Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 11:00

Quelle avenir pour les relations Corée - Etats-Unis après l'élection de Barack Obama ?
Où en sont les relations intercoréennes ?
Quelles évolutions sur le dossier nucléaire dans la péninsule coréenne ?
Quelles conséquences des élections législatives du 8 mars 2009 sur le renouvellement du personnel politique en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) ?
Comment les deux Etats coréens font-ils face à la crise économique et financière ?

L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) répondra à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Corée, sans oser le demander, lors d'une rencontre le

jeudi 26 mars 2009, à partir de 18h45
au restaurant coréen (choseonjok) Goryo
24, rue Richer - 75009 Paris (métro Grands Boulevards ou Cadet - voir plan - tél 01 48 00 07 18)

Entrée libre gratuite, suivie d'un repas pour ceux qui le souhaitent (menu à partir de 15 euros)

Attention ! Compte tenu du nombre limité de places disponibles,
la réservation (merci de bien vouloir préciser : discussion libre et/ou repas) est recommandée

en écrivant à l'AAFC à l'adresse amitiefrancecoree@gmail.com

jusqu'au vendredi 20 mars 2009.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)