Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 19:43

Le 18 juin 2011, des soldats de la marine sud-coréenne ont ouvert le feu sur un Airbus de la compagnie sud-coréenne Asiana, qu'ils auraient confondu avec un avion militaire nord-coréen. Si le drame a été évité, il est révélateur de graves dysfonctionnements dans la chaîne de commandement militaire sud-coréenne. Il montre aussi que, plus que jamais, la paix est nécessaire en Corée.

 

airbus_asiana_airlines.jpgCe samedi 18 juin 2011 un Airbus de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines descendait sur l'aéroport de Incheon-Séoul, avec à son bord 119 passagers et membres d'équipage en provenance de Chengdu en Chine, lorsque deux soldats de la marine sud-coréenne ont ouvert le feu pendant dix minutes, en utilisant des fusils d'assauts K-2. L'appareil n'a heureusement pas été touché, car il était hors de portée des tirs. Toujours selon l'agence officielle sud-coréenne Yonhap citant des sources militaires anonymes, les Marines sud-coréens auraient pris l'Airbus de la compagnie Asiana pour un avion militaire nord-coréen.

 

Un tel incident traduit un enchaînement de dysfonctionnements dans le système de défense sud-coréen. Il est anormal que deux soldats stationnés sur l'île de Gyodong située à seulement 1,7 km de la Corée du Nord, et qui seraient âgés de 18 ans, puissent manier impunément des fusils d'assaut dont ils ne connaissent pas le mode d'utilisation - pour preuve, leurs tirs répétés qui de surcroît -et par chance- ne pouvaient pas atteindre leur cible. Il est anormal qu'ils n'aient pas été encadrés par des supérieurs plus expérimentés. Il est anormal qu'ils commis une confusion aussi grossière entre des avions civil et militaire.

 

Mais cette situation, qui intervient dans un contexte de dégradation des relations intercoréennes, n'est pas le fruit du hasard, quelques semaines seulement après la provocation qu'a constituée l'affaire des cibles. En mars, le ministre de la Défense sud-coréen a en effet donné l'ordre que ses troupes ouvrent le feu en cas d'attaque nord-coréenne, sans attendre des ordres de leur commandement. Une décision lourde de conséquences quand on sait qu'un enchaînement d'incidents militaires, volontaires ou involontaires, peut dégénérer en un conflit ouvert.

 

Les tirs du 18 juin contre l'Airbus de la compagnie Asian Airlines sont le fruit de cet aventurisme, qui a menacé la vie de civils quand la mission première d'un gouvernement est de protéger ses citoyens. 

 

Plus que jamais, l'AAFC estime urgent de revenir sur la voie du dialogue intercoréen, pour une paix durable dans la péninsule et dans le monde, en appelant à signer et faire signer la pétition pour un traité de paix en Corée, afin que plus jamais des Coréens n'attaquent d'autres Coréens.

 

Sources :

- "Corée du Sud. Des soldats tirent sur un avion de ligne : le drame évité", in Le Télégramme, 18 juin 2011 ;

- "S. Koreans fire at plane", in Shanghai Daily, 19 juin 2011 ;

- "Official : S. Korea fires at civilan jet thought to be North Military", sur le site de CNN, 18 juin 2011. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)