Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 10:25

Le ginseng (Panax ginseng C.A. Meyer), dont le plus réputé est cultivé en Corée, est une plante dont la racine est renommée pour ses qualités pharmaceutiques. L'Association d'amitié franco-coréenne a interrogé Benjamin Lointier, de la société ginseng-rouge, pour mieux en connaître les propriétés et son utilisation par l'homme.

Bonjour Mr Lointier. Vous êtes administrateur du site
www.ginseng-rouge.fr. Pouvez-vous d'abord nous dire quelques mots de cette plante d'Asie du Nord-Est, et surtout de sa racine, cultivée plus particulièrement en Corée ?

Depuis des temps immémoriaux, les Médecines  Traditionnelles Orientales préconisent une extraordinaire racine pour traiter de nombreuses affections et assurer de santé et  vitalité. Cette racine est celle d’une plante rare portant le nom de Ginseng.

Le ginseng est une plante herbacée et vivace de la famille des « araliacées ». On la trouve dans les vallées montagneuses  humides, aux confins de la Chine du Nord, de la Mandchourie et de la Corée.

C’est la racine du ginseng  qui est consommée, car elle concentre les principes actifs et bénéfiques de la plante. Ces principes actifs portent le nom de « ginsenosides ». Leur taux est d’autant plus important que la plante est âgée et proche de la variété sauvage.

En Europe, les bénéfices de Santé et Vitalité du ginseng ne furent connus que très tardivement à partir du XVIIIe siècle. Seul avant cette date, Marco Polo, dans son célèbre « Livre des Merveilles », fut  le premier à citer le ginseng utilisé en Chine à la cour de l’Empereur.

Ce fut seulement en 1843 qu’un savant botaniste allemand, Carl Anton Meyer donna au ginseng son nom latin dans la nomenclature de Linné : « Panax Ginseng C.A. Meyer ».

Pourquoi le ginseng rouge de Corée ? Car il existe aussi un ginseng blanc...

Il existe différentes qualités de Ginseng : des plus médiocres aux rarissimes ginseng sauvages. Le ginseng sauvage a pratiquement disparu de Chine et de Corée suite à une cueillette forcenée.

Les quelques et rares racines sauvages se négocient de gré à gré, tant en Chine qu’en Corée. Seuls des millionnaires peuvent acquérir le vénéré « san-man » coréen dont le prix peut monter jusqu’à 450 000 dollars la racine  !

Le meilleur compromis entre prix et efficacité est la variété « semi-sauvage ». Son mode de culture est biologique et totalement respectueux de l’environnement. Ainsi la variété semi-sauvage du ginseng préserve l’essentiel des qualités du ginseng sauvage contrairement à certains ginsengs cultivés à force d’engrais chimiques.

Le ginseng est disponible sous forme de ginseng blanc ou de ginseng rouge mais ce dernier rouge est plus apprécié que le premier. Il y a 3 raisons à cela alors que le ginseng rouge est un ginseng blanc ayant subi un traitement spécial de fumaison.

1) En effet, il faut savoir que le ginseng blanc, même séché, est sujet à l’attaque de  maladies parasitaires qui peuvent complètement le dénaturer.

2) Par contre, du fait de son passage obligé en étuve, avant la fumaison traditionnelle, le ginseng rouge est inaltérable !

3) En plus, pour ce traitement en Ginseng rouge, ce sont les plus belles et les plus anciennes racines de ginseng qui sont sélectionnées.

Il faut savoir que le mode de présentation traditionnel du ginseng rouge est :

- soit tranché en fines lamelles pour préparation d’infusions. Il faut savoir que sous cette forme le ginseng nécessite de longues heures de préparation.

- soit sous forme d’Extrait Concentré directement Bio-assimilable. Cette forme présente l’avantage d’être au moins 2 fois plus dosée en ginsenosides que le meilleur des ginsengs en infusion.

Parlez-nous des vertus thérapeutiques du ginseng. Pour notre part, au cours de son voyage en Corée de septembre 2008, la délégation de l'AAFC a eu la chance de visiter l'Académie de médecine koryote, à Pyongyang, qui utilise le ginseng dans le traitement des patients.
 

Le Panax ginseng est un exceptionnel  remède  préconisé pour aider à combattre  de nombreuses affections. Le mot panax en latin signifie remède universel. De là, le mot français « panacée » qui peut caractériser le ginseng.

Ainsi le ginseng est surtout réputé comme remède naturel pour aider à soigner les affections liées à l’âge : pertes de  mémoire et états séniles, baisse de la sexualité chez l’homme et la femme, troubles de la ménopause, virilité défaillante et troubles de l’érection chez l’homme âgé.

Depuis de nombreux scientifiques, japonais, américains, russes, chinois et coréens, ont cherché avec des moyens modernes à élucider les extraordinaires secrets de Santé, de Longévité et de Vitalité du ginseng.

