Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 20:46

Eglise-Pongsu.JPGL'avantage que présente la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) pour le journaliste occidental moyen est qu'il peut raconter n'importe quoi, 99 % des lecteurs goberont ses propos comme paroles d'évangile. L'inénarrable Gonzague Saint Bris n'a pas fait exception à la règle : dans un article du Monde mensuel signé Josyane Savigneau (n° 43, p. 118), le sémillant M. Saint Bris n'hésite pas à affirmer que "en Corée du Nord par exemple être surpris avec une Bible à la main est un aller simple pour un camp de travail... Ce qui me frappe, c'est que cette religion fut persécutée dès son origine et retrouve les douloureuses épreuves de ses débuts". Manque de chance pour Gonzague Saint Bris : le 4 août 2013, la délégation de l'AAFC présente en RPDC a assisté à une messe protestante à Pongsu (photo à gauche) où les fidèles, chacun disposant d'une Bible en mains - à commencer par le pasteur coréen - n'avaient rien de prétendus évadés d'un "camp de travail". Par ailleurs, l'office auquel nous avons participé n'avait rien d'un message de soutien aux autorités gouvernementales de la RPDC, détruisant là encore un mythe tenace de la légende noire anti-RPDC.

 

Un culte protestant comme on voit partout ailleurs dans le monde, réunissant quelque 150 fidèles - comme dans d'autres pays du monde, majoritairement des femmes, mais aussi quelques Coréens Américains venus du Michigan - dans un temple rénové il y a une petite dizaine d'années grâce aux protestants américains et sud-coréens présents en Corée du Nord par un réseau d'ONG (dont la fondation Billy Graham, l'évangéliste s'étant rendu à plusieurs reprises en RPDC). Pour une religion prétendument persécutée, le christianisme en Corée du Nord se porte apparemment bien. Gonzague Saint Bris, intellectuel catholique auto-proclamé, aurait-il été victime d'une insolation ?  On n'ose  en effet imaginer qu'un intellectuel de son calibre, se prétendant journaliste de surcroît, se soit permis de lancer des anathèmes sans vérifier ses sources.

 

Fideles_Pongsu_Coree-du-nord_protestants.JPG

 

Ce 4 août 2013, au temple de Bongsu, un coup d'oeil sur les Bibles les plus anciennes montre qu'elles ont été publiées à Pyongyang, Donc, si l'on suivait le raisonnement de Gonzague Saint Bris, tous les Nord-Coréens ayant participé au travail d'édition de ces exemplaires auraient fini en camp de rééducation à perpétuité ? Décidément, les voies du Seigneur sont impénétrables, à moins que le malheureux Gonzague Saint Bris n'ait été inspiré par le Malin.

 

Bibles_coree-du-nord_chretiens.JPG

 

Pour encadrée qu'elle soit par l'Etat, comme dans les autres démocraties populaires, la vie religieuse existe en RPD  de Corée. Il y a quelques mois, l'élection du pape François avait ainsi été saluée par les catholiques de Corée du Nord.

 

Par ailleurs, dans son édition du 1er juillet 2013, l'Annuaire pontifical a déclaré pour la première fois vacant le diocèse de Pyongyang, à la suite de la mort de son évêque, François Borgia Hong Yong-ho, né le 12 octobre 1906, ordonné prêtre le 25 mai 1933, nommé vicaire apostolique par Pie XII le 24 mars 1944 et consacré le 29 juin suivant. Auparavant, Mgr Hong était considéré comme disparu, bien qu'il eût été âgé de plus de 106 ans... ce qui en aurait fait le doyen de la RPDC, selon le dernier recensement de la population nord-coréenne conduit avec l'appui des Nations Unies. C'est en 1962 que Jean XXIII avait décidé d'élever le vicariat apostolique de Pyongyang au rang d'évêché, avec Mgr Hong comme évêque. Cette modification de l'Annuaire pontifical ouvre la voie à une possible béatification de Mgr Hong et de 80 autres de ses compagnons, considérés comme des martyrs.

 

En Corée, les catholiques ont joué un rôle de résistants - contre l'occupation japonaise puis, au Sud, contre le régime militaire. Au début des années 1970, les oeuvres complètes du Président Kim Il-sung, fondateurs de la RPD de Corée, ont été publiées en Italie par Jaca Book, éditeur proche du courant chrétien de gauche Communion et Libération.

 

L'Association des catholiques de RPD de Corée est dirigée par un laïc, Jang Jae-on, ancien président de la Croix-Rouge nord-coréenne. Par ailleurs, une Eglise orthodoxe à Pyongyang avait été visitée par la délégation de l'AAFC peu après son inauguration en août 2006, et elle avait rencontré deux prêtres coréens formés à Moscou. Il avait été indiqué à l'AAFC que, à cette date, sept Nord-Coréens avaient été baptisés orthodoxes. Le nombre de protestants en Corée du Nord est estimé à 10.000, et celui des catholiques à 4.000.

 

L'activité de plusieurs communautés chrétiennes est attestée publiquement en Corée du Nord depuis l'inauguration, en 1988, de deux temples protestants (à Pongsu et Chilgol) et de la cathédrale catholique de Changchung.

 

Le dialogue interreligieux constitue l'un des canaux des échanges intercoréens, notamment depuis la tenue en 1988, en Suisse, d'un séminaire international des chrétiens du Nord et du Sud de la Corée pour la paix et la réunification.

 

Ponsu_Pyongyang_protestant-church_20130804.JPG

 

Sources : AAFC, Journal du Vatican. Photos du temple Pongsu par Alain Noguès

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Corée et médias
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)