Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 23:01

Fin juin 2011, l'Administration coréenne des aliments et des médicaments (plus connue sous son acronyme anglais : KFDA) a autorisé le premier médicament au monde créé à base de cellules souches. Le Hearticellgram-AMI, utilisé pour soigner l'infarctus du myocarde, a été mis au point par le laboratoire pharmaceutique sud-coréen FCB-Pharmicelle.

 

Hearticellgram_AMI.jpg

 

C'est une première mondiale : un médicament issu de cellules souches a reçu pour la première fois, le 28 juin 2011, une autorisation de mise sur le marché par une agence du médicament, en l'occurrence l'Administration coréenne des aliments et des médicaments.

 

Commercialisé depuis le 1er juillet, Hearticellgram-AMI est un médicament du laboratoire pharmaceutique sud-coréen FCB-Pharmicelle, précurseur dans les recherches médicales utilisant des cellules souches pour lutter contre les maladies incurables.

 

Utilisé dans le traitement de l'infarctus du myocarde, Hearticellgram est issu de cellules souches somatiques extraites du propre corps du patient, ensuite développées et injectées directement dans son cœur endommagé.

 

Malgré les travaux falsifiés du professeur Hwang Woo-suk sur le clonage, les équipes de recherche coréennes ont poursuivi leurs travaux sur les cellules souches, jusqu'à l'autorisation du premier médicament utilisant de telles cellules.

 

Sources : KBS, Dailyfe-Reuters (dont photo).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)