Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 23:01

A l'issue de la rencontre - sur laquelle l'incertitude aura pesé jusqu'au dernier moment - entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il et la présidente de Hyundai, Mme Hyun Jeong-eun, un accord bilatéral majeur a été signé entre le gouvernement de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) et le conglomérat sud-coréen, en charge notamment du tourisme sud-coréen au Nord de la péninsule : reprise du tourisme intercoréen, nouvelles réunions de familles séparées, allègement des contrôles frontaliers... Alors que le dialogue intergouvernemental est au plus bas - le président Lee Myung-bak campant sur ses positions - cet accord augure d'une reprise spectaculaire des échanges intercoréens, à l'initiative du secteur privé sud-coréen, à la veille de nouveaux exercices militaires conjoints américano - sud-coréens.

Comme en 2005 et en 2007, la rencontre ce dimanche 16 août 2009 - incertaine jusqu'à la dernière minute - de Mme Hyun Jeong-eun, présidente du groupe Hyundai (photo Forbes), avec M. Kim Jong-il (photo ci-dessous KCNA), président de la Commission de la défense a été l'occasion d'une nouvelle relance des activités du conglomérat sud-coréen au Nord de la péninsule, trois jours après un premier geste de Pyongyang qui avait libéré un ingénieur de Hyundai Asan accusé d'avoir critiqué le régime nord-coréen et incité à la défection une ouvrière nord-coréenne. Aux termes de l'accord bilatéral rendu public le lundi 17 août (heure locale), selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA, "tous les moyens et les conditions de sécurité nécessaires pour le tourisme seront fournis d'une manière fiable, conformément à la mesure spéciale prise par Kim Jong-il, président de la Commission de la défense nationale". Pour sa part, Mme Hyun s'est également impliquée personnellement pour les échanges et la réconciliation entre les deux Corée, dans la lignée tracée par ses prédécesseurs.


Selon KCNA, l'accord bilatéral entre le Comité (nord-)coréen pour la paix Asie-Pacifique et Hyundai prévoit : 

- la reprise du tourisme intercoréen, interrompu dans les Monts Kumgang et la ville de Kaesong (respectivement depuis juillet 2008 et décembre 2008), l'ouverture de nouveaux circuits dans les Monts Kumgang ainsi que, de manière encore plus spectaculaire, l'ouverture au tourisme intercoréen des monts Paektu, dans la continuité de
l'accord intercoréen du 4 octobre 2007

- l'assouplissement des formalités douanières pour les chefs d'enteprise et les touristes se rendant au Nord ;

- enfin, de nouvelles réunions de familles séparées depuis la guerre de Corée (1950-1953), de part et d'autre du trente-huitième parallèle, à l'occasion notamment de la fête des moissons, chuseok (le quinzième jour du huitième mois lunaire, soit le 3 octobre 2009), célébrée dans toute la péninsule, lors de laquelle les familles se rendent sur les tombes de leurs ancêtres (ci-contre, photo copyright Alain Noguès, prise lors du voyage de l'AAFC en RPDC de septembre 2008) ;  

La zone intercoréenne de Kaesong, dont le développement est également géré par la filiale Hyundai Asan du groupe Hyundai, ne semble en revanche pas figurer dans le texte de l'accord, alors que les
discussions sur une revalorisation des salaires et des loyers sont actuellement bloquées.

Ces discussions fructueuses entre les autorités nord-coréennes et le secteur privé sud-coréen contrastent avec la quasi-rupture du dialogue intergouvernemental : alors que les
propositions formulées par le Président Lee Myung-bak, lors du soixante-quatrième anniversaire de la Libération de la Corée, reprennent essentiellement ses anciennes propositions, déjà rejetées par Pyongyang (même si l'idée d'un désarmement conventionnel est nouvelle), de nouveaux exercices militaires conjoints américano - sud-coréens, du 17 au 27 août, ne sont évidemment pas de nature à favoriser la reprise du dialogue politique.

Il reste encore toutefois pour le gouvernement sud-coréen à donner son accord sur ces mesures... en espérant qu'il ne tuera pas les espoirs de millions de Coréens.

Sources : AAFC,
AFP

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)