Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 21:27

A son retour de Russie où il a rencontré le président Dmitri Medvedev, Kim Jong-il, secrétaire général du Parti du travail de Corée et président de la commission de la défense nationale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), a visité le Nord-Est de la Chine. De retour dans la péninsule coréenne le 27 août 2011, il a adressé un message de félicitations à Hu Jintao, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la République populaire de Chine.

 

L'agence KCNA de la République populaire démocratique de Corée a annoncé le retour en Corée, le 27 août 2011, du dirigeant Kim Jong-il, qui a visité le Nord-Est de la Chine après son séjour en Sibérie et dans l'Extrême-Orient russe. A son arrivée à la frontière sino-coréenne, il a été accueilli par Kim Jong-un, vice-président de la commission militaire centrale du Parti du travail de Corée, Kim Kyong-hui, membre du Bureau politique et directeur de département du Comité central du Parti du travail de Corée, et d'autres dirigeants du Parti et de l'armée. 

 

Dans son message de félicitations au président chinois Hu Jintao, le secrétaire général Kim Jong-il a exprimé ses remerciements aux dirigeants et au peuple chinois pour leur accueil chaleureux, en soulignant la vigueur de l'amitié traditionnelle entre la Chine et la RPD de Corée :

 

"Je suis heureux que les relations entre la RPDC et la Chine se développent avec énergie dans différents domaines, suivant l'esprit de nos rencontres, convaincu que l'amitié traditionnelle entre la Chine et la RPDC qu'ont portée les révolutionnaires de l'ancienne génération de nos deux pays au prix du sang se renforcera invariablement de génération en génération, conformément aux désirs et aux intérêts mutuels de nos deux peuples". 

 

A son arrivée de Russie, le dirigeant Kim Jong-il a visité Manzhouli, dans la province autonome de Mongolie intérieure.

 

 Puis le dirigeant Kim Jong-il a rencontré le conseiller d'Etat Dai Bingguo. Dai a observé que c'était sa deuxième visite en Chine en l'espace de trois mois, ce qui témoigne selon lui de l'attention que prêtent Kim Jong-il, le Parti du travail de Corée et le gouvernement de la RPDC au développement des liens entre la Chine et la RPDC. La dirigeant Kim Jong-il s'est félicité des marques d'amitié témoignées par le peuple chinois au peuple coréen, en louant le haut niveau d'essor des échanges bilatéraux. Il a réitéré l'engagement de la RPD de Corée à reprendre les pourparlers à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne sans conditions préalables.

 

 

kim_jong_il_dai_bingguo.jpg

 

Toujours pendant son séjour dans la province de Heilongjiang, Kim jong-il a visité les villes de Qiqihar et Daqing. A Qiqihar, Kim a visité le groupe de machines-outils Qier et l'usine Mengniu de production de produits laitiers. Il s'est également rendu à Daqing, où il s'est intéressé aux questions de logement et d'urbanisme (photo ci-dessous : visite d'un site de construction).



kim_jong_il_daqing.jpg

Il a, enfin, visité Tonghua, dans la province de Jilin, où il a loué les ajustements de la structure industrielle et les transformations du mode de croissance économique.

 

 Sources : KCNA, Xinhua (dont photo).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Chine-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)