Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 23:45

A l'invitation de la Maison du Monde d'Evry, l'association d'amitié franco-coréenne a animé un débat, le mardi 3 juin 2008, sur la réunification de la Corée : les nombreuses questions des participants ont montré l'attente de réponses construites sur la question coréenne, souvent traitée superficiellement dans les médias.

Dans le cadre de ses rendez-vous mensuels sur des questions d'actualité,
la Maison du Monde d'Evry a organisé, le mardi 3 juin 2008, un Café de l'actu sur la réunification de la Corée, animé par l'Association d'amitié franco-coréenne. L'AAFC a tout d'abord tenu à remercier les responsables de la Maison du Monde de cette initiative, rendue possible notamment grâce à Marcia Alvarez, membre de l'AAFC.

Dans un exposé préliminaire, Guy Dupré, vice-président de l'AAFC, et par ailleurs secrétaire général du
Comité international de liaison pour la réunification et la paix en Corée (CILRECO, auquel est affiliée l'AAFC), a rappelé le contexte historique de la division de la Corée, imposée par les grandes puissances au lendemain de la libération de l'occupation japonaise, en 1945, par le jeu des grandes puissances - au premier rang desquelles les Etats-Unis. Cette division s'est instaurée contre le voeu du peuple coréen. Les progrès du dialogue intercoréen, notamment depuis l'accord du 15 juin 2000 à l'issue du sommet historique entre les dirigeants du Nord, Kim Jong-il, et du Sud, Kim Dae-jung, ont toutefois permis d'approfondir la coopération intercoréenne, faisant naître des espoirs nouveaux sur la voie de la réunification de leur patrie par les Coréens eux-mêmes.

L'AAFC cherche à développer les relations franco-coréennes dans tous les domaines et ainsi à encourager, par les échanges, la réunification pacifique et indépendante de la Corée. Guy Dupré a toutefois souligné les
incertitudes nées de l'élection du conservateur Lee Myung-bak à la présidence de la République au Sud, le 19 décembre 2007 : la remise en cause par la nouvelle administration sud-coréenne de la "politique du rayon de soleil" des présidents Kim Dae-jung et Roh Moo-hyun a porté un sérieux coup d'arrêt au dialogue intercoréen, mettant en doute l'application des mesures décidées lors du second sommet intercoréen, au niveau des dirigeants, le 4 octobre 2007.

Guy Dupré et Benoît Quennedey, secrétaire général de l'AAFC, ont ensuite répondu aux nombreuses questions de la salle, lesquelles ont témoigné de l' attente d'informations contruites sur la question coréenne : quel est le rôle des autres grandes puissances que les Etats-Unis, comme la Chine et le Japon ? quels sont les échanges actuels entre les Coréens du Nord et du Sud ? comment apprécier la situation économique et sociale actuelle de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), après les
catastrophes climatiques depuis un an ?

Plusieurs intervenants, parmi lesquels un Vietnamien vivant en France, ont dressé le parallèle entre la division du Vietnam et de l'Allemagne et celle de la Corée, soulignant encore l'anachronisme de la division actuelle de la nation coréenne, en l'absence de traité de paix depuis la signature de l'accord de cessez-le-feu qui a mis fin à la guerre de Corée en 1953. Alors que la division de la Corée a séparé des millions de familles, les échanges entre Nord et Sud-Coréens s'exercent exclusivement dans un cadre institutionnel. Toutefois, depuis 1997, près de 2 millions de Sud-Coréens ont pu visiter, principalement en tant que touristes, les monts Kumgang situés au nord de la péninsule, tandis que la Corée du Sud est devenue le deuxième partenaire économique de la Corée du Nord, après la Chine.

Sans occulter les difficultés actuelles de la RPDC liées tant à la poursuite de l'embargo américain qu'à l'effondrement du bloc soviétique et à des conditions climatiques extrêmes, les intervenants de l'AAFC ont souligné l'espoir que faisait naître la
détente récente des relations entre les Etats-Unis et la RPDC : alors que la RPDC s'est dotée de l'arme nucléaire à des fins défensives, selon une stratégie de dissuasion qui rappelle la doctrine gaullienne, la possibilité d'un accord économique et de sécurité global ouvrirait la voie à une dénucléarisation de toute la péninsule coréenne, tant au Nord qu'au Sud.

L'AAFC a donné rendez-vous à toutes et à tous pour sa traditionnelle
fête champêtre de Champlan, le samedi 7 juin 2008, au moulin de la Bretèche (accès chemin du moulin par le bas, à Champlan), qui regroupera Français et Coréens en présence de Son Excellence (SE) Son Musin, délégué général de la RPDC en France, ambassadeur auprès de l'UNESCO, de ses collaborateurs et de leurs familles. Un grand buffet franco-coréen sera proposé, au cours de cette cérémonie festive marquée par la participation de Jean-Michel Grandjean, du groupe Service Public. Des documents seront diffusés et des débats organisés sur la réunification de la Corée, au cours desquels SE Son Musin répondra aux questions des participants.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)