Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 00:12

Le 16 février marque, en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), l'anniversaire de la naissance du Dirigeant Kim Jong-il, célébré comme la Fête de l'Etoile brillante. Dans la conception nord-coréenne du pouvoir, l'unité monolithique entre le peuple, le Parti et le dirigeant implique que ce dernier donne les orientations à suivre dans tous les domaines de la vie sociale. Parmi les écrits du Dirigeant Kim Jong-il, les traités dans le domaine artistique occupent une place importante. Alors que l'architecture et l'urbanisme jouent un rôle éminent en tant que disciplines sollicitées pour "l'édification d'un pays puissant et prospère", selon le mot d'ordre lancé par le Président Kim Jong-il, nous reproduisons ci-après des extraits De l'art architectural par Kim Jong-il, écrits datés du 21 mai 1991 et revenant notamment sur les éléments structurants de l'urbanisme de Pyongyang, capitale de la RPDC, à partir de quelques éléments clés : la place éminente des monuments ; le caractère national de l'architecture coréenne ; la composition artistique et la valeur symbolique de l'urbanisme.

 

"Qui dit architecture socialiste et communiste dit architecture révolutionnaire de la classe ouvrière, laquelle a pour mission fondamentale de réaliser les aspirations et les besoins des masses populaires, maîtres de la nature et de la société (...).

 

Un grand monument inspirera respect et solennité en fonction de l'aménagement de l'espace environnant (...). Citons en exemple l'aménagement des abords du Monument aux Idées du Juche, où l'on a veillé soigneusement à appliquer la symétrie : construction de deux tours d'habitation derrière le monument, de deux pavillons sur les côtés et installation de deux jets d'eau au beau milieu du fleuve Taedong, en face. Cela ajoute au grandiose et à la solennité du monument (...).

 

Le centre de Pyongyang fournit un modèle d'emplacement idéal pour une statue du leader (...). On a érigé la statue du leader sur la colline Mansu [NB : depuis avril 2012, deux statues sont érigées sur la colline Mansu, à l'effigie du Président Kim Il-sung et du Dirigeant Kim Jong-il, photo ci-dessous], la plus élevée du centre de la ville, et construit aux alentours un grand monument évoquant le trajet glorieux de la révolution coréenne, ainsi que le Musée de la révolution coréenne (...).

 

colline_mansu_hill_Pyongyang.jpg

 

Pour encadrer la statue de notre Leader et la rendre visible partout du centre de la ville, on a démoli toutes les maisons de l'ancienne rue Somun, située entre les collines Mansu et Namsan, où l'on a aménagé en échange un grand parc à jets d'eau et des plates-bandes, et l'on a construit le Théâtre d'art Mansudae, établissement moderne, en harmonie avec le tableau. En face de la colline Mansu, sur l'autre rive du Taedong, on a tracé dans le secteur de Munsu, sur le prolongement de l'axe principal du Monument Mansudae, une large avenue bordée du Grand Théâtre de Pyongyang-Est, du Palais central de la Jeunesse et d'immeubles d'habitation (...).

 

Le recours aux formes nationales s'impose tout particulièrement dans les pays confrontés à des tâches de reconstruction comme c'était le cas pour nous (...) à Pyongyang notamment, on a vu s'ériger sur les emplacements majeurs de l'ensemble urbanistique le Palais de la culture du peuple (photo ci-dessous), le Grand Théâtre de Pyongyang et le restaurant Okryu, tous de style coréen, qui exhalent un véritable parfum national le long du fleuve Taedong et de la rivière Pothong ; de même, il a été construit le Palais des études du peuple, grandiose édifice de style coréen, sur la colline de Namsan, centre géométrique du triangle dont cet édifice forme le sommet, emplacement central du plan de la ville, où la couleur nationale s'est renforcée (...).

 

palais-de-la-culture-du-peuple_pyongyang.jpg

 

L'architecture fournit des images musicales aussi bien que des images picturales, sculpturales et poétiques.

 

Les immeubles modernes se serrant dans le vaste espace de la ville de Pyongyang, axé sur la statue du Président Kim Il-sung érigée sur la colline Mansu, donnent l'impression d'un tableau émouvant où l'on voit tout le peuple coréen acclamer son Leader (...). La façade du Palais des études du peuple situé sur l'axe central de Pyongyang évoque un tableau représentant une poule heureuse ayant pris ses petits sous ses ailes, par une douce journée de printemps, sur une pelouse ; la partie de ce même palais située du côté du Parc aux jets d'eau Mansudae fait penser à une composition sculpturale illustrant l'esprit révolutionnaire de notre peuple lancé à toute vitesse vers le communisme, portant bien haut la bannière du Juche, bannière du socialisme, inébranlable devant les défis".

 

Source : Kim Jong-il, OEuvres choisies, volume 11 (janvier-juillet 1991)., éditions en langues étrangères, Pyongyang, RPDC, 2003. "De l'art architectural", p. 106-237 (extraits).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Architecture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)