Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 14:30

En tenant compte du produit intérieur brut, la République populaire démocratique de Corée se situe en tête du classement des Jeux olympiques de Pékin. C'est ce que révèle une surprenante étude menée par un professeur d'économie australien.

William Mitchell est professeur d'économie à l'Université de Newcastle, en Australie, et il avoue ne pas aimer les Jeux olympiques. Il considère néanmoins que cette manifestation sportive fournit des informations intéressantes si on pondère le nombre de médailles obtenues par des indicateurs comme le produit intérieur brut (PIB), la population, le revenu par tête ou encore le nombre d'athlètes envoyés par chaque pays. Alors que le classement du tableau officiel des médailles reflète surtout la puissance économique, le classement obtenu par le professeur Mitchell en fonction de différents indicateurs socio-économiques offre une autre vision des performances des pays participants.

Ainsi, quand on pondère le nombre de médailles gagnées en fonction du PIB (*), le pays qui arrive en tête aux Jeux olympiques de Pékin est... la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) !

Les deux athlètes nord-coréennes ayant remporté une médaile d'or aux JO de Pékin :

Pak Hyon-suk en haltérophilie, catégorie des moins de 63 kg, et Hong Un-jong, en gymnastique artistique, saut de cheval.

(photo : Alain Noguès, septembre 2008)


La méthode suivie par le professeur Mitchell est la suivante : chaque pays se voit attribuer un point pour une médaille d'or, 0,66 point pour une médaille d'argent et 0,33 point pour une médaille de bronze. Le score total de chaque pays est ensuite rapporté à son PIB 2007 exprimé en millions de dollars, issu des Indicateurs sur le développement mondial publiés par la Banque mondiale ou, à défaut, du CIA World Factbook (*). Le résultat obtenu permet en quelque sorte de mesurer l'efficacité sportive d'un pays par rapport à la capacité de son économie. Plus ce résultat est faible, plus le pays est performant.

La RPDC a remporté deux médailles d'or, une médaille d'argent et trois médailles de bronze. En suivant la méthode du professeur Mitchell, elle se voit donc attribuer 3,65 points (2x1 + 1x0,66 + 3x0,33). En divisant par 3,65 le PIB du pays en 2007, évalué à 2,22 milliards de dollars dans le CIA World Factbook, on constate que chaque médaille nord-coréenne n'a "coûté" que 608 millions de dollars, ce qui place la RPDC en tête de l'efficacité économico-sportive des 87 pays ayant remporté au moins une médaille aux Jeux olympiques. Selon le même calcul, une médaille sud-coréenne revient à 43,6 milliards de dollars (43eme place) , une médaille française revient à 110,6 milliards de dollars (58eme place) et une médaille américaine revient à 189,3 milliards de dollars (72eme place).

Dans le classement officiel des Jeux olympiques de Pékin, la Corée du Nord, la Corée du Sud, la France et les Etats-Unis occupent, respectivement, la 33eme, la 7eme, la 10eme et la 2eme place.

En tenant compte du PIB (en dollars) par habitant, le professeur Mitchell obtient, selon le calcul décrit plus haut, le score pondéré de médailles du pays si chaque habitant produisait 1.000 dollars par an. Là encore, la RPDC arrive en tête avec un score de 39,3 qui correspondrait, par exemple, à vingt-cinq médailles d'or, douze médailles d'argent et dix-neuf médailles de bronze (25x1 + 12x0,66 + 19x0,33). Les Etats-Unis obtiennent un score pondéré de 1,6 (15eme place), la Corée du Sud obtient un score de 1,1 (22eme place), et la France n'obtient qu'un score de 0,6 (35eme place).

Devant de tels résultats, on ne peut que rêver à ce que ferait la République populaire démocratique de Corée si elle n'était pas "le pays le plus sanctionné du monde", pour reprendre les propres mots du président américain George W. Bush le 6 août dernier à Séoul. Quant à une Corée réunifiée, ce serait sûrement une des premières puissances sportives de la planète.

 

 

(*) Le produit intérieur brut (PIB) est un indicateur économique qui mesure le niveau de production d'un pays. Il est défini comme la valeur totale de la production de biens et services finaux, sans les biens de production intermédiaires, dans un pays au cours d'une année par les agents (ménages, entreprises, administrations publiques) résidant sur son territoire. Ce total est ensuite converti, au taux moyen annuel du marché, en dollars. Il est à noter que la Banque mondiale n'utilise pas cet indicateur pour classer les pays par niveau de richesse, car il est soumis à des facteurs tels que les fluctuations du taux de change ou les politiques menées.


Lien vers le "Bill Mitchell's Alternative Olympic Games Medal Tally - 2008"

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)