Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 11:51

Après des débuts plus que prometteurs lors des deux premiers jours de compétitions, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a remporté sa première médaille d'or aux Jeux Olympiques de Pékin, en haltérophilie, grâce à Pak Hyon-suk : l'athlète nord-coréenne a soulevé 241 kg dans la catégorie des 63 kilos.

Première médaille d'or nord-coréenne : alors que les athlètes de République populaire démocratique (RPD) de Corée  étaient restés à la deuxième marche du podium lors des deux précédentes olympiades, la RPDC est enfin parvenue à décrocher l'or aux JO de Pékin, et dès le troisième jour des Jeux, le mardi 12 août 2008.

Née le 4 août 1985, l'haltérophile Pak Hyon-suk est parvenue à soulever 241 kg dans la catégorie des 63 kg, devant la Kazakhe Irina Nekrassova, deuxième, et la Taïwanaise Lu Ying-chi, troisième.

Le suspense a pourtant été à son comble, quand la future championne olympique a frôlé l'élimination en échouant, à deux reprises, à 135 kg à l'épaulé-jeté. Mais le troisième et dernier essai devait être le bon, dans le parcours qui a finalement conduit Pak Hyon-suk à décrocher l'or, propulsant du même coup la RPD dans les dix premières places du tableau de médailles.

(Sources : AP, AAFC, photo Reuters).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)