Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 23:01

Lee-Sang-deuk_2273431b.jpgLe 10 juillet 2012, Lee Sang-deuk, le frère aîné du Président sud-coréen Lee Myung-bak, a été arrêté, étant soupçonné d'avoir touché plus de 500.000 dollars de grandes banques qui auraient financé la campagne présidentielle du chef de l'Etat en 2007. Ce que les médias sud-coréens ont appelé "le scandale des banques d'épargne" a d'autant plus de retentissement que d'autres proches du Président Lee Myung-bak sont également mis en cause.

 

Il était considéré comme le mentor du chef de l'Etat. Elu six fois député, Lee Sang-deuk avait été critiqué pour sa trop grande influence sur son frère cadet après l'accession de ce dernier à la magistrature suprême, alors qu'il avait joué un rôle clef dans la campagne présidentielle.

 

Après des déclarations du PDG de la Solomon Savings Bank de l'époque, Lee Sang-deuk a été arrêté le 10 juillet 2012, étant soupçonné d’avoir reçu plus de 500.000 dollars de présidents de banques d’épargne sud-coréennes, en pleine campagne électorale en 2007. Les banques d'épargne auraient cherché à acheter un soutien politique, la gestion de leurs établissements présentant de graves lacunes.

 

D'autres proches du chef de l'Etat ont également été mis en cause. Le 13 juillet, un conseiller présidentiel, Kim Hee-jung, qui travaillait pour Lee Myung-bak depuis 1997, a choisi de démissionner après que son nom eut été cité, déclarant vouloir assumer sa "responsabilité morale".

 

Le 11 juillet, un député de la majorité également cité dans le scandale des banques d'épargne, Chung Doo-un, a pour sa part bénéficié d'un vote du Parlement refusant de lever son immunité parlementaire. Park Geun-hye, candidate conservatrice à l'élection présidentielle, s'est démarquée de cette décision concernant un député de son propre parti, afin de ne pas subir le contrecoup de cette affaire qui traduit une ambiance de fin de règne pour le Président Lee Myung-bak, lequel ne peut être candidat à sa succession. Celui qui avait promis de moraliser la vie publique a toujours conduit une politique conforme aux intérêts aux milieux d'affaires. Il avait largement utilisé les scandales politico-financiers pour faire chuter la majorité sortante démocrate en 2007.

 

Au moment où la négociation secrète d'un accord militaire avec le Japon fait scandale, le parti Saenuri aborde dans une position moins favorable l'échéance présidentielle de décembre.

 

Principale source : Yonhap (plusieurs articles, en date respectivement des 11, 13 et 13 juillet 2012).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique sud-coréenne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)