Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 17:43

Dans un contexte de diffusion internationale de l'épidémie de grippe porcine, la Corée du Sud n'est pas épargnée : alors que les premiers cas suspects ont été recensés parmi des personnes de retour du Mexique et des Etats-Unis, des mesures de suspension des importations de porcs vivants d'Amérique du Nord ont été prises pour éviter la propagation de la maladie, bien que l'origine porcine soit plus que douteuse.

Douze cas suspects : tel était, à la date du 29 avril 2009, un premier bilan de l'épidémie de grippe (influenza) porcine en Corée du Sud, selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, tous les cas ayant été recensés parmi des Coréens de retour des Etats-Unis et du Mexique. Un cas a été déclaré "probable". Des mesures ont été prises pour examiner 125 personnes rentrées à bord du même avion que le cas suspect probable.

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation a décidé la suspension temporaire des importations de porcs vivants en provenance d'Amérique du Nord, alors qu'environ 1.500 porcs, destinés à la reproduction, ont été importés d'Amérique du Nord en 2008. La dénomination "grippe porcine" du virus de type A/H1N1 est toutefois impropre, comme l'a rappelé Bernard Vallat, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), en discussion avec l''Organisation mondiale de la santé sur ce point, selon qui la maladie correspondrait à un "cocktail qui a été créé par des réassortiments de différents virus d'origine porcine, aviaire et humaine". La consommation de porc serait tout à fait sûre. Une dénomination plus exacte serait "grippe nord-américaine", par référence à l'origine géographique de la maladie, comme pour les précédents de la grippe espagnole (1918-1919) et de la grippe asiatique (1957-1958).

En cas d'épidémie, La Corée du Sud ne dispose que de 2,5 millions de doses de Tamiflu et de Relenza (soit 5 % de la population sud-coréenne) : le mardi 28 avril, le ministère de la Santé a détaillé devant les députés du Grand parti national (GPN, majoritaire) que le pays disposait de capacités de production de 6,5 millions de doses de médicaments dans un délai de six mois.

Des mesures ont également été prises pour protéger la communauté sud-coréenne du Mexique (13.000 personnes), où aucun cas n'a toutefois encore été signalé.

Source principale (y compris photo) : 
KBS World 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)