Jeudi 11 octobre 2012 4 11 /10 /Oct /2012 22:30

Koguryo_UNESCO_3.jpgDepuis 2001, l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) œuvrent pour la préservation de l’ensemble des tombes et peintures murales de Koguryo, témoignage exceptionnel de la culture de ce royaume ancien, de sa vie quotidienne, de ses croyances et de ses coutumes funéraires. Les tombes recèlent d’ingéniosité dans leur technique de construction, et abritent de vrais chefs-d’œuvre de peintures murales. En une décennie, les efforts conjoints de l’UNESCO et de la RPD de Corée - par le financement du projet Fonds-en-dépôt UNESCO/République de Corée (du Sud) - ont permis la formation de personnels sur les aspects techniques et scientifiques de la restauration et de la préservation ainsi que le renforcement des moyens financiers, humains et technologiques nécessaires à la sauvegarde de ce patrimoine culturel inestimable. Cette collaboration a largement contribué à l’inscription de l'ensemble des tombes et peintures murales de Koguryo sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2004. Cette double histoire est relatée en 70 photographies exposées au Palais de l'UNESCO, à Paris, du 12 au 26 octobre 2012.

Koguryo_carte.JPGKoguryo était l’un des royaumes les plus puissants de la Chine du nord-est et de la moitié nord de la péninsule coréenne entre le 3ème siècle avant J.-C. et le 7ème siècle après J.-C. Les vestiges les mieux connus de ce patrimoine culturel sont des tombes construites en pierre et surmontées de tumulus en pierre ou en terre. Ces tombes, qui datent de la dernière période du Royaume de Koguryo, sont pour beaucoup ornées de magnifiques peintures murales et constituent pratiquement les seuls vestiges laissés par cette culture. Sur les quelque 10 000 tombes de Koguryo découvertes jusqu’à présent en Chine et en République populaire démocratique de Corée, une centaine seulement comporte des peintures murales, dont 80 en RPD de Corée. Parmi les tombes de Koguryo recensées en RPDC, 63 tombes individuelles dont 16 ornées de peintures murales font partie du bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2004.

L’ensemble des tombes de Koguryo est un bien en série qui comprend plusieurs groupes de tombes et des tombes isolées situées pour la plupart au pied des montagnes et quelques-unes dans des villages. Situées à Pyongyang et dans les provinces voisines, ces tombes étaient vraisemblablement destinées aux rois, à la famille royale et à l’aristocratie.

On trouve plusieurs types de tombes, selon le nombre des chambres funéraires – chambre unique, deux chambres, plusieurs chambres et chambres secondaires. Elles illustrent la typologie complète des tombes de Koguryo et représentent des exemples remarquables d’un type d’édifice et de technologie. Les tombes sont constituées d’imposants tumulus avec des chambres funéraires en pierre. Leur construction révèle un grand savoir-faire et les plafonds ont été habilement conçus pour supporter la lourde charge du tumulus. La technologie utilisée repose sur une solution d’ingénierie très étudiée et novatrice, qui répond de manière originale aux problèmes techniques rencontrés dans la construction de tombes souterraines.

Koguryo UNESCO 2Les peintures murales constituent des chefs d’œuvre du genre. Les sujets représentés – vêtements traditionnels, aliments, cadre de vie, pratiques funéraires, ainsi que pratiques religieuses et imagerie associées au bouddhisme, au taoïsme et aux quatre déités - offrent un témoignage exceptionnel de la richesse et de la complexité de la culture de Koguryo aujourd’hui disparue. Les pratiques funéraires propres à cette culture ont exercé une influence importante sur d’autres cultures d'Asie du nord-est, comme celle du Japon.

L'Association d'amitié franco-coréenne vous convie à une exposition photographique exceptionnelle consacrée aux vestiges du Royaume de Koguryo et à leur préservation :

 

« Préservation des tombes et peintures murales de Koguryo, site du patrimoine mondial, en République populaire démocratique de Corée, 2001-2012 »

Palais de l'UNESCO

Salle des pas perdus

7, place de Fontenoy

75007 Paris

du 12 au 26 octobre 2012

de 10h à 18h30

contacts

Mme Han Jun-hi : 01 45 68 14 74 - j.han@unesco.org

Mme Shim Hye-seung : 01 45 68 18 21 - hs.shim@unesco.org

 

Pour en savoir plus sur l'ensemble des tombes et peintures murales de Koguryo inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, consulter le site Internet de l'UNESCO

Par Association d'amitié franco-coréenne - Publié dans : Culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Présentation

Recherche

Recommander

D'où venez-vous?

Aujourd'hui

Depuis le début de ce mois
Locations of visitors to this page

 

Ebuzzing - Top des blogs - International

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés