do a obtenu le deuxième grand prix Marguerite Long, le premier prix n’ayant pas été décerné cette année.

 

An_Jong_Do_1.JPGLes pianistes coréens ont dominé le palmarès de la dernière édition du concours Long Thibaud Crespin, rendu par le jury que présidait Menahem Pressler :

- premier, An Jong-do (à gauche, saluant le public) a été récompensé du deuxième grand prix Marguerite Long (prix Denise Giraud) ;

- à la seconde place s'est classé un Français, Ismaël Margain (troisième prix, prix de la Ville de Nîmes) ;

- deux autres Coréens ont occupé les places suivantes : Park Ju-young (22 ans), quatrième prix (prix Groupe Henner), et Won Jae-won (24 ans), cinquième prix (prix des Amis du concours). 

 

An Jong-do, déjà lauréat du prix de la SACEM, a également obtenu le prix de SAS le prince Albert II de Monaco pour le meilleur récital, ainsi que le prix de la meilleure interprétation de l'œuvre "Rivers" de Bechara El-Khoury.

 

Laissons la parole à Françoise Ferrand, dans un article publié sur le site ResMusica, pour décrire l'émotion qui s'est dégagée du jeu d'An Jong-do :

 

 "Evoquons quelques sommets : An Jong-do, lors de la finale récital, proposa la sonate de Schubert en si b majeur D. 960, avec beaucoup de simplicité et, dans l’allure, une binarité rythmique lui conférant son unité, (recherches comparables à celles de Leif Ov Andsnes), avec des sonorités venues des lointains du rêve. Cela, avant la mystique interprétation de l’œuvre d’Olivier Messiaen, le cosmique Regard sur l’Enfant Jésus « Par Lui tout a été fait ». Dans le concerto de Schumann ; magistral, on était loin de la lutte entre un orchestre et un piano : il s’agissait bien au contraire, d’une osmose de tous les instants, dans les dynamiques et les couleurs, entre le soliste et les musiciens, donnant une force inouïe au sens propre, à cette œuvre, avec des phrasés rarement aussi intelligemment discursifs et aussi libérés".

 

Agé de 26 ans, An Jong-do  est étudiant en Allemagne à l’université de musique de Hambourg, pour devenir premier concertiste. Alors qu'il était encore lycéen à Séoul, il a poursuivi des études au Mozarteum de Salzbourg, où il a été diplômé en mastère.

 

An_Jong_Do_2.JPG

 

An Jong-do a déclaré : "Je suis très heureux et c’est un honneur de pouvoir offrir à mon pays natal une si bonne nouvelle (...) Voir trois jeunes pianistes coréens en finale est quelque chose que personne n’avait prévu. En tant que Coréen, j’éprouve donc une grande fierté". Les Coréens figurent régulièrement aux tout premiers rangs dans les concours internationaux de musique classique, mais une telle domination dans l'un des principaux concours mondiaux est peu banale.

 

Sources : Res Musica, Yonhap (dont photos), palmarès de 2012 sur le site du concours

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)