Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 16:09

Depuis un mois, les précipitations ont été pratiquement nulles en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). Cette situation hypothèque gravement les prochaines récoltes, alors que la RPD de Corée lutte toujours pour atteindre l'autosuffisance alimentaire. Le Rodong Sinmun, journal du Parti du travail de Corée, a appelé les ouvriers et les fonctionnaires à aider les paysans à l'irrigation des champs.

 

Dans une dépêche publiée le 26 mai 2012, l'agence KCNA de la RPD de Corée a tiré la sonnette d'alarme sur les conséquences de la sécheresse qui touche actuellement le Nord de la péninsule : les régions côtières de l'Ouest du pays, le grenier à blé d'un pays traditionnellement handicapé par son relief peu favorable (seulement un sixième des terres sont arables en RPD de Corée), connaissent la sécheresse la plus longue, à cette période de l'année, depuis cinquante ans. Les précipitations ont été pratiquement nulles - de l'ordre de quelques millimètres en un mois - en l'espace d'un mois, à compter du 26 avril.

 

Dans une vidéo diffusée sur le site de KCNA, un paysan, Ri Kyong-ho, montre du maïs transplanté il y a vingt jours et devenu sec.

 

Selon le service météorologique de la RPD de Corée, les précipitations  ont été insuffisantes pour faire face à la sécheresse, en raison notamment des températures élevées. Si, à compter de la mi-mai, les températures ont commencé à être moins élevées que l'an passé, elles ont à nouveau dépassé, depuis le 18 mai, le seuil atteint l'an dernier. La situation actuelle s'explique par le stationnement de courants d'air chaud et humide au-dessus du pays, empêchant la circulation des masses d'air froid.

 

Si les cultures de riz et de maïs sont les plus durement touchées, celles de blé, d'orge et de pommes de terre sont également affectées.

 

Face à cette situation, le Rodong Sinmun, quotidien du Parti du travail de Corée, a appelé les ouvriers et les fonctionnaires à mobiliser toutes les ressources en eau disponibles, dans le combat contre la montre qui est engagé pour assurer des récoltes suffisantes - alors que dans les années 1990, des inondations et des sécheresses à répétition avaient entraîné une grave pénurie alimentaire. Les plus hauts responsables politiques ont également effectué des visites de terrain (ci-dessous, le Premier ministre Choe Yong-rim inspectant la ferme Saenal du comté de Sinchon et la ferme coopérative Oguk, dans le comté d'Anak de la province du Sud Hwanghae).

 

 

choe_yong_rim_sud_hwanghae_26_mai_2012.jpg

 

A Sinuiju, des dizaines de milliers d'ouvriers ont gagné les champs pour aider aux travaux d'irrigation, et à Hwangju ouvriers et agriculteurs travaillent ensemble pour réparer les puits et en creuser de nouveaux.

 

Dans la priorité qu'elles accordent à la lutte pour la sécurité alimentaire, les autorités nord-coréennes mobilisent par ailleurs tous les ans, au printemps, l'ensemble des habitants aux travaux de repiquage du riz.

 

Sources : AFP, KCNA (dépêches du 26 et du 27 mai 2012).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)