Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 20:31
Après dix-huit jours de discussions, le Conseil de sécurité des Nations Unies a donc fini par adopter une résolution sanctionnant la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) suite à son essai nucléaire du 25 mai dernier. Les médias n'ont, eux, pas attendu le verdict de la ""communauté internationale"" pour condamner la Corée du Nord. Face au délire médiatique déclenché par l'essai nucléaire du 25 mai, le professeur Robert Charvin, vice-président de l'Association d'amitié franco-coréenne, nous livre les quelques remarques suivantes. Pour "rafraîchir" les mémoires...

Durant douze ans (1991-2003), les Etats-Unis ont imposé à l'Irak un embargo. Résultat : selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, plusieurs centaines de milliers d'Irakiens (la moitié de moins de 5 ans) sont décédés. L'Assemblée générale des Nations Unies a condamné, sans résultat, cet embargo détruisant une population entière. Les médias (il faut les relire aujourd'hui) ont été d'une grande partialité pro-américaine : "c'était le prix que devait payer le peuple irakien" pour accéder à la "démocratie" libérale.

On étouffe un peuple pour le "libérer" : telle est la devise constante des différents journaux américains. Coût de la guerre d'Irak, estimé par l'américain Joseph Stiglitz, Prix Nobel d'économie : 3.000 milliards de dollars!

A propos de l'affaire coréenne, il serait utile d'avoir un peu de mémoire.

Les Etats-Unis, première puissance mondiale, ont détruit un pays, l'Irak (qui ne se relève toujours pas), sous prétexte que ce pays possédait en secret des armes de destruction massive.

Les Etats-Unis, détenteurs d'armes nucléaires sans rivales, considèrent aujourd'hui que les premières expérimentations d'armes nucléaires (
de type Hiroshima 1945) par la République populaire démocratique de Corée constituent une menace pour la région et la terre entière.

Des négociations ne s'imposent-elles pas au lieu des invectives de la part du seul Etat au monde ayant déjà utilisé l'arme atomique ?
 
Durant dix années (de 1961 à 1971), l'armée américaine, bien loin de ses bases et usant d'armes chimiques, a stérilisé une partie des terres du Vietnam et massacré deux millions et demi de Vietnamiens, en majorité des civils. Aucune réparation n'a été accordée aux victimes.

La Cour pénale internationale qui siège à La Haye (Pays-Bas) pourrait être compétente car il y a continuité des faits criminels pour les victimes survivantes et la non rétroactivité n'a donc pas à jouer.

Les Etats-Unis, responsables aussi de Guantanamo, sont-ils fondés à faire un procès à la RPDC ?

Et les médias français n'auraient-ils pas besoin d'aller chercher dans leurs archives leurs articles indignés contre la politique américaine ? Ils ne trouveraient pas grand-chose comparé à leurs réactions contre la RPDC dont les 24 millions d'habitants subissent un embargo depuis un demi-siècle !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Corée et médias
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)