Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 17:49

Le 1er décembre 2012, un porte-parole du Comité coréen [de la République populaire démocratique de Corée, RPDC, Corée du Nord] pour les technologies spatiales a annoncé le lancement d'un nouveau satellite artificiel, entre le 10 et le 22 décembre prochains. Ce communiqué intervient alors que la République de Corée (du Sud) entend aussi procéder prochainement au lancement d'un satellite artificiel, après de précédents essais infructueux.

Selon le Comité coréen pour les technologies spatiales, il s'agira d'un "satellite de travail", correspondant à une nouvelle version du satellite Kwangmyonsong-3, développé par des technologies spécifiques à la RPD de Corée. Son lancement s'inscrit dans le cadre d'un programme de recherche scientifique et d'utilisation de l'espace à des fins pacifiques, sur le chemin de l'édification d'un "pays puissant et prospère".

Le précédent lancement d'un satellite Kwangmyongsong-3, en avril dernier, avait échoué. Toujours d'après le communiqué du Comité coréen pour les technologies spatiales, cité par KCNA, "les scientifiques et techniciens de la RPDC ont analysé les erreurs commises durant le précédent lancement en avril, et ils ont approfondi leur travail pour améliorer la fiabilité et la précision du satellite et le lanceur de la fusée". En avril, des experts et journalistes étrangers avaient été invités à assister au lancement et à ses préparatifs, dans une démarche de transparence sans précédent s'agissant du programme spatial de la RPD de Corée.

Il sera procédé au nouveau lancement d'un satellite Kwangmyonsong-3, depuis le Centre spatial de Sohae (nord-ouest), par un lanceur Unha-3, entre le 10 et le 22 décembre - la date exacte dépendant des conditions météorologiques. Le lancement devrait 
coïncider avec le premier anniversaire de la disparition du dirigeant de la RPDC Kim Jong-il, le 17 décembre 2011.

Comme pour les précédents lancements, l'annonce publique faite préalablement par l'agence spatiale nord-coréenne répond aux obligations internationales du droit de l'espace, notamment pour éviter d'éventuelles collisions avec d'autres objets volants ou en orbite autour de la Terre. Le Comité coréen pour les technologies spatiales a aussi indiqué avoir choisi la trajectoire de nature à éviter d'éventuelles chutes de débris de la fusée, lors du lancement, dans les pays voisins.

Source : KCNA (dépêche du 1er décembre 2012)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)