Ils ont mené de nombreuses études cliniques sur le ginseng. Il a ainsi été démontré que le ginseng est un tonique général et un tonique du métabolisme.

Mais c’est en même temps un sédatif hypoglycémiant agissant sur le péricarde, sans aucun effet secondaire, un reminéralisant et un produit à forte action sur le cervelet.

Plusieurs effets bénéfiques du ginseng ont été avérés :

- Son premier effet est de lutter efficacement contre le froid, et les environnements hostiles et agressifs générateurs de fatigue et de stress.

- Il agit aussi positivement sur la circulation sanguine en diminuant la tension et le taux de triglycérides et le cholestérol.

-  
Il influe sur l’anémie en favorisant la production des globules rouges.

-  
Il opère une action hypoglycémiante, protectrice du foie.

- Il stimule les hormones sexuelles chez les sujets âgés.

- C’est un régulateur des troubles de la ménopause.

-  
Il règle les problèmes d’érection de l’homme vieillissant.

- Il excite positivement le cortex cérébral et combat les troubles et les problèmes de mémoire survenant avec l’âge et le temps.

Comment en êtes vous arrivé à vous intéresser au ginseng ?

Les effets des  principes actifs du ginseng ont rendu cette racine célèbre dans le monde entier, ce qui a  évidemment entrainé une demande très importante.

Il en résulte aujourd’hui une production beaucoup plus importante avec les inconvénients que cela comporte notamment une culture intensive qui a pour conséquence de dénaturer les bénéfices naturels du de la racine de ginseng.

On trouve donc aujourd'hui des produits de qualité très insuffisante à bas prix à côté d'excellents produits qui sont minoritaires sur le marché.

Devant ce constat, nous voulons aider à la réflexion nécessaire, en apportant les connaissances indispensables pour être à même de reconnaître un produit  à base de racine de ginseng de qualité et réellement bénéfique pour la santé.

Vous revendez des extraits de ginseng en France. Pouvez-vous nous dire quelques mots de votre société ?

Notre souhait est de promouvoir les solutions de santé écologiques que nous ont léguées les Médecines Traditionnelles et Alternatives. C’est le cas du ginseng.

On sait que génération après génération les hommes  ont observé la nature pour bénéficier des remèdes que leur environnement immédiat leur procurait.

Or la nature, de par son évolution, a produit des millions de molécules différentes. Même si seule une faible proportion de ces millions de molécules naturelles a des effets bénéfiques de santé, cela représente quand même pour l’homme des centaines de traitements actifs différents.

Nous voulons aussi accentuer l’intérêt croissant pour les médecines douces et naturelles en mettant en valeur les traitements de santé traditionnels des peuples du monde entier.

C’est en même temps l’occasion de soutenir  équitablement ces peuples  en leur permettant la diffusion mondiale du produit de leurs cueillettes et de leurs cultures, respectueuses de l’environnement.

En résumé, notre action a pour but de sauvegarder et de promouvoir la biodiversité thérapeutique, plus particulièrement en matière de remèdes alternatifs et naturels, tout en offrant des perspectives d’avenir durable aux populations des régions les moins favorisées de notre planète.

Merci, Benjamin Lointier.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

ginseng-coree.fr 30/10/2014 15:25

Il convient avant de déterminer d'où provient exactement votre ginseng de Chine. Dans certaines régions (celle qui bordent la Corée) il peut être de très bonne qualité... par contre en ce qui concerne le ginseng "industriel". Il faut avant tout vérifier la proportion de ginsénoside.

Janine lecaille 14/04/2010 12:15



A ma demande, un ami chinois de passage chez moi, m'a apporté du ginseng rouge tranché en lamelles, pouvez vous me donner des conseils pour les infusions ?Je ne connais pas les quantités à
utiliser par infusion et par jour, merci!



Association d'amitié franco-coréenne 17/04/2010 12:25



La consommation doit être modérée. Sur le site http://www.natural-ginseng.com/ginseng/fr.html, on lit les informations suivantes :


"Mode d'emploi : Laver soigneusement la racine à l'eau en faisant attention de ne pas abimer les parties les plus fines de la racine.
On peut manger un morceau (un douzième de la racine environ) chaque jour, faire de la liqueur en plongeant la racine dans de l'alcool pendant plusieurs mois ou encore mixer le ginseng avec du
lait en ajoutant de l'édulcorant comme du miel, pour un meilleur goût.
Le ginseng est également une plante aromatique utilisée en cuisine.
Le ginseng peut être utilisé en cures de 3 à 6 semaines en général, et de préférence aux changements de saison. La durée de la cure est variable en fonction de l'importance des troubles à
traiter, mais la consommation peut être en continue"


Attention aux contre-indications : toujours selon le même site, le ginseng est déconseillé, notamment, aux personnes souffrant d'hypertension. L'OMS recommande d'éviter la consommation par les
enfants de moins de 16 ans et les femmes enceintes ou qui allaitent.



Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)