Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 10:12

Au salon du timbre de Paris "Planète timbre", du 14 au 22 juin 2008, le stand de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a connu un vif succès en attirant de nombreux visiteurs. Une occasion unique de découvrir, en France, la philatélie de la République populaire démocratique de Corée.

Comme l'AAFC l'avait annoncé, avant d'être relayée sur francezone (le site des Coréens en France), la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a fait son retour au salon du timbre "Planète timbre", qui s'est tenu à Paris du 14 au 22 juin 2008. La direction de l'AAFC a rencontré M. Ho Yong, directeur de la Korea Stamp Corporation, M. Jo Nam-jin, collectionneur, en charge des relations avec les philatélistes à la Korea Stamp Corporation, et M. Ri Kwang-ho, conseiller commercial de la délégation générale de la RPDC en France, qui tenaient le stand de la RPDC.

Pendant neuf jours, les milliers de visiteurs du salon ont pu découvrir et acheter les timbres nord-coréens. Car la RPDC est l'un des pays asiatiques les plus en pointe dans le domaine de la philatélie. Après la libération de l'occupation japonaise, les premiers timbres ont été émis le 12 mars 1946. Il s'agit du 20 jon "Rose de Sharon", disponible en rouge, vert et vert brillant, et du 50 jon "Rochers de Samson" (trois variétés principales : vert, violet et rouge). Le troisième type (50 jon rouge et variété - hors cote - rouge-brun), qui représente le président Kim Il-sung, a été émis le 15 août 1946, à l'occasion du premier anniversaire de la Libération.

Au total, 5.000 types de timbres ont été émis depuis 1946 en RPDC, ce qui place la Corée du Nord devant la France... qui n'a émis "que" 3.000 timbres depuis 1849 ! L'histoire et la culture, mais aussi la géographie, la faune et la flore, occupent une place importante dans les thématiques de la philatélie nord-coréenne. On notera en particulier des émissions régulières concernant la mycologie, les costumes traditionnels coréens ou encore les moyens de transport.

Pendant la période de la guerre de Corée, suite à un décret du ministère des postes et télécommunications de janvier 1951, les timbres sud-coréens ont été acceptés dans les zones contrôlées par l'Armée populaire de Corée, mais à condition d'être surchargés des mots "timbre de la RPDC". 

En 1956, trois timbres ont été émis pour commémorer le dixième anniversaire de la promulgation de trois lois fondatrices du régime économique et social de la RPDC : la loi sur le travail, la loi sur l'égalité des sexes et la loi sur la nationalisation des principales industries.

Concernant la France, on relèvera l'émission d'une série pour l'exposition PHILEXFRANCE 1982 et, en 1984, un bloc (80 jon) et un timbre (10 jon) pour le cinquantième anniversaire de la mort de Marie Curie. Un timbre de 1987, d'une valeur de 20 jon, représente l'aviateur Roland Garros.

Une série originale de 1996 (quatre timbres de 50 jon et 1 timbre de 1 won) figure les différentes étapes de l'histoire de la Terre.

Trois timbres en or d'une valeur de 10 won, représentant Mao Zedong, Deng Xiaoping et Jiang Zemin, ont été émis en 1998, pour célébrer le premier anniversaire du retour de Hong-Kong à la Chine.

Un timbre de 2 won, représentant le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il et le président sud-coréen Kim Dae-jung, a été émis le 23 octobre 2000, à l'occasion du sommet historique intercoréen qui s'est tenu à Pyongyang du 13 au 15 juin 2000.

Le premier catalogue des timbres de la RPD de Corée, disponible en anglais et en coréen, a été publié en 2002 : il décrit l'ensemble des émissions. La dernière version mise à jour de ce catalogue date de 2007.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)