Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 22:50

Prévue le 4 avril 2010, l'inauguration du Monument de la Renaissance africaine, au Sénégal, marquera l'aboutissement de près de deux ans de travaux entre des sociétés française, sénégalaise et nord-coréenne. Haut de 50 mètres, situé sur une colline d'une hauteur de 100 mètres, l'ensemble monumental réalisé par les ouvriers nord-coréens du Groupe Mansudae de projets pour l'outre-mer  de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) constituera la plus haute statue au monde.

monument_renaissance_africaine.jpg

La réalisation du Monument de la Renaissance africaine, à Ouakam dans l'agglomération de Dakar, est un pari audacieux, sur les plans technique, économique et politique.

Cet ensemble imposant
représente d'abord une prouesse technique architecturale. Dû au cabinet d'architecture sénégalais Pierre Goudiaby Atepa, le projet comprend une statue en bronze haute de plus de 50 mètres à laquelle s'ajoutent un espace muséographique, un village artisanal, des boutiques et des bureaux. La maîtrise d’ouvrage, relevant du ministère du Patrimoine bâti, de l’Habitat et de la Construction du Sénégal, a été déléguée à la société française de prestation de services GEMO (Groupement d'études et de méthodes d'ordonnancement). La maîtrise d'oeuvre a été confiée à la société nord-coréenne Mansudae Oversas Projects Group (Groupe  Mansudae de projets pour l'outre-mer). Le choix d'ingénieurs et d'ouvriers nord-coréens s'explique par la spécialisation de la RPDC dans la statuaire géante, le Groupe Mansudae ayant déjà réalisé des monuments de grandes dimensions pour plusieurs dizaines de pays, notamment sur le continent africain. La durée de vie annoncée du monument est de 1.200 ans.

L'ensemble comprend un homme torse nu aux muscles saillants, enlaçant une femme et brandissant un enfant, qui s'élancent vers le ciel. Selon le président sénégalais Abdoulaye Wade qui l'a dessiné, "l’'homme, la femme et leur enfant feront face au soleil, symbolisant l’ouverture du continent au reste du monde. C’est une force de propulsion et d’attraction dans la grandeur, la stabilité et la pérennité de l’Afrique." Représentant une famille africaine tournée vers le Nord-Ouest, symbole de la "dignité du continent" africain, le monument figure "une Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l'obscurantisme pour aller vers la lumière."

Initialement prévue le 12 décembre 2009, l'inauguration de l'édifice a finalement été fixée au 4 avril 2010, date du cinquantième anniversaire de l'indépendance de plusieurs Etats africains anciennement colonisés par la France. Le 4 avril est ainsi la fête nationale du Sénégal.

Au-delà du choix technique d'une maîtrise d'oeuvre nord-coréenne, la sélection du Groupe Mansudae fait également écho au soutien apporté par la République populaire démocratique de Corée aux
mouvements de décolonisation du Tiers-Monde. Après les indépendances, les Nord-Coréens ont aussi contribué au développement des nouveaux Etats africains, en apportant une aide publique dans les domaines, notamment, de la santé et de l'éducation.

Représentant un budget de 18 millions d'euros (12 milliards de francs CFA), le projet a suscité de vives critiques, en particulier de l'opposition, auxquelles le président Wade a répondu : "Je suis l’auteur du monument. 35 % des retombées financières m’appartiendront, et 65 % à l’Etat." Les dividendes personnels qu'il tirera de cette infrastructure doivent être consacrés à une fondation dédiée à la construction d'écoles. Toujours selon le chef de l'Etat sénégalais, "j’ai décidé que toutes les recettes seront destinées à la construction de cases des tout-petits, pas seulement au Sénégal, mais dans toute l’Afrique, parce que ce monument n’est pas celui du Sénégal, mais de l’Afrique. Pas un seul franc ne sera destiné à autre chose. Mes droits, je les destine à la case des tout-petits." Par ailleurs, une partie du paiement a été effectuée en nature, avec la mise en valeur de 30 à 40 hectares de terrain par un homme d'affaires sénégalais.

La majorité au pouvoir au Sénégal balaie les critiques sur le coût de ce grand projet du président Wade, en observant que le monument d'une hauteur de plus de 50 mètres situé sur une des deux collines volcaniques des Mamelles - elles-mêmes hautes de 100 mètres - constituera la plus haute statue du monde, qui serait ainsi appelée à devenir aussi célèbre que la Statue de la Liberté ou la Tour Eiffel et à générer d'importantes retombées économiques.

Sources :
au-senegal.com, GEMO, Le Messager, Wikipédia

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Afrique-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)