Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 16:01

La traditionnelle fête annuelle de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC), à Champlan, est la principale manifestation organisée en France dans le cadre du mois de solidarité avec le peuple coréen en lutte pour sa réunification. L'édition du 7 juin 2008 a aussi été l'occasion, pour l'AAFC, de s'associer aux commémorations du huitième anniversaire de la déclaration conjointe Nord-Sud du 15 juin 2000, pierre angulaire du rapprochement intercoréen. Au final, un cru 2008 relevé qui a donné un "coup de jeune" à une AAFC élargie et renouvelée, dotée de tout nouveaux statuts.

La fête annuelle champêtre de l'AAFC à Champlan a réuni, le 7 juin 2008, plus de soixante-dix participants français, belges et coréens, à l'occasion du mois de solidarité avec le peuple coréen en lutte pour sa réunification. L'AAFC a tout particulièrement salué la venue de représentants de l'association homologue belge Korea-is-one, avant l'organisation d'un voyage commun, en Corée, à l'occasion des célébrations du soixantième anniversaire de la fondation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) le 9 septembre 1948.


Auparavant, l'AAFC avait, en fin de matinée, réuni une assemblée générale extraordinaire pour renouveler son équipe de direction et actualiser ses statuts. Il s'agissait, d'une part, de tenir compte des changements politiques intervenus au Sud de la péninsule depuis l'adoption des précédents statuts, en 1989, et de consolider la situation juridique de l'association. En outre, les participants franciliens ont élu un comité régional en Ile-de-France pour coordonner les activités de l'AAFC plus spécifiques à la région-capitale. Après le comité Bourgogne, c'est la seconde structure régionale de l'AAFC qui se met en place ces derniers mois.


En ouverture de la fête champêtre, Son Excellence (S.E.) Son Musin, délégué général de la RPD de Corée en France, ambassadeur auprès de l'UNESCO, le président de l'AAFC, André Aubry, et son vice-président, Guy Dupré, par ailleurs secrétaire général du CILRECO, ont rappelé les progrès accomplis, depuis la déclaration historique conjointe Nord-Sud du 15 juin 2000, sur le chemin de la réunification de la Corée. Toutefois, l'élection du conservateur Lee Myung-bak à la présidence de la République en Corée du Sud fait peser de lourdes incertitudes sur la poursuite du rapprochement intercoréen.

 

Venu avec ses collaborateurs et leurs familles, S.E. Son Musin a également souligné que la cérémonie de Champlan marquait le quarante-quatrième anniversaire des débuts des travaux du dirigeants Kim Jong-il au Comité central du Parti du travail de Corée, le 19 juin 1964, et le quatorzième anniversaire du décès du président Kim Il-sung, fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le 8 juillet 1994.

Après le traditionnel b
uffet campagnard franco-coréen, la fête de Champlan s'est poursuivie en musique, avec notamment la participation de Jean-Michel Grandjean, du groupe "Service Public", bien connu en Corée pour avoir participé en 2005 au festival Printemps d'Avril, à Pyongyang.


Sous un soleil clément qui faisait la joie des plus jeunes, tout occupés aux jeux de plein air, Français et Coréens ont pu continuer de discuter de la situation en Corée, grâce notamment à des films documentaires, tout en faisant de Champlan un temps fort de l'amitié et des échanges culturels entre France et Corée.


 

Photos : Alain Noguès

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)