Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 09:06

Selon le groupe d'études de Goldman Sachs, la puissance économique d'une Corée réunifiée dépasserait celles de la France et de l'Allemagne, et même du Japon, d'ici le milieu du siècle. Ces prévisions prennent en compte le potentiel économique de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), à contre-courant des analyses sur le coût supposé de la réunification de la péninsule, fondées sur une référence insuffisamment pertinente à la réunification allemande.

Dans une étude rendue publique le 21 septembre 2009, le groupe d'études de Goldman Sachs a estimé que l'économie d'une Corée réunifiée, mesurée par son produit intérieur brut (PIB), pourrait dépasser celles de la France et de l'Allemagne, voire du Japon, d'ici le milieu du siècle. La Corée se classerait alors au huitième rang économique mondial. 

Kwon Goo-hoon, économiste du groupe Goldman Sachs, a pris en compte le développement rapide de pays tels que le Vietnam et la Mongolie pour soutenir l'hypothèse d'une croissance économique élevée de la RPD de la Corée, à contre-courant des études sud-coréennes qui ont pris comme référence la réunification allemande. De fait, Hong-Kong et la Chine, qui ont chacun leur propre système économique et politique, pourraient offrir un modèle plus pertinent pour la réunification de la Corée, comme l'a également estimé la Banque de Corée du Sud dans un rapport publié en mars 2009. Il est ainsi envisagé le maintien de deux systèmes monétaires et d'un contrôle des mouvements de personnes de part et d'autre de la zone démilitarisée (DMZ).

M. Kwon estime que le dynamisme économique de la Corée du Nord compensera le ralentissement de la Corée du Sud, handicapée notamment par le
vieillissement de sa population.

L'AAFC ajoute que  la RPD de Corée dispose d'atouts encore incomplètement utilisés, tels qu'un haut niveau d'éducation et des
ressources naturelles abondantes. Par ailleurs, la zone économique intercoréenne de Kaesong offre un modèle original de développement, contribuant à la prospérité de l'ensemble de la péninsule coréenne. 

L'étude de Goldman Sachs a été rendue publique peu après la présentation par les autorités nord-coréennes d'un bilan de la campagne des 150 jours, visant à préparer l'avènement d' "un pays puissant et prospère" à l'horizon 2012.

Sources : The Wall Street Journal,
tongilkorea.net (illustration)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Economie
commenter cet article

commentaires

sandra 09/11/2009 08:40


L'enfant à problèmes reste la capi­tale, Berlin, dont le PIB décroît en moyenne de 0,2 % par an. La ville, perpétuellement en travaux, accuse une dette de 60 milliards d'euros. Le taux de
chômage y avoisine les 17 %. La nouvelle capitale a retrouvé sa place sur le plan politique, mais aucune grande industrie n'est venue s'y installer.
Pour la Corée, qu'elle puissance veut vraiment une réunification et comment ?


Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)