Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 20:16

Des vestiges datant de l'ère du Koguryo (37 avant J.-C. - 668), le plus ancien royaume coréen, ont été découverts pour la première fois dans l'Extrême-Orient russe, offrant une preuve archéologique indiscutable de l'extension de l'Etat du Koguryo dans l'actuel territoire de Primorski. La poursuite des fouilles, menées conjointement par des équipes sud-coréennes et russes, pourraient conduire à d'autres découvertes majeures sur le site de la forteresse de Kraskino.

La découverte est d'une importance majeure pour l'histoire du Koguryo (37 avant J.-C. - 668) : si des sources écrites prouvaient l'extension du plus ancien royaume coréen dans l'actuel extrême-orient russe, des preuves archéologiques ont montré pour la première fois que la culture du Koguryo s'est diffusée dans l'actuel territoire de Primorski, au-delà du fleuve Tumen qui marque l'actuelle frontière entre la Russie et la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord).

Les travaux de fouille du site de la forteresse de Kraskino ont été menés conjointement par la Fondation pour l'Histoire de l'Asie du Nord-Est, l'Université Nationale Pukyong en Corée du Sud, et la branche d'extrême-orient de l'Académie russe des sciences.

Les reliques comportent des fragments d'objet en terre cuite, de ceintures, d'instruments agricoles et de fours en tuile, provenant de cinq sites qui se répartiraient entre deux zones d'habitat et trois lieux de commerce.

La forteresse, longue de 1,2 kilomètre, recourt à la même méthode de construction que celle utilisée pendant l'ère Koguryo et au début du Palhae (698-926) : des pierres déterminant la fondation recouvertes de terre. Un four retrouvé est aussi caractéristique du Koguryo.

Selon le professeur Kang In-wook, de l'Université Nationale Pukyong, les fouilles pour la première fois à une telle profondeur ont une grande valeur scientifique, et leur poursuite pourrait donner des résultats encore plus importants.

Source : Irish Sun, 22 juillet 2009

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Histoire de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)