Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 23:01

Le 12 mai 2010, le Rodong Sinmun, journal du Parti du Travail de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a annoncé que la RPD de Corée était parvenue à la fusion nucléaire, franchissant ainsi une nouvelle étape dans le développement de sa technologie nucléaire : tout en réaffirmant sa position de principe en faveur d'une dénucléarisation de la péninsule coréenne, elle poursuit son programme nucléaire militaire face à la menace américaine.

   

Dans le développement de sa technologie nucléaire, la République populaire démocratique de Corée a annoncé, le 12 mai 2010, avoir réussi une opération de fusion nucléaire : selon le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun, "la fusion nucléaire est un événement marquant qui montre que la technologie de pointe de la Corée du Nord a fait un bond en avant."

 

fusion_nucleaire.jpg

 

La fusion nucléaire (appelée également thermonucléaire, les réactions de fusion résultant d’une explosion thermonucléaire) est, avec la fission nucléaire, l’un des deux principaux types de réactions nucléaires appliquées. Alors que la fission génère de l'énergie par fissure de l'atome, les atomes sont fusionnés dans les opérations de fusion nucléaire. Ils créent  ainsi un surplus d'énergie en se combinant entre eux. Les réactions de fusion sont beaucoup plus puissantes que celles de fission.

 

En l'absence aujourd'hui d'application industrielle, la fusion nucléaire n'est utilisée que dans le domaine militaire, avec la bombe H, ainsi que pour des usages comme la détection des explosifs, laquelle utilise des générateurs de neutrons. Seuls six pays ont conduits à ce jour des essais d'armes thermonucléaires : les Etats-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la Chine, la France et l'Inde.

 

Tout en ayant réaffirmé de manière constante sa position de principe en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, la RPD de Corée poursuit ses recherches dans le domaine nucléaire, y compris militaire, face à l'attitude jugée hostile des Etats-Unis.

 

Sources :

- "Fusion nucléaire", article de l'encyclopédie Wikipédia ;

- "North Korea boasts success in nuclear fusion research", The Nation, 12 mai 2010 ;

- Yonhap, "La Corée du Nord annonce qu'elle est parvenue à la fusion nucléaire", 12 mai 2010. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

Michael 15/05/2010 14:31



Je vous remercie de vos précisions…. Mais entre les annonces des projets de réalisation scientifique et leur réalisation effective, il y a souvent….. UN GOUFFRE.


Par déformation professionnelle, j’ai appris à douter et à décortiquer chaque information,  à cultiver un esprit critique……ce qui explique ma réaction. Mais j’abonde dans votre sens, en me
fiant encore moins aux médias…… notamment au sujet de la RPDC.


 


Il est clair qu’une Corée réunifiée serait un "OGRE" en matière de R&D……..


 




Michael 14/05/2010 15:19



La fission nucléaire est beaucoup plus simple que la fusion...... Je regarde cette information au conditionnel...,car elle me surprend
beaucoup!!!!!!!


Mais si elle est valide, cela traduit vraiment un degré d'avancement technologique FULGURANT.......en RPDC



Association d'amitié franco-coréenne 15/05/2010 10:41



Cette annonce n'est pas si surprenante quand on sait que la maîtrise de la fusion nucléaire est un des vingt grands projets figurant dans le Troisième Plan quinquennal pour le
développement scientifique et technique (2008-2012) de la RPD de Corée. 


 





Ce plan a été décrit par le STEPI (Science & Technology Policy Institute), organisme sud-coréen chargé de
l'évaluation et de la prospective dans le domaine des sciences et techniques (lien vers l'analyse du STEPI). Parmi les autres domaines de compétence de la RPDC, les chercheurs du STEPI relèvent les mathématiques, la mécanique, la chimie,
l'informatique, le clonage, les nanoparticules, loin de l'image d'un pays arriéré trop souvent véhiculée par les gros médias. 


 


Les auteurs de l'analyse relativisent donc l'écart technologique entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, les domaines de compétence de la Corée du Nord pouvant constituer le
coeur d'une future coopération scientifique inter-coréenne. 



Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)